mercredi, juin 25, 2008

La puissance d'un mot

Sommes rentrés tard hier soir. Passé minuit. Une fois la voiture stationnée, tout le monde était pressé d'aller retrouver son lit. Tout-Doux le premier. À moitié réveillé de son somme, il précipite sa carcasse vers les escaliers du balcon.

Grand-Homme le voit faire et ordonne: "N'avance plus! Arrête! Tout-Doux! Arrête-toi tout de suite!"

Tout-Doux ne tient pas compte de l'avertissement et continue d'avancer.

Grand-Homme réitère l'ordre: "TOUT-DOUX, N'AVANCE PLUS! STOP!"

Aucun effet sur le garçon endormi.

Interpellée par le ton inhabituel de mon homme, je regarde sur le balcon et aperçois la bête effarouchée qui tourne en rond, cherchant nerveusement l'unique issue que Tout-Doux bloque au pied des quatre marches.

Craignant la réaction de la bête de plus en plus coincée par la volonté de rentrer de Tout-Doux, je lance: "VITE, rentre dans la voiture! Il y a une MOUFFETTE sur le balcon!"

Kekling! Voilà le fils subitement éveillé qui se hâte de se mettre à l'abri. De la voiture, on guette la bête descendre l'escalier et se sauver en dandinant son menaçant postérieur.

Soupir collectif.

6 commentaires:

morenita a dit...

Ah Seigneur, ma plus grande phobie! Mouffette... je crois que même à moitié morte, je prendrais mes jambes à mon cou!

Méli a dit...

Oups ! La trouille que vous avez dû avoir qu'il se fasse arroser ! Moi, c'est une couleuvre qui se cachait sous ma galerie... ;-D

grenouille verte a dit...

j'ai tellement peur.....je crois que je serais allée coucher ailleurs hihihi !! pôvre petit coco ...il devait se demander ce qui se passait !! ça réveille mal !!

Sophie a dit...

Ouf! Ton billet est passé à deux doigts de s'intituler "La puissance d'une odeur". ;)

Mijo a dit...

Alerte rouge, alerte rouge.
Prenez vos masques à gaz et kit de survie, mouffette à l'horizon.

Grande Dame a dit...

Sophie, cela m'avait aussi traversé l'esprit. :)