jeudi, novembre 13, 2008

Crédits de conscience ?

Concernant les couches lavables, je me demandais si elles résultaient au sein du couple d'une décision essentiellement féminine (c'est le cas ici) et si par conséquent l'entretien des couches leur revenait de "droit" (comme tant d'autres responsabilités infantiles et domestiques)?

Est-ce que les hommes soucieux de l'environnement s'impliquent aussi dans ce choix environnemental ou si par le biais des actions de leur dulcinée, ils obtiennent leur crédit de conscience de la même manière que les entreprises polluantes achètent des crédits de carbone des entreprises plus vertes? Une volonté verte commune saurait-elle outrepasser les stéréotypes habituels?

Les utilisatrices/teurs sauront-elles/ils m'éclairer?

24 commentaires:

Lyjazz a dit...

Ici, monsieur a participé pour les 2 enfants : il a enlevé, nettoyé le fond des couches et mis dans le seau, puis dans la machine à laver et dans le sèche linge ou étendu dehors. Et même préparé pour les sorties.
Il a même expliqué à d'autres papa, et n'a pas trouvé ça plus embêtant que les couches jetables.

Dre Papillon a dit...

Ici aussi papa s'implique aussi et est motivé, aide à la lessive et au pliage si on lui demande, mais c'est vrai que j'ai tendance à "prendre le contrôle" (savoir quel insert mettre dans quelle couche, quelle couche ne pas mettre à quel moment de la journée, etc.).

Diane a dit...

Pour ma part, j'avais assez vu ma mère nettoyer les couches coton dans les toilettes, les faire tremper et ensuite laver les couches de mon p'tit frère que ça ne m'intéressait nullement. Elle voulait que je l'aide et je détestais ça au plus haut point. J'ai utilisé les jetables pour mes 3 enfants et je n'ai rien regretté. Mon homme était un papa très présent et aidant mais...je pense qu'il n'aurait pas aidé là-dessus. Nourrir au sein au lieu de donner le biberon commercial par exemple, là je suis pour à 100% et même 110%!!

oknotok a dit...

Mon argument choc pour convaincre mon Chéri a été : T'auras même pas besoin de t'en occuper, je vais tout faire! Je parle ici du lavage, assemblage, et non pas du changement de couches.

Mais au fil du temps, Chéri s'est impliqué - je lui laisse étendre une brassée de temps à autre. Pas question qu'il touche à mon lavage par contre - même s'il me l'a proposé - parce que j'ai pas envie qu'il me "scrappe" une couche! :p

p.s. Diane: Pas de trempage et de frottage avec les couches nouvelle génération ;)

Anonyme a dit...

Je ne saurais te dire ma chère... Les couches de coton n'étaient guère en vogue quand j'ai eu mes cinq premiers enfants... :-) Et au sixième, je me suis dit que je ne les rentabiliserait pas et en plus, j'avais déjà tellement de lavage à faire que je pense que j'aurais fini par me taper un burn out si j'avais eu, en plus, à laver des couches... :-) Évidemment, le papa passait le temps à l'autre bout du monde alors ça n'aidait pas à me donner le goût... ;-)

Diane, moi aussi je suis assez vieille pour avoir vu mes parents nettoyer les couches de cotton de ma petite soeur dans les toilettes et tout le tralala... À cette époque, les couches lavables n'étaient que de vulgaire triangles de cotton qu'on attachait avec des épingles et qu'on recouvrait d'une inconfortable couche de plastique... Ça m'a tellement dégoûtée que je ne me suis jamais posé la question quand mon plus vieux est né mais maintenant, avec les nouvelles couches modernes, j'y songerais sans doute!!! :-)

Valéry xxxxxxx

Lucie a dit...

Mon chum était TRÈS réticent a priori.

Pendant mon congé de maternité, j'ai fait pas mal tout le lavage des couches, mais il l'a fait quelques fois. Par contre, il n'a à peu près jamais rechigné à faire leur assemblage, car il se sentait ainsi déculpabilisé de regarder la télé lorsqu'il assemblait et pliait les couches en même temps.

Ensuite, pendant son congé parental (5 mois à la maison avec fiston), il a pris en charge pratiquement tout le lavage, incluant les brassées de couches. La seule chose qu'il rechignait à faire était laver le seau, mais il le faisait quand même la plupart du temps.

Son congé fini, j'ai pas mal repris la tâche du lavage, tant pour les couches que le reste, mais il fait encore le pliage et une brassée à l'occasion, peu importe que ce soit des couches ou du linge.

Je me trouve chanceuse finalement :-)

Yannick a dit...

La décision étrangement était toute masculine,j'étais même un tantinet réticente.Par la suite tout à été fait à égalité :) changement,rinçage et lavage.

Monsieur Émilien a dit...

Ici, je dirais que presque toute la manipulation des couches lavable se font par mon homme SAUF l'étape de l'insert dans la couche ( propre ) parce que ''ça pogne dans mes peaux d'ongles pi ça me donnes des frissons''... Donc c'est a moi la job d'assembler le tout! C'est pas si pire je trouve..:)

La maman du bébé

Mme Cornue a dit...

Ici c'est comme Oknotok, pas question qu'il touche à mon lavage!!! Le plus qu'il fait c'est partir le cycle de rinçage post-lavage ;)

Il s'implique pour tout le reste, du changement de couche, au "secouement" du feuillet dans la toilette! Il préfère les feuillets jetables, mais il s'accomode de ceux en polar quand même.

Je suis aussi d'accord sur le fait qu'on ne se met pas les mains dans le caca plus qu'avec une couche jetable. En tout cas, moi chez nous j'essuyais les fesses de mes bébés même avec une jetable ;)

Pome a dit...

Mon chum était plutôt intrigué et interressé par l'idée d'utiliser les couches en coton. Il s'est ensuite vantée que sa femme les utilise. Mais pas lui. Quand il change une couche, il remet presque systématiquement une couche jetable ensuite.
Mais j'avoue moi-même être moins convaincue qu'au début. Tant que l'enfant est allaité, tout va bien. Mais quand on introduit les solides, quand l'été arrive et que l'enfant mange beaucoup de fruits et légumes, en période de gastro, bref quand les selles sont très molles...ça demande pas mal plus de motivation!!!

Quand au lavage... Ses capacités en cette matière se sont mystérieusement envolées au fur et à mesure que les congés maternités passaient...

Ysa_la_tite_mere a dit...

Mon chum HAIT les couches de coton à s'en confesser! Plus ça va et plus il hait ça! Pour Babe il en changeait aussi souvent que moi, pour Cocotine il n'en change presque pas. Il ne les a pas lavées très souvent non plus, des fois il les étend sur le rack quand je lui demande! Il est convaincu du bien fondé de leur utilisation, environnementalement parlant, mais lui demander son avis, il choisirait les jetables à coup sûr.

La Mère Michèle a dit...

Ici ma chère ça se passe comme tu dis: des crédits de conscience (ou je dirais d'approbation)!
Je secoue, je lave, j'assemble! Monsieur change, à ses heures, et adore le choix de couleur et l'originalité.

Mais bon, j'ai déjà toute la tâche du lavage au complet, il ne plie pas une débarbouillette... c'est pas dans sa liste de tâche! Il a autre chose, aie confiance! pffff ;o)

Nanou La Terre a dit...

Comme tu le sais, je n'ai plus à laver des couches depuis longtemps. Je sais que j'arrive souvent comme un chien dans un jeu de quille avec ma franchise...Considérant l'abondance des responsabilités que tu te tapes déjà seule, la question ne devrait pas se poser, ne crois-tu pas?

parenthèse a dit...

Consomme t-on reellement moins en faisant tourner des machines à laver qu'en utilisant des couches jetables et le coton de la couche qu'on jette pollue t-il plus que la lessive qu'on evacue dans la rivière ,
je m'interroge...

Melissa @ www.bientude.com a dit...

Sans vouloir vanter mon Chéri mais je le tiens responsable des achats de couches des derniers mois. En plus, depuis l'apparition du savon à couches liquides Ömaiki, je ne lave plus les couches... ni ne les suspends! Mon chum connaît les proprios des boutiques que je fréquente et se renseigne sur les nouveaux modèles. Je dois avouer aussi que la décision d'utiliser des couches lavables fut son initiaitve... désolée!

Grande Dame a dit...

Intéressant de voir le comment ça se passe ailleurs. Merci!

Maman de monsieur Émilien, c'est vrai que c'est vachement désagréable quand le synthétique pogne dans la peau sèche des ongles! BumGenius, donc?

Nanou, jusqu'à maintenant, les couches lavables sont un réel plaisir autant à magasiner qu'à enfiler à Bébé Fille ou même à entretenir. Le plus plate: assembler. Je suis très satisfaite de mon choix!

Parenthèse, l'exercice serait intéressant à faire! En attendant, je vous suggère de fouiller dans les billets précédents. J'y donne le lien vers le blogue de la Mère Michèle, qui elle donne un lien vers un site qui donne des infos assez persuasives sur les couches lavables VS les jetables.

Melissa et toutes celles dont l'amoureux est aussi vendu aux lavables, je trouve cela beau à lire!

Monsieur Émilien a dit...

Effectivement, ce sont des Bumgenius!
Et la semaine dernière, j'ai du téléphoner à la petite boutique ou j'ai acheté ces couches pour lui demander si je les avais ''scrapper'' ou bien si je pouvais les réchaper.Je m'explique...
Depuis septembre que mon cashew va à la garderie.Pour le bien de la chose, j'ai débuté les biberons de formules combiné à mon allaitement. TADAM!!! Les couches ne font plus leur job de couche! Ça coule, et ça coule...Rien de gagnant pour faire valoir mon choix écolo à la gardo!
Alors, je fais pleins de test, de l'ajout d'un insert jusqu'a un ''pardessu-couche'' rien n'y fait...ça coule...

Je deviens de plus en plus déçue et je décide d'utiliser les jetables pour la nuit ( qui était LE pire moment de fuite ). Mais je me rends vite compte que d'avoir des jetables sous la main, ça nous rends très parresseux.Alors depuis 2-3 semaines, on utilise les jetables ( au grand bonheur de la gardo! ).

Quand j'ai expliqué ça à la proprio de la petite boutique, elle m'a dit que c'était dû au détergent que j'utilise ( Parisienne Bio ) combiné au fait que je mettais TROP de savon ( il faut +/- 1CAS de savon!!!??!! ) j'avais donc des résidus collés a mes couches..Moi qui croyait que c'était parce que mon cashew buvait trop de lait!

Et la solution était très simple! Laver mes couches propres avec 1CAT de DAWN régulier et faire 2-3 rincage. Je ne l'ai pas encore fait mais j'ai tout ce qui faut sous la main.
C'est un des projets du W-E.

La maman du bébé

Nanou La Terre a dit...

Grande Dame,

je ne parlais pas ici du choix des couches, car je choisirais des couches lavables. Environnement= priorité...
Non...Je parlais du partage de cette tâche, car bien que ce soit super agréable et très pratique, n'empêche...Qui va les laver, toi?

Nanou La Terre a dit...

Grande Dame,

je ne parlais pas ici du choix des couches, car je choisirais des couches lavables. Environnement= priorité...
Non...Je parlais du partage de cette tâche, car bien que ce soit super agréable et très pratique, n'empêche...Qui va les laver, toi?

Madame Unetelle a dit...

Ici, mon conjoint était totalement contre l'idée des couches lavables. "Nous avons assez de travail comme ça!".

L'entente de départ voulait que je change et lave les couches lavables. Quand, lui, il allait changer les couches, il utiliserait des jetables. Et, comme il n'est pas souvent présent pendant la journée, ça valait la peine.

Maintenant, je dirais qu'il change les couches lavables sans utiliser de jetables, mais le lavage des couches reste mon domaine.

Par contre, je dois dire à sa défense que le reste du lavage lui appartient!

Symbari a dit...

Ici, le papa est aussi écolo que moi, alors il adore autant que moi les fesses en coton. Il les change les couches, les conseille à tous, mais la tâche du lavage me revient plus souvent, puisque c'est moi qui est à la maison.

Nat a dit...

Mon chum adore les couches lavables autant que moi! Il part volontier une brassée quand on est dû et qu'il est là, les étends dehors, et lorsque j'avais des problèmes de fuites au début et que je voulais lâcher, c'est lui qui me motivait à continuer hihi Bref, on est deux accrocs ici aux couches lavables!!

Nat a dit...

Ah et j'ai oublié de mentionner que je trouve ça beau de le voir assis dans le salon, le panier à linge plein de couches, entrain de les assembler et les trier par couleurs :o)

Anne-Lise Nadeau a dit...

De notre côté, ç'a tout pris pour que mon copain accepte les couches lavables. Faut dire qu'avec des jumeaux, la tâche est... en double, il va sans dire!

Par contre, une fois que nous avons commencé à les utiliser (je l'ai aussi convaincu en lui disant que ce serait moi qui les laverais!), il s'est rendu compte de l'économie que ça représentait. Il en parle même aux autres papas!

Par contre, la responsabilité du lavage me revient. Il est arrivé qu'il les accroche sur la corde ou les plie, souvent après que je lui aie demandé. Mais il ne bronche pas trop. Il est gentil mon n'amour! :-)

Bonne chance dans le partage des tâches!