dimanche, janvier 20, 2008

L'assurance vs les doutes

Quel succulent sentiment d'accomplissement que celui de clore une étape pour en entamer une deuxième!

J'ai terminé la rédaction de mon livre. À mon grand bonheur, j'entre maintenant en processus de révision.

À prévoir: avec le recul pris depuis le début de mon écriture il y a quatorze mois, je m'estimerai en alternance dramatique à l'excès, subjuguée par le sentiment d'être absolument géniale, triste de posséder si peu de vocabulaire, fière d'avoir réussi à trouver les mots justes et les métaphores parfaites, prétentieuse, prévisible et pitoyablement idéaliste, certaine d'avoir un style imagé et tendre à souhait ainsi qu'une thématique intelligemment développée.

Malgré mes craintes et mes doutes, j'ai la satisfaisante impression d'avancer vers quelque chose de tangible.

16 commentaires:

Caro et cie a dit...

Je suis contente pour toi... et je suis certaine que ton livre est génial...;-) xx

Anne a dit...

C'est follement impressionnant à quel point tu trouve les mots justes pour des vagues d'émotions que je reconnais pouvoir ressentir aussi. Pourtant, je n'aurais jamais pu aussi bien analyser mon état et le transposer ainsi. J'espère aussi avoir cette capacité quand je serai vieille, haha!

Juste avec ça je suis certaine que ton livre sera un vrai bijou, permettant aux gens de se sentir près de toi à travers les événements que tu dois décrire, grâce à ton immense talent!

S@hée a dit...

Félicitation pour cette grande étape si chèrement atteinte!

Bon, une fois que le livre est terminé, c'est maintenant que le travail commence. Moi, j'adore malgré tout cette étape :-)

l'auteur a dit...

A lire ce blog, je n'ai aucun doute sur la qualité tout à fait prévisible de ce livre. J'espère qu'il y aura un lien vers l'éditeur.

Félicitations !

Elisabeth a dit...

Pardon, mon message apparaît sous l'identité "lauteur" qui est le nom de mon profil blogger. Je suis Elisabeth (France)

Solange a dit...

Félicitations,peut-être pourrais-je le lire un jour.

Une femme libre a dit...

Enfin! Vous devez avoir un grand sentiment d'accomplissement. Quoi qu'il arrive dorénavant, votre livre est pondu, accouché, le reste, la publication éventuelle et ce qui en découle, c'est du luxe.

Le Voyou du Bayou a dit...

Seras-tu au salon du livre de Québec pour les copies dédicacées?

Moi aussi je pense que je vais écrire un livre. Y me reste plus qu'à me trouver un sujet.

Céline a dit...

Je suis certaine qu'il se vendra, même hors Canada, puisque dès sa sortie, j'en ferai l'acquisition

Belle d'Ivory a dit...

WOW j,ai tellement hâte de le lire!!

Grande Dame a dit...

Tous, merci.

Voyou, je propose de t'échanger une dédicace contre une tune des Travelling Wilburys.

La frisée a dit...

J'le veux,j'le veux!! Tu prends les commandes?

Véronique a dit...

Félicitation ! J'ai hâte de lire
ca.

Tania a dit...

Félicitations pour la rédaction! C'est un grand sentiment d'accomplissement, je me rappelle de l'état "extatique" dans lequel j'étais en allant déposer mon mémoire de 175 belles pages fraîchement imprimées (parce que terminées la veille!!!). Il y avait longtemps que je n'avais pas été aussi euphorique...

C'est un aspect qui me manque beaucoup aujourd'hui, la rédaction, même si lorsque je repense aux derniers mois de ma maîtrise je me rappelle surtout des crises de panique, des vides intellectuels, de la procrastination débilisante et du profond écoeurement vis-à-vis de mon sujet d'études...*hahaha* La plus grosse épreuve académique (et plus, même) de ma vie!

Mais lorsque je rédigeais, que je construisais une argumentation de manière articulée et pleine de sens, lorsque je trouvais finalement, après 10min à fixer intensément le vide, LE MOT que je voulais, lorsque j'avais trouvé une belle citation qui appuyait tout à fait ce que je voulais dire... Je me trouvais géniale. (c'est fou à bien y penser, se trouver géniale de mettre dans le bon ordre les mots des autres! *hahaha*) C'est ce qui me manque aujourd'hui que je ne fais plus ce pour quoi je me trouve "géniale".

Mes amies disent attendre mon premier roman historique. Je ne sais s'il viendra, mais ce qui est sûr, c'est que pour l'instant, je ne suis pas mûre. Il y a un monde entre analyser, fouiller et expliquer historiquement, et utiliser son imagination pour créer des personnages, des dialogues, des intrigues. Pour ça, toutes mes félicitations, j'ai énormément de respect pour ceux qui arrivent à le faire, c'est une tâche très difficile! Et bonne chance pour la révision, moi c'est ce qui m'a achevé (relire et relire et relire mes platitudes historiques, relire tout ce que je savais déjà, me réexpliquer à moi-même les tenants et les aboutissants, pitié!!!) Je te souhaite de ne pas tomber dans le piège qui me minait le moral; se trouver soudainement "plate" après s'être trouvée géniale. C'est la relecture qui "peut" faire ça... les autres ne sont pas du même avis habituellement ;o)

Tania a dit...

(pourquoi j'arrive JAMAIS à faire ça court?? Je m'en excuse ;o) )

Grande Dame a dit...

"Se trouver plate après s'être trouvée géniale"...n'est-ce pas inévitable?