lundi, janvier 26, 2009

La Zone

J'avais commencé à rédiger un interminable billet sur la vie professionnelle VS la vie maternelle. Mon manque de concision habituel me tapant royalement sur les nerfs, je m'en tiendrai à ceci.

Ce qui manque à ma vie, c'est cette zone intouchable qui m'appartienne exclusivement (bien qu'il puisse y avoir interaction, ce qui est même souhaitable) et dans laquelle je puisse récolter satisfaction, accomplissement, gratification, épanouissement. Je parle d'une zone encore virtuelle où je n'aurais pas à faire de compromis entre les différents aspects de ma vie l'espace d'un moment.

Avoir un nouvel enfant allait de pair avec renoncement à cette zone durant un certain temps. Je suis ainsi faite. Pleine de paradoxes et de besoins contradictoires.

Je me retrouve à cheval sur les remparts de cette zone. Je vois plusieurs formations alléchantes passer mais ne suis pas prête à faire garder ma fille une ou des journées complètes. Je meurs d'envie d'aller prendre une bière avec mon frère à l'île Noire. Certaines escapades me font de l'oeil mais sont nettement plus complexes à faire avec un jeune bébé et comme je n'ai pas la couenne assez dure pour m'enfuir, je me résigne à voir défiler les objets-cours-escapades-projets de convoitise devant mes yeux.

Cela ne signifie pas que je n'apprécie pas la possibilité de vivre cette symbiose, bien au contraire. Cela signifie simplement que je me sens vivante de bien d'autres manières qu'auprès de mon petit parasite d'Amour et que j'ai besoin de recommencer à intégrer tranquillement un peu de ces espaces intouchables à ma vie.

14 commentaires:

Les Chroniques de la Couvée a dit...

I drink to that!! :-))

liaht a dit...

Eternelle jonglerie entre nos vies de femmes, mères et épouses.... Pas facile de tout concilier ! Mais néanmoins nécessaire de se garder un petite vie "rien qu'à nous" pour exister tout simplement et se sentir vivre !

Anonyme a dit...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.
Anonyme a dit...

Ce qui est très sain!
Je passe par les mêmes états d'âme en ce moment...
Je -commence- à m'autoriser à penser qu'une petite journée de garderie, éventuellement, un jour à venir,dans un avenir pas trop proche, mais pas trop trop lointain, serait peut-être bon pour ma petite chocolat et pour moi.
Arrivée depuis 6 mois d'Haïti( je ne le dis pas, mais ma plus grande peur serait qu'elle s'attache trop - à mon goût- à une gardienne, je suis cruellement jalouse de l'attachement que nous avons réussi à créer au fil de ces derniers, intenses, mois! )

Mel :)

http://mamanheureuse1canalblog.com

Anonyme a dit...

Au risque de vous scandaliser toutes, je fais déjà garder ma cocotte de bientôt 8 mois une journée par semaine. Cette journée libre me permet de réaliser de petits contrats et de réintégrer progressivement le monde des adultes.

J'ai besoin de me ménager un espace intouchable et je respecte ce besoin. Je le fais maintenant sans culpabilité et sans inquiétude.

Cette journée de travail m'énergise et me permet d'être plus disponible pour mes grandes. Ceci sans compter que les sous gagnés me permettent de ma gâter un peu: habillement, esthéticienne, etc. Ce qui m'aide à me sentir plus femme et pas seulement maman!

Mme Unetelle

Grande Dame a dit...

Tu as toujours été mon super modèle!!

Pur bonheur a dit...

Prends patience! Tu verras, ça pousse vite les enfants (j'en sais quelque chose! )

Diane a dit...

Ça me rappelle quand je laissais ma grande aller avec son père à moto à ma place faire des balades d'une journée et que je restais à la maison avec mon p'tit nourson. Je la rendais tellement heureuse. Ma journée était bien remplie et mon coeur de mère aussi!

¤Enidan¤ a dit...

Aucun rapport avec ce billet, mais juste te dire que pour ma tague, tu peux utilser une radio-cassette... c'est un peu tannant de changer les cassettes au hasard, mais bon... un coup mal pris... ça dépanne !!! :oDD

Une femme libre a dit...

Il y a plein de choses que vous pouvez faire déjà. La bière à l'Île Noire avec votre frère, si vous allaitez avant de partir, ça ne pose pas vraiment problème et ça ferait du bien. Le cinéma, on peut amener le bébé caché dans son manteau et il y a même des représentations maman-bébé dans certains cinémas (vous n'avez pas parlé cinéma, mais j'ai déjà lu que vous aimiez ça). Prendre un cours implique être absente trois ou quatre heures et là encore, en allaitant avant de partir, c'est tout à fait possible. Je vous encourage à vous aérer tout de suite, à ne pas attendre trop. Il y a aussi plein de cours de mise en forme maman-bébé qui sont fantastiques, yoga, course à pied avec traîneau ou poussette(avec Cardio pLein air), bébé-gym. C'est votre dernier bébé (me semble que vous aviez dit ça? mais peut-être allez vous changer d'idée) alors, c'est bien normal et légitime de vouloir en profiter à plein. Cette première année de vie est tellement fantastique.

Alexandra a dit...

Tout à fait d'accord. Mes enfants sont pourtant assez grands (7 et 10 ans) et je suis encore réticente à l'idée de les laisser seuls quelques jours. Évidemment d'autres problèmes viennent se greffer à tout ça, (allergie par exemple)mais je pense qu'au fond c'est un doux prétexte. Bref, certainement qu'un jour je sauterai le pas.

Nanou La Terre a dit...

Le plus important c'est de s'écouter et suivre ce que le coeur nous dit.

D'aussi loin que je puisse me rappeler, à ce jeune âge, il n'y avait qu'en ma mère en qui j'avais assez confiance pour laisser mon Fafouin. Et encore,pas des journées complètes. Je m'ennuyais trop de lui.
J'étais assez mal faite; heureuse de partir prendre un peu de temps pour moi, au bout d'une heure, j'avais constamment mon bébé dans ma tête.
Symbiose exige en son temps!

Grande Dame a dit...

Hehe, je suis pareille Nanou. C'est la dualité.

Femme Libre, pour l'instant, nous emmenons notre petite au resto, au cinéma et la semaine dernière, nous l'avons emmenée avec nous danser des sets carrés.

Avant de réserver pour des spectacles, nous vérifions qu'il est possible de l'emmener. Si ce n'est pas le cas, nous ne réservons pas.

Ça fait partie du package deal avec moi l'acceptation de cette fusion. Ce n'est pas toujours facile mais c'est ainsi.

Nous avons été glisser avec les tout-petits. Eh bien je glisse avec ma Demoiselle dans le kangourou. Pas très ergonomique mais c'est ça pareil. Un "mal" nécessaire pour moi.

Je compte bien m'autoriser des petits moments quand même. Tout est une question de rythme et de densité du besoin d'air.

M comme...Maman a dit...

Comme tous ces mots m'ont fait du bien! J'aurais aimé écrire ce texte tellement je suis présentement exactement dans cette phase! Mais, comme c'est mon troisième bébé, je sais qu'il y a lueur au bout du tunnel et que le jour où j'aurai un espace un peu plus grand rien que pour moi arrivera assez tôt (trop peut-être?). Je suis toujours prise entre le ''j'ai hâte de faire ci toute seule'' et le ''Mon dieu que ça va trop vite! Mon bébé mange déjà!?!''. Mais, ça doit être ça la dure vie de maman! ;-) (mais j'ai quand même super hâte de retrouver ma bulle, croyez-moi!)