jeudi, septembre 11, 2008

Les poètes

Allez comprendre pourquoi, l'enseignante de français de Fils Aîné a trouvé que sa critique de l'oeuvre des poètes Jean de la Fontaine, Boris Vian et Arthur Rambo n'était pas suffisamment développée.

7 commentaires:

Tcha (Fils aîné) a dit...

RHHHHAAAAAAAA!!!! Combien de fois je vais devoir te dire que je dit: Arthur Rimebaud. ;(

Tania a dit...

*mouahahhaha* c'est qu'une question d'orthographe, il n'y a rien de "pas assez développé" là-dedans ;o) (à cet âge-là, mon frère avait sorti une perle dans une composition écrite; quelque chose comme "quand j'aurai atteint l'adultère"... comprendre... l'âge adulte *haahaah* les profs doivent en voir de toutes les couleurs avec des étudiants aussi imaginatifs ;o))

Grande Dame a dit...

De prononciation plus que d'orthographe dans le cas de mon grand. Il n'avait pas suffisamment développé sa critique dans l'étude de "Rambo".

Ça m'a fait sourire.

Encre a dit...

Il aura oublié de parler des armes? Elle a dû se dire qu'il n'avait pas suffisamment abordé l'épineuse question du trafic d'armes auquel le pauvre Rambo s'est livré à la fin de sa vie :-P

La Souimi a dit...

Hein????
:-0

Grande Dame a dit...

La Souimi, Fils Aîné est simplement d'avis que de prononcer le nom de Rimbaud comme il se doit manque d'envergure.

Mijo a dit...

Rambo ou Rimebeau... les deux me font sourire.