jeudi, janvier 10, 2008

Reconstituer l'histoire

Il y a un mois aujourd'hui que mon père nous a quittés.

Six mois plus tôt, il avait décidé de renouer avec quelques membres de "sa troupe". De fil en aiguille, cette dernière s'est quasi entièrement reconstituée. Chaque fois que je parlais à mon père, il était heureux de me dire qu'ils avaient retrouvé un membre de plus. C'est avec joie que ceux qui ont été rejoints ont réagi à l'idée de retrouvailles.

Mon père nous a toujours parlé avec enthousiasme de sa troupe. Elle l'a humainement marqué. Sa troupe, ce sont les 31 autres jeunes hommes de 18-20 ans avec lesquels il a reçu son entraînement à la GRC. Ces trente-deux jeunes hommes furent des frères de coeur durant les neuf mois qu'a duré l'entraînement.

Il y eut, au tout début, des frictions entre les trente membres anglophones de la troupe et mon père et le seul autre francophone avec lui (les éternelles guéguerres entre anglophones et francophones!). Puis, le charisme de mon père étant infaillible, il fut rapidement apprécié par la majorité anglophone pour son humour et sa jovialité.

Une grande solidarité avait soudé la troupe.

Après l'entraînement, tous ces jeunes hommes furent dispersés aux quatre coins du Canada et très peu gardèrent contact.

Il y a six mois, donc, mon père eut envie de reprendre contact avec ses amis. Il savait le cancer menaçant et il me confia l'été dernier qu'il n'avait qu'un souhait: que sa santé lui permette de se rendre aux retrouvailles de la troupe en juin 2008. Il espérait réellement retrouver sa gang!

Suite au décès de mon père, plusieurs membres de la troupe ont manifesté leur tristesse d'apprendre que la maladie l'avait emporté et qu'ils ne pourraient le revoir, tel que prévu, en juin. Il fût souligné par plusieurs d'entre eux que la personnalité et l'humour de mon père ne seraient jamais oubliés.

Pour les retrouvailles, chaque membre doit rédiger un bilan de son parcours professionnel et le présenter au reste de la troupe. Malgré le décès de mon père, le comité organisateur maintient son invitation pour nous.

C'est donc à titre posthume que nous irons présenter le parcours de mon père.

Le hic? Je n'ai qu'une idée approximative de ce que faisait concrètement mon père. D'abord enquêteur pour la GRC, puis pour une autre entité où tout est classé TOP SECRET, comment dresser un profil juste de ses activités professionnelles?

Si mon père avait été facteur, j'aurais pu dire qu'il livrait des lettres aux citoyens de tel secteur. S'il avait été chef cuisinier, j'aurais pu vanter ses délectables spécialités. S'il avait été enseignant de mathématiques, j'aurais pu parler de sa passion pour la géométrie et de ses qualités de pédagogue.

Mon père enquêtait pour les services secrets canadiens. Que fait un enquêteur? Eh bien, ça enquête! Et ça ne parle jamais de son travail à la maison. C'est d'une extrême discrétion. (À la limite, je pourrai nommer des affectations, sans plus.)

Mon plan pour les prochains mois? Contacter ses amis, collègues, son ancienne secrétaire et tenter de rédiger un bilan qui corresponde bien à ce que fût professionnellement mon très discret papa. Puis, en juin, aller fièrement le représenter auprès de cette troupe qui ne s'est pas rassemblée depuis quarante-trois ans.

9 commentaires:

La femme d'un militaire a dit...

c'est une très bonne idée,mais parfois nous créons tellement plus dans le secret et les silences...

Grande Dame a dit...

Que veux-tu dire? Qu'il serait préférable que je ne sache rien?

Grande Dame a dit...

Que trop de tangible tuerait la "magie" du mystère?

Dr Maman a dit...

Puisque le travail de ton père requérait de la discrétion, pourquoi ne jouerais-tu pas la note humoristique? Ton paragraphe débutant par "Le hic" ainsi que les 2 suivants pourraient être un préambule de l'évolution de ton père. Les compagnons comprendront bien que tu ne pouvaient être au courant de son parcours précis, mais en jouant de l'humour, qualité exceptionnelle chez ton père, ils le retrouveront ainsi. Je suis sûre qu'avec le temps tu trouveras comment écrire le bilan.

Céline a dit...

Je suis tout à fait d'accord avec dr maman, si son principal trait était son humour, il faudrait essayer d'orienter le texte par là.
En énonçant ses affectations, dîtes ce qu'il a pu voir ou faire...
Vous avez une belle plume, vous saurez.

fionna a dit...

Je suis en accord avec ca aussi , avec l'humour tout messages passe bien , votre père semblait un homme fantastique vous avez surment de qui tenir!

Tangerine a dit...

Quel beau projet! A ton tour, tu enquêteras sur ton père ! Ça me fait penser à Robert DeNiro et son rôle de père et agent secret dans le film 'Belle famille'.

Grande Dame a dit...

Dr Maman, c'est une merveilleuse idée et tu as raison, vernir mon discours d'humour représenterait très bien mon père!

J'ai contacté les RH de l'employeur de mon père et une gentille demoiselle devrait pouvoir m'éclairer un peu...

Annette a dit...

Je trouverais cela passionnant comme mandat d'enquêter sur mon père et de tenter de percer quelques-uns de ses secrets et connaître ainsi quelques-uns de ses mandats... Bonne chance et tiens-nous au courant !