samedi, septembre 08, 2007

112 et demi

Non, ce n'est pas le montant déboursé pour une nouvelle paire de jeans...

Pas mon poids non plus (petits voyeurs!)...

Pas plus que le numéro civique de ma maison...

Ou que le nouveau prix du brut au litre.

Il s'agit du nombre total des mois d'allaitement que j'ai à mon actif. J'ai sevré complètement mon Bébé il y a deux mois. Je crois que j'aurais fait une excellente nourrice. J'ai toujours adoré allaiter mes bébés et bambins: purs moments de symbiose avec mes Amours. Voilà que je suis en deuil...même si c'est un bonheur exquis que de retrouver mon corps à moi toute seule...

3 commentaires:

souimi a dit...

Tu es chanceuse!
J'ai compris cette chance au printemps dernier alors que je passais une échographie mammaire. J'ai un haut risque de développer un cancer du sein car ma mère en a eu un, j'ai des fibro-adénomes aux deux seins, j'ai plus de 40 ans. Alors, à chaque année, je vais passer la mammo et l'écho, question de prévention.
Une fois sur deux, je tombe sur ce radiologiste génial que j'aime tant. Un vieil homme chauve, tout en sourires, dynamique, drôle, dédramatisant le moment. Parce que vois-tu, c'est très stressant à chaque fois, d'autant plus qu'avec l'échographie, le radiologiste voit à l'instant même les anomalies. Mais lui, il est tellement, tellement,,,, relaxant!
Toujours est-il que le maître me rassurant à la vitesse de l'éclair, s'est laissé aller avec un commentaire tellement lucide et vrai:
-Vous savez, Madame Souimi, vous devriez envier vos ancêtres. Les femmes, au siècle dernier, ne vivaient pas votre stress. Elles avaient tellement d'enfants et allaitaient donc, elles pouvaient dormir sur leurs deux oreilles...

Je ne comprenais pas trop, je n'avais pas saisi le sens de ses propos. Il a alors perçu le vide devant lui et, pour me faire réagir, il s'est exclamé:

-Ben voyons, Madame! Elles n'étaient jamais menstruées, les dames de l'époque! Comprenez-vous? Sans menstruations, elles s'éloignaient tellement du cancer du sein!

J'étais saisie. Je n'avais jamais pensé à ça.
Là, ton message me rappelle ce radiologiste.
Ces 112 et demi sont une bénédiction pour toi.

La femme d'un militaire a dit...

pour moi aussi l'allaitement était un deuil difficile... c'est un moment de peur bonheur, remplit de tendresse et de douceur...

Dr Maman a dit...

Toutes mes félicitations pour ces mois de belles complicités. C'est souvent plus difficile pour la maman que le bébé..

Bravo!