mercredi, mai 07, 2008

Je voudrais me déposer la tête

Joss en avait parlé à quelques reprises sur son blog, Je voudrais me déposer la tête, de Jonathan Harnois, est un livre touchant et très beau dont j'ai aimé les images livrées par la prose poétique.

Je m'attendais à un roman à proprement parler, pas à un récit si intimement écrit avec des mots si évocateurs et des images si fortes.

Ce livre, sur le délicat sujet du suicide d'un ami, m'a fait penser à quelques reprises au mien (que je vais bien finir de réviser un jour). Des images, des allusions. On parle de la mort, facile de s'y croiser.

2 commentaires:

Nanou La Terre a dit...

Alors, je vais noter cette lecture, moi qui ai vécu ce drame. Mon grand ami qui s'enlève la vie...à 21 ans. Çà fait 28 ans et je rêve toujours que je l'appelle, comme si je l'avais négligé depuis toutes ces années.En plus du deuil, la peine de savoir qu'il est mort dans une souffrance psychologique épouvantable et indescriptible...Le connaissant, il a dû verser toutes les larmes de son corps avant de poser le geste. Pourquoi n'étais-je pas là ce soir-là...Nous étions inséparables... Il est mort seul au monde, dans son immense peine. Çà c'est le plus terrible à vivre pour ceux qui restent. Même après toutes ses années, la gorge me serre à la seule idée de penser à sa souffrance.

Grande Dame a dit...

Nanou, tu apprécieras, j'en suis certaine.