jeudi, octobre 09, 2008

Une aberration du système de santé

Plus moyen d'obtenir un rendez-vous chez notre pédiatre en lui téléphonant simplement après la naissance d'un nouvel enfant.

Trop de demandes, apparemment.

Comment faire alors? Pour obtenir un rendez-vous, il faut consulter un généraliste ou le médecin accoucheur (évidemment, on ne reconnait pas les compétences de la sage-femme pour référer en pédiatrie) et obtenir de lui une requête. Le médecin seulement pourra signer ladite requête pour la spécialité de la pédiatrie.

On s'attend à quoi? Que cette façon de procéder conduise à un élagage naturel des parents qui ne souhaitent pas réellement faire suivre leur enfant par un pédiatre?

Il me semble plutôt qu'on ne fasse qu'engorger davantage le système puisque pour obtenir un seul rendez-vous on doive s'en taper un supplémentaire (donc engendrer des coûts inutiles au système de santé et des délais supplémentaires pour ceux qui ont de raisons valables de devoir consulter un médecin).

Qu'on doive obtenir une référence pour certaines spécialités, d'accord, ça peut permettre de mieux orienter les gens vers le bon service mais dans ce cas on se parle de devoir obtenir une requête spéciale pour pouvoir être référé à un pédiatre (qui suit déjà nos autres enfants depuis une dizaine d'années) pour un suivi normal. Ridicule.

Je suis déçue de la perte de temps, d'argent et d'énergie occasionnés par les niaiseries bureaucratiques de notre système.

25 commentaires:

¤Enidan¤ a dit...

Ben tu sais, déjà, vous êtes chanceux de pouvoir voir un PÉDIATRE pour un suivi NORMAL...

Ici, les pédiatres suivent seulement les enfants référés... donc, ayant des problèmes...

Quand tout se déroule normalement, c'est le généraliste qui suit l'enfant tout simplement...

Depuis ce temps, je n'ai plus de suivi pour mes enfants... de toute façon, ça donne quoi de faire un suivi si tout va normalement... ??? Là à mon avis, on engorge le système pour ceux qui ont des réels besoins...

Grande Dame a dit...

Je fais suivre mes bébés pour la première année et par la suite je consulte le pédiatre uniquement lorsque mes enfants sont malades ou ont des besoins particuliers.

Il y a des années que mes plus vieux n'ont pas vu de médecins, je suis loin du prototype de l'utilisatrice abusive du système (et ce malgré que je sois hypocondriaque ;) ).

Quand tu parles de généralistes, tu fais référence aux médecins de famille? Parce qu'ici, eux aussi sont en pénurie! :S

JulieJulie a dit...

C'est effectivement abérant... Mais tu sais qu'un médecin qui suit déjà des membres de ta famille est obligé d'accepter de voir tous les membres de cette famille.

Dans les laurentides, il n'y a aucune clinique qui prend des nouveaux patients, quand je dois voir un médecin, je dois me taper une heure de route pour aller dans la métropole pour en voir un. C'est ça ou l'hôpital! Après ça on se demande pourquoi il y a 15 à 20 heures d'attentes dans les hôpitaux de me région...

Anonyme a dit...

Quoi???!!! Tu vas encore chez le pédiâtre toi même rendu au septième??? ;-) lol Tu sais ici à partir de Janis, les r-v de routine de la première année suggérés se sont raréfiés pour finir que Matthew n'a jamais vu un médecin depuis sa naissance il y a plus de trois ans... ;-) lol Crime de bine... Quand tout va manifestement bien, pas de temps à perdre là-bas... ;-) lol

Valéry xxxxxxx

Grande Dame a dit...

JulieJulie, le pédiatre verra mon nouveau bébé...uniquement sur présentation de ce papier de référence...

Que veux-tu Val, je ne prends pas toujours plaisir à être une mère négligente...:P

Pur bonheur a dit...

Je n'en reviens pas! Quand mes enfants sont nés il allait de soi de voir le pédiatre de façon régulière ne serait-ce que pour vérifier la courbe de croissance, voir que tout va bien.

zygoth a dit...

Tu sais, un suivi normal est supposé être fait par un généraliste... Les pédiatres sont spécialisé des enfants avec des problèmes de santé grave (maladies, malformations) et non pour un suivi normal... L'erreur s'est produite quand ce même pédiatre a accepté de suivre les enfants en santé il y a des années et maintenant qu'on redonne les spécialités aux spécialistes, on a l'impression de perdre quelque chose...

Anonyme a dit...

En fait, ce qui est surprenant, c'est que tous tes enfants soient suivis par un pédiatre. Pour les maladies infantiles normales, le suivi peut très bien être fait par le médecin de famille. Il est vrai toutefois que les généralistes ne courent pas les rues.

Le hic c'est que les enfants qui ont réellement besoin de voir un pédiatre pour des suivis plus compliqués (je pense à ma petite voisine qui a la dystrophie musculaire), il est difficile de voir le pédiatre parce qu'il est trop souvent occupé à traiter une varicelle ou une otite.

Je ne crois malheureusement pas, grande-dame, que tu sois lésée dans cette situation mais plutôt choyée d'avoir pu avoir un pédiatre pour tes autres enfants pour un suivi de routine.
Julie

Grande Dame a dit...

À lire plusieurs de vos commentaires, je suis effectivement choyée.

Il me semble que ça a toujours (du moins pour les gens de ma génération) été un choix de faire suivre par un pédiatre ou un médecin de famille (aussi ardus sinon pires à trouver qu'un pédiatre!) ses enfants.

Mes enfants ont un excellent pédiatre qui fait bcp de suivis de "développement normal". J'ignore si c'est aussi un choix professionnel pour lui de s'occuper d'enfants ayant des maladies chroniques ou de faire des suivis de routine et de maladies infantiles bénignes.

N'empêche (même si apparemment je me plains le ventre plein de ces nouvelles formalités), quand on doit consulter un médecin pour obtenir le privilège de rencontrer un médecin spécialiste, dans bien des cas, cela occasionne du dédoublement de travail et des coûts à mon avis inutiles.

Grande Dame a dit...

(J'avoue que je suis mystifiée par cette non-familiarité apparente entre plusieurs d'entre vous, vos enfants et la pédiatrie. Mes cinq premiers bébés sont nés à l'hôpital Maisonneuve-Rosemont.

Aux deux premiers jours de vie du bébé, la visite du pédiatre fait partie du suivi normal après quoi on nous donne une liste de pédiatres parmi lesquels faire un choix pour les rendez-vous de suivi.

Peut-être le protocole diffère-t-il selon les hôpitaux et les régions?)

Nanou La Terre a dit...

Pourquoi voir un pédiâtre alors qu'un simple bon généraliste suffit pour le suivi des enfants?

S'il y a problème, ensuite, le généraliste peut recommander un pédiâtre?

Grande Dame a dit...

Nanou, si on nous offre la possibilité de voir directement un pédiatre, pourquoi pas?

Les généralistes de famille sont extrêmement difficiles à trouver aussi...pourquoi privilégier directement ceux-là?

Anonyme a dit...

Ici en Outaouais, le pédiatre passe effectivement voir le bébé suite à sa naissance. Mais ensuite, il réfère la maman à son médecin de famille qui lui, prend la relève pour le suivi du bébé.

On préfère que le suivi pédiatrique soit réservé soit pour les urgences pédiatriques, soit pour le suivi d'enfants ayant des problèmes chroniques de santé.

Comme il y a peu de pédiatres (même s'il y a un hôpital pédiatrique de l'autre côté de la rivière), les ressources sont mieux utilisées pour le meilleur intérêt de tous les enfants. Il y a un ratio beaucoup plus élevé de pédiatres par enfants à Montréal. ceci expliquant peut-être cela.
Julie

Mynaï a dit...

C'est drôle, je sursaute inversement... Un pédiatre est un spécialiste de la médecine infantile, maladie ou pas. Les médecins de famille développent au fil des ans une expérience non-négligeable dans le domaine, mais il ne sont jamais à l'affût comme peut l'être un pédiatre. Bien des problèmes sont décelés précocement chez des enfants en bonne santé simplement parce qu'ils ont affaire au bon spécialiste dès le départ. Il me semble que c'est normal qu'un parent qui a la chance d'avoir «un pied dans la place» profite de la chance. Le problème tiens davantage au manque flagrant de médecins qu'à «la mauvaise foi de parents qui abusent du système avec leur enfant en santé»...

C'est avec regret que j'ai abandonné le suivi avec la pédiatre de mon fils après 3 rencontres parce que c'était définitivement trop complexe d'obtenir un rendez-vous et qu'entre temps j'ai eu la «chance ultime» de trouver un médecin de famille. Avoir eu vraiment le choix par contre j'aurais définitivement préféré la première option.

Autre vision des choses.

Nathalie a dit...

Chez moi, c'est l'infirmière de ma clinique médicale de mon médecin (généraliste) qui fait les suivi jusqu'à 2 ans (en même temps que les vaccins, que je les donne ou pas à mes enfants).
Ensuite, mes enfants auront leur RV annuel avec mon médecin. La seule chose qu'on fait en prenant le rendez-vous, c'est de s'assurer que mon médecin travaille le même jour que le rendez-vous avec l'infirmière, comme ça, on peut le consulter si besoin est.
Je trouve que c'est vraiment un bon système pour moi, l'infirmière peut très bien faire le suivi. Ma seule réserve : on passe la carte soleil, alors le md est payé même s'il a pa vu les enfants, et je suis pas sûr qu'il donne le montant équivalent à l'infirmière... Mais bon, ça c'est un autre débat.
Chez-moi aussi, pédiatre et gynécologue sont réservé pour les suivis 'pathologiques'. Et ça me va très bien.
En passant, moi aussi j'ai accouché avec une sage-femme à mon premier bébé, et il est vrai que les médecins/infirmières ont pas envie de comprendre/accepter/collaborer dans ce temps-là. Je me suis frottée à quelques opposants à la pratique sage-femme. Si bien qu'au deuxième, j'ai choisi un suivi avec médecin, parce que c'était trop compliqué à mon goût autrement. Ha....je devrais écrire un texte sur la (fausse) collaboration md/sages-femmes. Vraiment dommage, et vraiment beaucoup de temps perdu.
Nathalie

Yannick a dit...

Bizzare de lire les commentaires,sommes nous en terre choyé sur la banlieu nord de montréal pour avoir ce choix????

a chaque naissances (4) j'ai eue le choix entre pédiatre et medecin de famille mon choix facile,medecin de famille doux comme une pantoufle mais mon chois tout de même.
Je te souhaite de trouver

Une femme libre a dit...

Je suis du même avis que Mynaï. L'intervention précoce peut faire toute la différence dans le développement d'un individu. L'autisme, par exemple, lorsqu'il est détecté et traité intensivement très tôt, peut être réversible. Le pédiatre parce qu'il en voit à la tonne des bébés, parce qu'il est vraiment un spécialiste de l'enfance est la personne la mieux placée pour déceler des anomalies qu'un généraliste pourrait ne pas remarquer. Et puis, il se tient à la fine pointe des nouveautés en pédiatrie, qui changent tout le temps. Le médecin de famille, s'il est bon, c'est bien, mais un pédiatre, plus qualifié, c'est mieux.

Mme Cornue a dit...

Je ne crois pas au vertu du pédiatre en tant que tel. Je crois qu'à long terme il est préférable d'avoir un médecin de famille pour notre enfant parce qu'au moins, rendu adulte il pourra continuer de le voir s'il pratique toujours.

Je m'en passerais bien moi des visites chez le pédiatre, car j'ai "la chance" d'en avoir un, que j'ai choisi parce que je détestais celle qu'on m'avait attitrée à l'hopîtal. Et mes enfants ne voient pratiquement jamais le médecin, malgré leur maladie.

Je ne crois pas non plus que les "différences" pourront être détectées plus tôt avec un pédiatre. Il faut vraiment pousser très très fort sur la machine pour arriver à nos fins peu importe le médecin qui nous suit. Les étapes sont pas mal les mêmes partout, pédiatre ou non ;) Il faut lire la détresse des parents d'enfants "différents" pour s'en rendre compte.

Une femme libre a dit...

J'ai eu personnellement affaire à une famille que j'aidais et qui avait des jumeaux. Il me semblait qu'il était évident que des enfants de plus de deux ans qui ne disent pas un seul mot, qui ne babillent pas non plus, qui regardent béatement la télévision pendant des heures, qui ne sourient pas mais se mettent à rire tout d'un coup on a aucune idée pourquoi avaient un problème, un retard, une anomalie. Le généraliste, fort gentil, mettait tous ces éléments sur le dos de la gémellité et rassurait les parents à chaque visite. Il aura fallu un accident d'un des enfants pour que l'urgentologue garde le jumeau blessé pour des tests car il ne trouvait pas son comportement normal et que les deux soient diagnostiqués autistes. Un pédiatre aurait-il décelé le handicap? Il me semble que oui car il en aurait vu plusieurs jumeaux et aurait donc la possibilité de distinguer ce qui est normal de ce qui ne l'est pas. Un médecin de famille qui a une importante clientèle pédiatrique et de l'expérience aussi, probablement. Au-delà du titre médical, il y a aussi la compétence et l'expertise individuelles qui comptent.

Anonyme a dit...

Une femme libre a raison, il y a de bons et de mauvais médecins. Toutefois, il faut savoir que l'autisme est une maladie rare qui ne touche qu'un enfant sur 1000 environ. Il serait absurde que cet enfant ne puisse bénéficier d'un suivi de qualité parce que le pédiatre est occupé à traiter les rhume, otites et varicelles de 999 autres. Il serait également absurde que ce spécialiste s'occupe de maladie routinière "au cas ou" un de ces enfants présenterait un problème de développement.

En situation de rareté des ressources, voir un pédiatre pour un suivi de routine ou pour les "au cas ou" ou encore, voir un gynéco pour un test de pap relève, à mon sens, du gaspillage de ressources.
Julie

Grande Dame a dit...

Intéressante discussion, bien que l'objet de ce billet ne portait pas la pertinence ou pas d'avoir un pédiatre mais bien sur le dédoublement inutile des visites chez le médecin dû au fait qu'il faille voir un généraliste pour obtenir une référence pour pouvoir voir un spécialiste.

J'aurais aussi pu pester parce qu'il faut une référence pour consulter un dermatologue. Suis-je trop stupide ou pas assez crédible comme mère pour pouvoir référer moi-même mon enfant en dermatologie si j'estime qu'un dermatologue serait le spécialiste tout indiqué pour aider le problème de peau d'un de mes enfants?

En devant passer par un généraliste, on engorge davantage, non?

mamanlouve a dit...

prenons l'exemple du dermatologue...

on fait referer et double ainsi les visites. Pour toi et moi ça semble stupide il me semble que je suis assez intelligente pour savoir si on a tout essayer ce qui etait posible et qu'on en est rendu là. Mais en contre partie combien se rendrais sur place avec pour prescription a la sortie de ce faire dire d'essayer un savon sans parfum et que si cela ne fonctionne pas d'essayer un savon xyz et alors si ça ne fonctionne pas de revenir consulte. La personne n'ayant rien trouver de mieux que de se rendre chez le dermatologue pour un probleme necessitant un changement de savon auras alors fait depenser beaucoup de sous au contribuable (pcq le dermatologue coute plus cher que le generaliste), fait retarder le traitement de quelqu'un qui aurais besoin de traitement pousse fait uniquement par le dermatologue, etc.

Oui on dedouble et tout mais en meme temps on s'assure de sauver quelques abus. Il en va de meme pour le pediatre (ici aussi un pediatre c sous reference et uniquement pour enfant a probleme). Quand zach est né il avait plusieurs raison d'etre suivi quand a 15-16mois elles ont ete regler le pediatre nous as gentillement remercier et fait comprendre que c,etais fini que le dossier restais sur place mais qu'on se revoyais uniquement si probleme. Heureusement pour nous les 15 mois ou il a ete suivi par le pediatre il a aussi ete suivie par le medecin generaliste qui nous y avait referer. Un peu fou je l'avoue mais seulement 2 pediatre pour toute la population du secteur (J'etais a thetford mines a l'epoque) ça fait en sorte que ça ne peux fonctionner autrement.

Par contre dans votre cas, comme on a deja suivie tout les autres membres de la famille il me semble naturel que le suivie aurais du se faire a ce moment.

Grande Dame a dit...

Bien d'accord mamanlouve, je me dis la même chose que toi. Dommage qu'il ne soit pas facile de trouver un juste milieu.

Madame Unetelle a dit...

J'ai un pédiatre pour mes tois filles. Elles ont longtemps été considérées comme des enfants malades. Ma plus jeune n'a pas encore été diagnostiquée, mais un pédiatre était requis. Mesure préventive, je suppose.

Monica au Panama a dit...

Et moi donc... et ce bieeeeennnn longtemps d'avant mon départ... :o((
Cà m'a toujours fait tiquer pour ne pas dire autre chose!