dimanche, septembre 09, 2007

Hospitalière, mais impitoyable

C'est tout moi ça. Mes invitées s'imaginent candidement qu'il suffit de débarquer dans mon humble demeure pour pouvoir bénéficier de trois repas par jour, baiser à qui mieux-mieux et me refiler la responsabilité alimentaire de leur progéniture.

J'en suis offensée, mais rusée, je n'en démontre rien. Lorsque j'ouvre une bonne bouteille, je leur offre gracieusement leur propre verre...afin qu'elles laissent le mien en paix. Stupides, elles vont s'y noyer. Je parle bien sûr des drosophiles, ces petites salopes qui considèrent que quelques bananes mûres sur votre comptoir représentent une invitation en règle.

J'ai tout tenté avec elles: plante carnivore, insecticide néfastes et empestant, mélange d'huile et de vinaigre, mais ce qu'elles préfèrent encore, ces petites alcoolos, c'est le verre-suicide que je leur offre si aimablement. Pourquoi les en priver?

6 commentaires:

lilas a dit...

Moi j'ai réglé le problème avec un gateau aux bananes qui est justement au four!

FD a dit...

Comme la bière et ces saoûlardes de limaces ! N'hésite pas à te transformer barmaid sans scrupules et laisse-les se noyer dans leur vice !

Véronique a dit...

Haha, tu m'as eue.
Je les déteste aussi. Moi qui aime tant avoir un beau bol à fruits bien rempli...

La p'tite semaine a dit...

Pour te débarrasser des mouches à fruits, tu ne dois pas arroser tes plantes pendant environ 3 semaines. Un régime sec. Car les oeufs vont se développper seulement dans le substrat humide.

folle à lier, voire attachante (hé,hé) a dit...

Ah! ah! je me questionnais sur la nature des gens que vous fréquentez...

Vous avez raison, de vraies mal élevées!

Mijo a dit...

Mouhaha, très drôle ton début de texte.