vendredi, septembre 14, 2007

Matinale?

Malgré moi ce matin, oui. Je pars à l'hôpital avec Grand-Charme, qui s'est sectionné un doigt il y a quelques jours avec les fibres coupantes de la graminée qu'il tentait d'arracher. C'est aujourd'hui qu'on le lui recoud. Chirurgie minutieuse que celle des nerfs, veines, tendons du doigt (qui ont possiblement filé dans la main ou le poignet).

Gros week-end d'aller-retours à l'hôpital en perspective pour accompagner mon petit convalescent.

Bonne journée!

7 commentaires:

Dr Maman a dit...

Courage à grand charme et à maman...

Exit la graminée!

Une femme libre a dit...

Une graminée, une plante qui peut arracher un doigt? Même le jardinage est une activité dangereuse, ma foi! Je souhaite un bon rétablissement à votre Grand Charme. Quelle patience il va falloir à ce chirurgien pour reconnecter des nerfs à la bonne place, c'est comme jouer dans la dentelle, tout ça. Patience à la maman aussi pour toutes ces visites à l'hôpital. Bonne chance!

Oréole a dit...

Bon courage...a vous deux!!

Tcha (fils ainé) a dit...

Voulez-vous savoir de quelle graminée il s'agit ? UNE QUENOUILLE, il faut être fragile !!!

Une femme libre a dit...

Une quenouille? Vraiment? Qui l'eût cru!

Moi et ma couvée a dit...

Tcha... j'imagine que c'est de famille non?

Comment va grand-charme? Jusqu'où ont-ils dû aller pour retrouver les tendons? (Juste à l'écrire j'ai des frissons...encore)

Grande Dame a dit...

Grand-Charme appelle cette graminée une quenouille, mais il m'a désigné dans les fossé qui bordent les champs environnants ces grands fouets magnifiquement décoratifs qui doivent bien faire 5-6 pieds de haut.

Couvée: la chirurgienne a beaucoup de mal à comprendre comment le tendon perdu avait pu se retrouver sous l'ongle alors que le doigt avait été sectionné à la première phallange.