vendredi, janvier 04, 2008

Wanted: sommeil

Demandez-moi comment va le retour de la rigueur avec le jeune tenace de deux ans...!

Je vous donne la réponse sans attendre la question : infernal.

Bien que nous soyons fermes et décidés (au moins autant que lui), le jeune homme met plus de deux heures à s’endormir à l'heure de la sieste et pour le dodo du soir…deux heures (X 2) emplies de confrontation, de pleurs, de supplications, de charme pour avoir droit à la chaleur du lit de papa et maman au moment du dodo.

Le prix à payer pour les passe-droits des dernières semaines, l’attention monstre reçue durant les Fêtes et la routine brisée des vacances est très élevé.

À court d’idées pour étirer le temps et attirer l’attention, le jeune souverain y va maintenant des tentatives de séduction et des finesses qui faisaient fureur avec ses nombreuses mamies durant les Fêtes.

Malheureusement pour lui, je ne suis pas une mamie. Bien qu’il soit tout à fait charmant, je ne m’esclaffe pas devant ses numéros de petit chien savant et là où tout le monde en redemandait, je le somme de se taire et de dormir. Il cesse alors ses mimiques (jusqu’à la tentative suivante) et se met à pleurer en implorant mon amour et mon attention de sa détresse sucrée.

Il réussit à toucher ma corde sensible, certes, mais je fais de mon mieux pour ne pas broncher. Quelle mère cruelle je suis (quelle mère en quête de sommeil et d’intimité amoureuse je suis!)!

Il s’endort après minuit depuis bientôt une semaine et son sommeil, tout comme le nôtre, est complètement décyclé.

Espérons voir rapidement le bout du tunnel et reprendre un paisible contrôle de la routine.

12 commentaires:

Dr Maman a dit...

Toute ma compassion.. Ici, Petit JF (à l'aube de ses 2 ans) a décidé finito la sieste! (comme sa soeur à cet âge aussi). Mais au moins, il daigne se coucher de bon gré le soir venu. Beaucoup de courage!

Une femme libre a dit...

Peut-être lui couper la sieste? Et lui faire faire beaucoup, vraiment beaucoup d'exercices,comme passer l'après-midi à jouer dans la neige. Et suivre à la lettre sa routine de dodo. La même histoire soir après soir était un must pour mon fils à cet âge. Le bercer un tout petit peu? Bon, ok, c'est un conseil de mamy, j'avoue.

Tangerine a dit...

Moi aussi j'essayerais de lui couper sa sieste d'après midi. Certains enfants s'en passe plus vite que d'autres. Et oh joie, il tombera comme une brique vers 19h30 :D

Grande Dame a dit...

Hélas, le problème avec lui n'est pas le manque de sommeil mais bien l'entêtement à vouloir à tout prix s'endormir dans le lit de ses parents.

Une femme libre a dit...

Alors il faut lui expliquer les choses telles quelles, comme le faisait Françoise Dolto. Elle prenait les bébés et leur expliquait la vie sexuelle de leurs parents, le besoin d'intimité de leurs parents, sans faux-fuyants, calmement, et elle leur disait que les désirs et besoins de leurs parents étaient légitimes et respectables et que le rôle du bébé était dorénavant de dormir dans son lit, dans sa chambre. Et le bébé se calmait et s'endormait rasséréné car il savait exactement ce qui se passait. On avait pris la peine de le lui expliquer.

C'est pas beau ça? Dans ses livres, ça marche en tout cas! ;o)

ophise a dit...

Et si la méthode Dolto (beaucoup trop osée pour moi) ne marchait pas, est-ce-que tu as essayé de le coucher... deux heures plus tot ??? (rhooooo ces cousins du vieux continent sont d'une méchanceté avec les enfants...)

Madame Unetelle a dit...

FEMME LIBRE, c'est à peu près ce que j'ai fait avec mes filles. Je leur ai expliqué que si elles voulaient un p'tit frère ou une p'tite soeur, il fallait laisser papa et maman le faire en paix!

Grande Dame, cinq enfants et demander du sommeil? Faut pas demander la lune! ;0)

Solange a dit...

Je suis d'accord avec une femme libre. Couper la sieste et jouer au grand air. Ça devrait marcher.

Céline a dit...

Je n'avais jamais mis de commentaires, je viens de découvrir vos pages. Je les ai toutes lues, avant de vous écrire. Sans avoir la prétention de vous connaître, ni de vous ressembler, sans pouvoir expliquer clairement pourquoi, je me sens proche de vous. Peut-être votre sstyle, d'ailleurs j'attends la sortie de votre livre.
dans l'une de vos pages, vous décrivez avec tant d'émotions un tableau de votre ange... serait-il indélicat de vous demander où il serait possible de le voir ?
Et si votre envie de connaître le vieux continent vous conduisait dans le sud ouest de la France, je serais ravie de vous accueillir.

bibco a dit...

J'ai eu un garçon comme ça...j'ai suivi les conseils de moult personnes...rien n'y a fait. Il voulait dormir avec moi.
J'ai fait mon possible pendant quelques années que je peux qualifier de parcours de montagnes russes et il a fini par grandir et aujourd'hui je n'arrive même plus à me coucher 2 minutes à coté de lui pour lui caresser les cheveux... Ainsi va la vie, remplie d'inégalités et d'injustices!

Anne a dit...

Le foutu terrible two! On pense toujours que ça n'existe pas vraiment avant de le vivre hein? Notre beau Félix vient de sortir de son terrible two à peine un mois ou deux avant d'avoir 3 ans et depuis peu on vit un terrible three! Il est devenu un gros bougon pleurnicheur du jour au lendemain, alors que son terrible two consistait à faire des mauvais coups vraiment infernaux et à se lever pour déranger son frère pendant des heures avant de finir par s'endormir d'épuisement sur le plancher ou sur l'oreiller du dit frère.

Heureusement Mathieu n'a pas encore touché au "fucking four", une autre belle invention j'imagine!

Grande Dame a dit...

Céline, merci de votre commentaire. Je suis toujours ébahie lorsqu'on me dit qu'on a pris la peine de lire toutes mes pages. Je suis touchée de cette patience qu'on m'accorde!

Merci également pour votre invitation. C'est le genre de proposition qui ne tombe pas dans l'oreille d'une sourde.

bibco, c'est ce que je me dis pour me consoler. Ces moments de colle-colle réclamés sont précieux pour moi même si pris pour acquis, ils me font aussi la vie dure.

Anne, je te souhaite un peu de répit...le temps de t'adapter avec le tout-mini-tout-frais!

Madame Unetelle, je veux tout moi! :)