vendredi, mai 09, 2008

La norme

Fils Aîné rentre de l’école avec son copain N. et vient me retrouver pour m’informer qu’ils doivent faire une recherche sur internet. Pas de problème. Les deux amis s’installent sur mon ordinateur et débutent leur boulot.

Quelques instants plus tard, je les rejoins dans le bureau et m’informe du sujet de leur recherche.

-C’est sur les morpions, m’informe Fils Aîné.

-Les morpions? je m’étonne.

-Oui, c'est cool les morpions! précise-t-il.

-??

-Le prof de sciences nous a demandé de faire une recherche sur une MTS et les morpions, c’était le sujet le plus cool.

L’ami approuve d’un hochement de tête enthousiaste.

-Ah bon, dis-je en souriant.

-On peut même en avoir dans les sourcils m’informe l’ami aux épais sourcils noirs tandis que Fils Aîné continue de lire l’information trouvée.

-Ah oui?

-En tout cas, on pense que le moyen le plus sûr de se débarrasser de ces bestioles c’est vraiment de se raser les poils pubiens tranche Fils Aîné en ne quittant pas l’écran des yeux.

-Hm, je ne sais pas si c’est réellement suffisant. Est-ce que ça permet aussi de se débarrasser des larves, qui sont collées solidement à la base des poils? m'informe-je.

-Moi je pense qu’un bon shampoing en plus du rasage serait plus sûr renchérit le prudent ami.

Je laisse les deux ados poursuivre leur recherche. L’ami suggère à Fils Aîné de faire du copier-coller. Ce dernier refuse « parce que c’est interdit » et les deux copains assimilent et résument de leur mieux l’information étudiée.

Tous les enfants vont jouer dehors et les ados vont rejoindre les plus jeunes après avoir imprimé leur travail d’équipe.

Sur mon écran d’ordinateur, leur document sur les morpions demeure ouvert. Je décide d’y approfondir mes connaissances sur ce cool sujet.

J’y apprends, entre autres, qu’un des moyens d’attraper ces sales bestioles est d’avoir des relations sexuelles « avec un partenaire qui a plus de morpions que la norme ». J’éclate de rire.

Le repas de Grand-Homme est presque prêt et Fils Aîné rentre demander la permission d’inviter son ami à souper. Durant le repas, je questionne mon fils sur « la norme maximale » de morpions souhaitable pour éviter de les transmettre à son partenaire.

La gêne colore les joues de mon ado préféré et il se tourne à son tour vers le copain : « Je te l’avais dit qu’on n’aurait pas dû mettre cette expression! » Les joues de l’ami aux épais sourcils se colorent à leur tour. « C’est pas grave, on mettra du Liquid paper » conclut-il.

Bienheureux lecteurs, hygiéniques lectrices, je vous dis ceci : Pour votre santé pubienne et celle de votre partenaire, de grâce, assurez-vous de toujours respecter la norme!

5 commentaires:

Anonyme a dit...

Scratch-scratch-scratch ... je crois que j'ai attrapé un virus en venant lire cet article.

Jeanne

Bb a dit...

Le concept de «norme» prend ici une tournure à laquelle je n'aurais jamais pensé. J'ai bien ri, Grande-Dame!

JulieJulie a dit...

C'est bon à savoir, bonne excuse pour un amant infidèle, bien non je n'ai pas attrapé de morpions, j'ai attrapé la norme!

grenouille verte a dit...

si notre conjoint a juste un peu de morpions...est ce correct ? hihihi !! beau sujet de recherche......dans notre temps,on parlait que de poux.....bonne chance les ados ...je vous souhaite une note plus haute que la norme !!!

Pur bonheur a dit...

Personnellement je dépasse très très rarement 4 ou 5 morpions.