mercredi, mars 12, 2008

Les décisions

Habituellement, je prends les décisions majoritairement avec mon coeur et mon senti.

Une question que je croyais réglée en moi revient me titiller. Il y a deux mois, une opportunité d'emploi très intéressante se présentait à moi au moment où j'avais décidé de consacrer l'essentiel de mon temps à la rédaction de mon livre et à ce bébé en construction sans m'imposer de stress extérieur.

Voilà qu'on me convoque à l'entrevue qui suit les tests passés. Ma tête dit oui, ce serait bien à long terme. Mon senti dit bof, pourquoi se mettre tant de pression dans ce moment de grande quête d'équilibre dans ma vie? Pourquoi stresser à l'idée de passer une entrevue (perdue d'avance?) avec un petit bedon déjà à la limite du "cette fille est-elle enceinte ou fait-elle simplement un léger embonpoint?"

Cet emploi compromettrait-il le voyage que je souhaite faire cet été? Certaines conditions peuvent-elles se négocier?

Une journée de réflexion, donc.

6 commentaires:

Une femme libre a dit...

Allez à l'entrevue complètement décontractée ma belle. Si vous avez le poste, il sera toujours temps de le refuser si tel est votre souhait ou de négocier des conditions qui ne compromettraient aucun de vos autres projets. À moins évidemment que vous ne soyiez tout à fait absolument certaine de ne pas vouloir travailler à l'extérieur pour les prochaines années. Mais si c'était le cas, vous ne parleriez même pas de décision à prendre...

Nanou La Terre a dit...

Une femme libre a déjà tout dit ce wue je voulais aussi te dire!

J'ajouterais que si ce poste est vraiment pour toi, tu vas être emballée intérieurement et que s'ils veulent absolument t'avoir, ils vont s'arranger pour négocier avec toi.

Go...

Cricri a dit...

j'irais passer l'entrevue moi aussi...par contre, et tu vas peut-être me trouver pas fine là, je ne leur cacherais pas que je suis enceinte. Comme ça, il ne t'accuserons pas de leur avoir caché ce précieux "détails" une fois que tu leur annonceras ton départ pour l'accouchement....

Tania a dit...

Moi aussi j'irais passer l'entrevue... peut-etre est-ce mon optique de "je cherche ce qui me comblerait coté travail"/"qu'est-ce que je veux faire de ma vie?", mais je vais passer presque toutes les entrevues possible, que ce soit pour me pratiquer, pour peaufiner mon argumentation, ou pour voir ce que je vaux sur le marché du travail.... mais bon... tout de meme, je pense aussi que ça vaut la peine d'essayer, et puis de voir ensuite! Vu sous cet angle-là, ça devient moins stressant... si ça marche, on verra, si ça marche pas, tant pis!
Moi par contre, je suis pas très honnete dans mes entrevues...*hahaha* Quand j'ai besoin d'argent ou que je veux vraiment le travail, je leur dis tout ce qu'ils veulent entendre... bah! Je pense que je compense ensuite en faisant ce qu'on me demande! Alors pour "l'état" dans lequel tu te trouves... s'ils le demandent pas... suis pas sure que je le dirais ;o) Et si tu es limite, ya personne qui va oser...*hahaah*

Une femme libre a dit...

Ben voyons, faudrait-il dire aussi si on est menstruée ce jour-là, ou bien si on est fatiguée parce qu'on a baisé tard la veille ou ce qu'on a mangé au déjeuner? Une grossesse est une information personnelle. Et puis si vous en parlez, vous ne saurez jamais s'ils vous auraient embauchée en ne sachant pas votre état.

Il faut éviter toute discrimination possible au travail. Je le sais bien moi qui ai été victime d'âgisme l'année dernière. Mon c.v. emballait l'employeur, au téléphone, j'étais déjà embauchée et la rencontre ne devait servir qu'à formaliser l'engagement. C'est quand le comité d'embauche m'a vue que tout à basculé. Ils ont d'abord tenté de me déstabiliser et me disant que l'emploi était mal payé et que d'habitude ils engageaient des étudiantes. "Mais je suis étudiante!" Faut croire qu'un étudiante de cinquante ans n'avait pas le profil recherché car soudainement il y avait plein de candidats pour le poste et on me rappellerait et blablabla.

Cricri a dit...

Une femme libre,:
ca dépend toujours de quel côté du problème on se situe...:-) Mon conjoint a une entreprise dans un secteur très pointu. Donc TRÈS PEU de professionnels sur le marché. En 3 ans il a embauché 3 femmes ingénieures qui étaient expérimentées mais cherchaient avant tout à voyager pour parfaire leur expérience à l'étranger. Parfait, c'est ce dont il avait besoin !....

Sauf que là le bordel est pris parce que des trois femmes il n'en reste aucune !! Toutes parties en maternité...Ca peut paraitre égoïste mais la désorganisation est énorme et prendra encore 2 ou 3ans parce que chéri doit former des nouvelles personnes qui manquent de qualifications actuellement....

Des trois femmes une s'est volontairement retirée, disant qu'elle n'envisagerait plus de voyages au retour de maternité. (Les postes à combler doivent absolument compter 4 à 6 mois de voyage d'affaires par ans!)...

Pour une autre on ne sait encore rien, et enfin pour la troisième elle prétend à date pouvoir retourner aux voyages dans 1 à deux ans...peut-être....

Quand elles ont été embauchées, 2 d'entres elles ont dit qu'elles voulaient faire carrière à l'International, étaient prêtes et ce pour plusieurs années....

Depuis 3 ans, chéri et son associé travaillent 80 heures par semaines pour combler les manques. Ils délaissent leur employers ici au québec pour poursuivre ces contrats à l'étranger....je le répète c'est un domaine archi pointu et il n'y a qu'une poignée de spécialistes dans le monde....actuellement ils n'ont pas trouvé de remplacants pour ces postes, tout reste à réorganiser et on n'est garant de rien pour l'avenir....c'est un foutoir total présentement!

Le comble la dedans est que la dernière qui a été engagée s'est déclarée enceinte après 1 mois !!!juste à temps pour retirer plein salaire sur la CSST....enfin...

Il ne s'agit pas ici de déclaration de menstruations!, mais d'informations qui peut perturber, voir mettre en faillite une entreprise spécialisée quand celle ci engage en toute bonne fois des femmes sans se soucier le moindrement des choix personnelles qu'elles feront....

Inutile de rajouter que je leur ai conseillé vivement, et je ne suis pas la seule, de porter leur rechercher sur des hommes pour des postes aussi spécialisés!

Si les qualifications de grande dame sont telles qu'elle peut être difficile à remplacer, c'est certain que l'employeur va se retrouver dans la merde et être encore plus en rogne lorsqu'il se rendra compte qu'il l'a embauchée alors qu'elle était DÉJA enceinte en plus...

La comparaison est bête mais je vois ca comme pour la maladie. Qui se ferait embaucher quelque part en se sachant cancéreux en phase terminale, (donc amener à disparaitre pendant plusieurs années!! :-))),) sans le mentionner le moins du monde ? Selon moi c'est abuser de l'entreprise qui t'engages!

Grande dame...désolée pour l'espace...