samedi, mai 31, 2008

Les traîneries

Ce qui est moche avec les traîneries c'est qu'on perd plus d'énergie à essayer de responsabiliser les fautifs (ce n'est bien sûr jamais personne) pour qu'ils se ramassent qu'en rangeant tout soi-même avec la triste et dévalorisante impression d'être la bonniche de la place.

8 commentaires:

Anonyme a dit...

Hummm...S'agirait-il d'un sentiment maternellement universel?

Bonne journée!

P.S. M.Jacques se porte bien?

FRance

Une femme libre a dit...

Les traîneries? Un grand sac vert, tout disparaît, on se dit que les propriétaires des objets confisqués vont les chercher et se plaindre, or, c'est rarement le cas. En général, ils ne se rendent même pas compte de la disparition. Conclusion: donnons, donnons, moins on en a, moins il en traîne.

Grande Dame a dit...

Femme Libre, j'adhère entièrement à votre conclusion. Reste le sac vert à présent.

Grande Dame a dit...

Jacques est bichonné par Benjamin, France. Il le tourne, le "pousch-pousch" d'humidité comme il se doit en le conservant à bonne température. J'ai espoir.

Évangéline a dit...

bonne idée le sac vert... mais est-ce normal que souvent ce soit à moi que ca fasse mal au coeur de donner ou jeter??? Maususe de ramasseuse finie!!

On veut des photos de Jacques!

Eveline a dit...

Et ce, que les fautifs aient 7, 11 ou même 33 ans...

Ceci dit, je suis, moi aussi, une adepte du sac vert. Le bien que ça fait :-)

Anonyme a dit...

«On apprend par l'exemple, c'est triste mais c'est comme ça souvent." Un jour, les petits enfants grandissent et ils répéteront les gestes à leur tour et souvent au moment où on s'y attend le moins et ailleurs qu'à la maison."

En attendant, la patience demeure toujours cette bonne veille vertu. Et il faut souvent stimuler pour accélérer l'envie d'aider.

Mais, il fait bon parfois de trouver l'occasion qui conscientise. Je te fais confiance, pense à "L'affaire cutex".

Anne-Lise Nadeau a dit...

Ah! Je me reconnais dans tes propos, Grande Dame. Avec quatre enfants à la maison (deux pré-ados de 11 et 13 ans et des jumeaux de 17 mois), je ramasse à la journée longue. Je passe aussi mon temps à répéter "Ramassez vos choses, là!" On se comprend!