dimanche, septembre 28, 2008

Symbiose

Me reposer? Je voudrais bien mais je suis en contemplation intense permanente. Pour combler ma nécessité viscérale d'admiration de ma fille, je suis une loque béate d'émerveillement qui sors rarement de sa bulle (au prix d'une certaine culpabilité avec mes si gentils grands garçons qui revendiquent leur part de bébé mais également leur petite part de maman).

Soudée à elle en quasi permanence, je n'en reviens pas de la Vie. Je n'en reviens réellement pas d'avoir su concocter une fille, je n'en reviens pas qu'elle soit si merveilleusement belle, je n'en reviens pas qu'elle ne soit pas née chiante avec un chandail bedaine exhibant ses piercings dans le nombril en chiquant de la gomme (quoiqu'elle soit bel et bien née avec un mystérieux piercing --si, je vous l'assure!-- à l'oreille droite), je n'en reviens pas du nombre de plis à nettoyer dans la couche d'une petite fille, je n'en reviens pas de me surprendre à avoir envie de pleurer de bonheur chaque fois que je la mets au sein, je n'en reviens pas d'aimer autant son papa.

En dépit de mon état végétatif et de mon teint blafard, c'est un privilège immense que de manquer de sommeil pour elle, de la retrouver la nuit miaulant pour revendiquer le sein, de la voir prendre des poses de diva en allongeant ses interminables doigts de pianiste sur son délicat visage, de me délecter de son inégalable odeur de Bébé Fille.

En tant que maman jusqu'alors de garçons, je connaissais un de mes plus importants devoirs de mère: éduquer mes garçons en gentlemans. M'assurer qu'ils deviennent de jeunes hommes responsables, respectueux d'eux-mêmes, de leurs pairs et de leur environnement, civilisés, conscients de ce qui les entoure, capables d'assumer ce qu'ils sont, d'être honnêtes et à l'écoute des autres.

Avec une petite fille, inquiétude jusqu'alors inconnue: les parents des futurs prétendants de ma fille auront-ils su inculquer la même chose à leurs garçons? Saura-t-elle se faire respecter? Son futur amoureux saura-t-il prendre grand soin d'elle sans étouffer tout son potentiel?

Ma petite fille est "enduite" d'une couche supplémentaire de vulnérabilité par rapport aux garçons et cela est doublement angoissant.

Cette surprotection dont m'encombrait parfois mon père (et ma mère, autrement), je la comprends. Je comprends pourquoi moi, même à 22, 27, 30, 33 ans je devais téléphoner pour informer de mon arrivée chez moi après l'heure et demi de route qui séparait la maison de mon père de la mienne alors qu'il semblait aller de soi pour lui que mon frère n'avait pas besoin de cette double validation que tout était sous contrôle. Cela, même si j'ai maintes fois démontré que j'étais une fille forte, indépendante, débrouillarde et fonceuse. Je sais que je serai pire que mes parents.

Pour une petite fille, les bienveillantes ailes parentales s'allongent peut-être tout naturellement. C'est ainsi, du moins, pour nous envers notre petite Béatrice.

22 commentaires:

Tania a dit...

C'est très touchant, cette symbiose. Et ce joli prénom est un bel amalgame, de béate, et impératrice ;o)

Anonyme a dit...

Bienvenue dans ce monde, petite Béatrice! Tu as la chance d'avoir une super maman...

Solange a dit...

Béatrice c'est très joli. Elle aura beaucoup de frères pour la protéger mais l'inquiétude c'est pour la vie.

JulieJulie a dit...

Très beau texte. Bienvenue bébé Béatrice, celle qui sera protègée par la plus grande fratie de la région!

Pur bonheur a dit...

Quel beau texte touchant. Ça m'a rappeler combien j'étais en extase devant mon bébé fille moi aussi. J'en ai pleuré de joie durant des jours. Je n'ai pas eu de soeurs, élevée avec trois frères je rêvais donc d'une petite fille.
Tu as été exaucée et s'il y en a une qui le méritait c'est bien toi!!! Essaie de te reposer autant que possible quand même. Je sais que ça doit être dur, vu l'excitation!

Dr Maman a dit...

Belle Beauté Béatrice. Beaucoup de Bonheur!

Eveline a dit...

Béatrice :-)

Profitez bien de ses moments si vite envolés..

Dre Papillon a dit...

Toutes mes félicitations Grande Dame, je suis tellement heureuse pour vous tous !

Bon courage pour les premières semaines, et profite bien de ton nouveau bébé :)

La Souimi a dit...

Oh! Béatrice! Comme ma magnifique nièce, la fille de ma soeur. Une petite fille très, très féminine et douce. C'est un très joli prénom.
Elle sera bien entourée, la belle Béatrice. Tu peux être certaine qu'il n'y a aucun grand mollasson qui rôdera autour car, chanceuse comme elle est, elle a déjà une équipe de football qui veillera sur elle.

Anonyme a dit...

Superbe prénom!

Apres avoir eu des garcons, on veut que le monde entier sache qu'on a une fille!! Et l'admiration béate ne s'en va jamais, surtout quand elle mes ses premier bijoux, ses premiers ''maquillages'', que tu la vois jouer a la poupée, que tu te surprend a écouter des émissions de princesses avec elle (et a aimer ca!), que tu assiste a ses premiers pas de gymnaste....

Que du bonheur!Je t'en souhaite pour le reste de vos vies!!

POlluxe

xxx

Josée a dit...

C'est fou comme on peut admirer notre nouveau-né, en répétant: "C'est nous qui l'avons fait!"
Bienvenue Béa! Et ne t'inquiète pas, maman, les frérots sauront surveiller les futurs prétendants!

Sarajélu a dit...

Béatrice...comme c'est mignon. Comme ce doit être spécial le lien qui se créé entre une maman et sa fille surtout après six garçons. J'aimerais bien connaître ce sentiment.
Repose-toi bien les yeux dans les yeux avec ta jolie demoiselle.

Anonyme a dit...

Vous avez été bien inspirée puisque le prénom de votre petite fille vient du latin Beata qui veut dire "heureuse".
Soyez l'heureuse maman de cette merveilleuse joie que vous avez tant attendue.

Gisèle

Nanou La Terre a dit...

Grande Dame,

un billet très émouvant et imagé...

Chose certaine, elle ressemblera à la
l'image que tu lui a donnée de toi, non pas par ce que tu dis, mais par ce que tu fais. C'est une certitude...

Pour ce qui est du reste, une fille c'est une fille. Et moi qui ne suis plus en âge d'enfanter, je " capote" littéralement avec ma petite nièce de 4 ans. Nous nous enfermons sous les escaliers dans un endroit secret où vivent des poupées qu'on peut bercer et habiller à notre goût. On s'invente plein d'histoires...

Aussi, j'ai toujours trouvé qu'un bébé fille c'est au ralenti; tu l'asseois au milieu du salon et çà reste là.

Et puis, on peut observer, même très jeune, les petites mains féminines tournées vers l'extérieur.

Des heures de découvertes extraordinaires pour toi!

Grande Dame a dit...

Tania, j'aime bien ta manière de décortiquer son prénom. :)

Anonyme, velours! Merci.

Solange, je n'aurai donc jamais fini de m'en faire?

Juliejulie, Josée, je serais bien fière que mes garçons aient à coeur de protéger leur petite soeur.

Pur Bonheur, idem ici, les larmes de joie. Mon chum sourit de fierté en chantonnant gaiement qu'il a une petite fille tandis que la même raison a sur moi l'effet de larmes de joie...

Dre Maman, Eveline, Dre Papillon, sincère merci.

La Souimi, son prénom signifie "celle qui apporte le bonheur". D'après votre description, elle sied bien à votre nièce également.

Polluxe, elle a dû bien grandir ta puce depuis le temps. Elle avait quoi, deux semaines la dernière fois que je l'ai vue?
Je n'ai aucun mal à te croire pour l'émerveillement continu.

Sarajélu, un éventuel cinquième bébé est-il dans les projets?

Gisèle, merci à vous.

Nanou, très touchant ce que tu racontes sur cette petite nièce dont je n'ai pas souvenir d'avoir entendu parler.

caroline a dit...

Béatrice, comme la muse de Dante! Une petite née sous le signe du poème... Félicitations

Mijo a dit...

Je fais des poutous tout doux à Béatrice.

Nanou La Terre a dit...

Grande Dame,
elle s'appelle Charlotte.
Lorsqu'elle vient ici, c'est le bonheur total, le paradis des enfants.
Elle me rempli de bonheur et c'est réciproque. Je me transforme en une fée de la patience. Et lorsqu'elle revient chez elle, elle aurait besoin d'une seconde bouche pour tout dire ce qu'elle a fait dans sa journée avec sa tante Nanou!

C'est un trésor d'amour.

À présent que mon garçon avance vers l'âge adulte, je me sens comme un appel à la Mamie. Et crois-moi, j'en serai toute une...

Mélanie a dit...

Je viens très régullièrement lire tes anevdotes sur ton blog... ET je m'en régale! Mais pour ce grand évenement, je ne peux faire autrement que de te laisser un petit mot de félicitations!!!
A bientôt.
Mélanie

maman a dit...

Cette surprotection, je savais que tu ne pourrais la comprendre que si tu la vivais à ton tour. Et malgré, tout ça, il y avait quand même encore bien de l'espace dans l'enclos (on se comprend, je crois) :-)

C'est agréable d'entendre les commentaires maintenant! Et je te dirais, qu'il y aura encore bien des choses que tu comprendras - puisque maintenant tu les vis!

Votre bonheur, tu le sais, on le partage, on le vit aussi. Et je suis très heureuse d'avoir une petite fille et que toi, tu aies une fille . Elle sera aussi précieuse à tes yeux que tu l'es pour moi. Et que tu l'étais pour ton père!

Caro et cie a dit...

À elle, tu devras apprendre à ne pas se plier aux volontés des hommes... À dire non si elle le veut... À s'affirmer...

Ma fille sait ce qu'elle a à savoir et pratique son affirmation de soi ainsi que ses ripostes sur ses frères... La patience de ceux-ci est parfois rudement mise à l'épreuve..;-)

xx

Super-maman a dit...

Quel joli prénom ! C'est si doux...

Bravo pour cette petite demoiselle, qui sera sans aucun doute populaire auprès des garçons puisqu'habituée à la maison de vivre avec toute une trâlée !