mercredi, octobre 15, 2008

La bise passive

Je me questionne depuis longtemps sur les motivations des adeptes de la bise passive.

Par la bise passive, j'entends le pseudo-baiser de certains lorsque spontanément on les embrasse.

Je ne comprends pas pourquoi certaines personnes ne font que tendre la joue lorsqu'elles sont embrassées. Est-ce du dédain? Du désintérêt? De la crainte d'attraper une quelconque maladie? Du malaise? Un sentiment d'envahissement physique? Pourquoi cette non-réciprocité? Préfèreraient-elles une simple poignée de main?

Les bises passives me rendent mal à l'aise parce que je ne les comprends pas. Lorsque j'embrasse en tendant la joue du même coup et constate que la bise est unidirectionnelle, je fais de mon mieux pour ne pas offrir le baiser sur l'autre joue de façon à créer la bise la plus ridicule qui soit: celle d'un artificiel et insensé frottement de joue.

18 commentaires:

Tania a dit...

côté "faux bisou", la palme revient probablement à certains Français, et je dirais même plus (désolée), à certaines Françaises... Alors que je me fais reprocher dans ce pays d'être trop "brutale" dans mes démonstrations d'affection "bisouale" (paraît que je cogne un peu trop fort de chaque côté...*hahaha* bon...), certaines Françaises, elles, ont développé l'art de la "bise bruyante sans contact". La bise n'est pas un contact physique, ou si peu, un effleurement. Le tout se déroule dans le bruit de bisou qui se donne près des oreilles, "mouaaa! mouaaaa!" Et voilà, c'est fait, la bise française est finie!! *hahaha* Personnellement, je trouve ça très étrange... je suis plutôt une adepte de la bise chaleureuse ;o)

Grande Dame a dit...

Idem ici. J'ai l'impression chaque fois de violer la pudeur des autres...

Dobby a dit...

De mon côté c'est que je n,aime pas me faire faire la bise par n'importe qui. Mes proches, mes amis proches, ça va. Sinon... je trouve ça pour moi trop intime. Et malheureusement, les non intimes sont généralement convaincus qu'ils le sont ou que la bise est comprise. Je me raidis, et je fais la polie. Une fois, sachant que la personne presque inconnue allait me la (re)faire, je me suis éloignée d'un pas alors qu'elle s'approchait. Elle a compris, mais j'ai vu que je l'avais froissé. Je n'ose plus reculé, mais ma bise est vide, du vent, du joue à joue point.

Contes de Fée a dit...

J'ai côtoyé une collègue qui pratiquait ce genre de bise unidirectionnelle; la première fois je fus assez décontenancée! Je me sentais un peu mal à l'aise par la suite de "donner" une bise sans en recevoir.

Peut-être est-ce un indice de manque de confiance en elle et envers les autres? Ou de la pudeur?

Pour ma part j'aime les bises chaleureuses, les accolades ou, si je connais moins les personnes que j'embrasse, une main posée sur un bras ou sur l'épaule pour établir un "contact" physique.

D'ailleurs j'ai remarqué combien certaines personnes âgées (ou moins bien dans leur peau) apprécient que l'on pose une main sur la leur ou sur leur bras lorsqu'on leur parle.

Bref... j'aime toucher!

Ahlaya a dit...

Je me posais justement la même question l'autre jour et je ne me souviens plus de l'endroit où j'ai trouvé l'information, mais il parrait qu'on fait ce genre de bise depuis très longtemps, dans le temps où le rouge à lèvre était beaucoup plus populaire. De cette façon les femmes ne laissaient pas de trace sur les joues d'autrui.
Voilà! j'espère que ma réponse était satisfaisante même si tous le monde semble avoir raison :)

¤Enidan¤ a dit...

C'est rendu que tout le monde embrasse tout le monde... personnellement, je n'aime pas cette "mode"... avant, on se rencontrait, on se saluait... et la glace était cassée... on s'embrassait au jour de l'an.. point final... Là c'est rendu qu'il faut toujours embrasser tout le monde... c'est un peu fatiguant non ???

Les seules personnes que j'ai vraiment ENVIE d'embrasser sont : mes enfants, mon chum et mon petit frère... les autres... c'est un mal nécessaire !!!

Je fais "la bise" quand même de façon "honnête", mais je ne comprends quand même pas c'est quoi ce trip d'embrasser tout le monde tout le temps !!!

Grande Dame a dit...

Dobby, le non-verbal joue bcp dans ton cas pour signifier que tu ne cherches pas les "rapprochements". :-)

Contes de Fée, ces contacts moins "intimes" (!) sont une bonne alternative il me semble pour ceux qui n'apprécient pas cette façon de saluer.

Ahlaya, intéressante cette explication. Ça fait faux toutefois. Tant qu'à faire semblant d'embrasser, aussi bien simplement saluer verbalement.

Enidan, tu trouves? Je n'ai pas l'impression, du moins par chez-nous, qu'on embrasse trop ou à qui mieux-mieux.

Me semble que certaines circonstances s'y prêtent. Lorsque je rencontre ma famille, je m'attends à ce qu'on s'embrasse. Si une tante dont l'appréciation est mutuelle, je suis décontenancée chaque fois de constater que "ah, c'est vrai, elle ne fait que tendre la joue", souvent même alors que c'est elle qui m'approche pour venir recevoir une bise.

Je ne dis pas qu'il faille embrasser tout le monde et je ne crois pas non plus que ce soit une mode. C'est plutôt une convention que l'on applique selon notre propre définition d'intimité.

Pour ma part, pas besoin d'être d'une intimité absolue pour embrasser. La bise peut aussi être une marque d'appréciation et non un désir de violer la bulle physique de l'autre.

Une femme libre a dit...

Et pourquoi ne pas réhabiliter la bonne vieille poignée de mains?

Ah oui, c'est vrai, les microbes. les mains seraient un nid à microbes. Bon ben, ok, la fausse bise alors, on va faire avec.

Élisou a dit...

Quand je travaillais en France j'ai vite compris que chaque matin que le bon dieu amène, on fait plus que saluer ses collègues à la sauvette : il fallait, au minimum, fait un détour pour saluer tout le monde. Si on savait moindrement vivre, on serrait la main à tous, et ce, tous les matins. Et pour certaines personnes, les bisous étaient de mise. Et là encore, avec certaines personnes c'était un bisou, ou deux bisous, de gauche à droite, ou de droite à gauche, ou trois, ou quatre... Pour les Français, ça semblait aller de soi. Mais la Québécoise que je suis a mis bien du temps à comprendre comment "savoir vivre" !!

Annie a dit...

Hahahahahaha!!

Tant qu'à cela, moi ce qui m'agace + que ça, c'est la fameuse question "comment ça va?" ou encore pire "ça va bien??" quand tu croises quelqu'un genre à l'épicerie et que tu n'as pas le temps de t'attarder. Tout le monde répond "oui"...

Tiens, ça me rappelle ce qui t'était arrivé à la pharmacie, peu après le décès de Thomas...

Mais le "top" là, c'est quand quelqu'un que tu ne connais pas du tout te lâche "puis? quoi de neuf??"... C'parce que... TOUT est neuf! On ne se connait pas.... !!!???

J'dois trop me poser de questions moi... trop analyser... LOL

Tania a dit...

@ Annie: Moi aussi, ça m'horripile, genre la vendeuse qui me demande "ça va bien?" Si ça ne va pas, je ne te le dirai pas, parce que dans le fond, tu te fous de la réponse. Depuis que j'ai commencé à travailler que je suis dans le secteur du service à la clientèle, et je n'ai jamais, JAMAIS demandé à un(e) inconnu(e): "Ça va?" Je m'arrange pour que la personne passe un moment le plus agréable possible en ma compagnie, et je vais espérer qu'elle parte contente ou satisfaite, mais pour moi, l'empathie ne passe pas par une question lancée en l'air et sans attente de réponse, du genre "ça va?" Peut-être que je suis déconnectée des gens. Peut-être que je me soucie seulement de faire mon travail sans prendre en compte l'humeur de mes clients. Mais je crois que dans la majeure partie des cas, les gens ont des personnes mieux attitrées pour recevoir les confidences de tous ces gens, qui vont bien ou pas. En même temps, la petite vie de village où tout le monde se connaît et se permet de demander sincèrement si "ça va", ça devait être agréable... (ou envahissant? ;o))

¤Enidan¤ a dit...

oui je trouve qu'on s'embrasse trop... !!!

Je le fais et souvent c'est correct... je suis contente... mais à certaines occasions, ben c'est pas nécessaire d'en arriver là... Heureusement, dans ma famille élargie, ce ne sont pas des "bécotteux"... alors je suis safe... C'est probablement de là qu'il vient mon malaise... on est tout à fait capable de s'apprécier, de s'aimer et de se démontrer notre plaisir de se voir sans s'embrasser !!! ;o)))

fiouf élisou... une chance que je n'habite pas en France... je trouverais ça pénible... !!! hihi !!

Anonyme a dit...

En tant que française habitant au Québec depuis 10 ans, je dois bien avouer que la fameuse bise (ou deux, ou 3 selon les régions) ne me manque pas ;-)

En effet, il s'agit plus d'une sorte de rituel de salutations que d'une reélle bise, on fait ça à la va vite sans s'en rendre vraiment compte et finalement ça ne veut rien dire. mais je pense que c'est voulu. On se salue de proche mais finalement on garde ses distances... Paradoxal mais vrai.

Et je dois bien avouer que les "hugs" d'ici me laisse à chaque fois totalement mal à l'aise. Je ne sais pas quoi faire de mes bras, serrer, pas serrer, juste effleurer... Cet "envahissement" de ma bulle me prend toujours au dépourvu, c'est comme trop...

Ah les habitudes...

Anonyme a dit...

Ha ben! Je suis contente de constater, en lisant les commentaires, que je ne suis pas la seule à détester devoir donner des baisers à tout le monde...Ça m'énarve au plus haut point...

J'aime embrasser ma fille, mon chum et ma nièce...À part ça...le moins possible merci. Mais des fois c'est délicat quand tout le monde se passe un à un... Tu as l'air bête quand tu ne suis pas. Moi je suis désolée, mais embrasser l'ami d'un ami parce qu'on se trouve à la même soirée...je ne vois pas l'intérêt...

albertine68 a dit...

Vaut mieux ne pas s'approcher pour donner la bise que de le faire comme si on avait peur d'attraper des microbes...

Je n'embrasse pas d'emblée. Mes enfants non plus. Je n'ai jamais tenu à forcer les effusions car on doit les ressentir pas les subir. Et puis en tant que mère, je ne voulais pas que mes enfants se sentent obligés d'embrasser tout le monde.

J'embrasse parfois. Pas tout le temps. Je ne fais pas la bise à mes amis à chaque fois que je les vois mais souvent en partant oui..;-) Mais la bise fuyante, pas capable...;-)))

Caro et cie...

Une Peste! a dit...

Si une poignée de mains est considérée malpropre, imaginez lorsque vous être la 4, la 6 ou la 9ième personnes a avoir posé votre bouche sur une joue ... sur laquelle 4, 6 ou 9 autres bouches ont laissé des dépôts. Yark.

J'avoue, je n'aime pas. J'ai dédain. J'embrasse de loin, si vraiment je ne peux m'en sauver. Mais mon non-verbal ainsi que la distance physique que j'installe ne prête habituellement pas à ce genre d'effusions bactériennes.

Idem pour l'embrassage d'enfants des autres. Oh que je n'aime pas lorsqu'un parent demande à son enfant de me faire un bisou. No way. Ils sont bien mignons, mais j'en veux pas gastro, bon. ;-)) Je les embrasse sur la tête ou sur le front, les mioches. C'est moins intrusif, quant à moi.

Grande Dame a dit...

Je n'aime pas non plus que l'on contraigne mes enfants à embrasser les grands sous prétexte qu'ils ont des + ou - proches des parents. Qu'ils saluent et remercient par contre, ça oui, c'est important.

Une peste, les mains sont bcp plus porteuses de microbes qu'une bouche sur la joue, d'autant plus si plusieurs des personnes qui ont embrassé la terrifiante joue avant nous n'ont offert que des "smack" sonores symboliques plutôt qu'un réel baiser contact. ;-)

Une Peste! a dit...

Grande Dame,
Bactéries de bouches ou bactéries de mains, moi, j'aime pas ça. Qu'il y en ai 23 trillons sur un joue ou 1823 trillons dans une main ... rendu à ces chiffres, quelle est la différence?

De plus et surtout:
Le bécotage, c'est pour les intimes, en ce qui me concerne.

Embrasser une amie? Rarement.
Une connaissance? Jamais.
De la famille? Ça dépend. Mon père, ma mère et mon fils, oui. Les matantes etc. Non.
Frencher mon homme? No problèma!

Alors, lorsque Jo le plombier - ou sa femme - me prend de court ou par surprise et s’immisce dans ma bulle en me lichant les joues, que je n’ai pas le choix que de me laisser embrasser … je n'offre qu'un effleurement de joue.

Déjà je suis polie, je trouve. Puis que je ne dois pas avoir l’impolitesse de refuser, reculer .. Pourtant l’embrasseux peut avoir l’impolitesse de s’imposer à moi. Je trouve que je fais mon boutttte. ;-P