jeudi, août 28, 2008

La rentrée

Bien oui, je n'y échappe pas. Normal. Bien que j'apprécie l'aspect rafraîchissant de la rentrée, je trouve fastidieux de devoir remplir le même questionnaire X 4, les fiches-santé X 4, l'étiquetage X 3 (avec un peu d'aide), les chèques X 4, 5, 6.

Le matériel scolaire n'est pas encore acheté. Je viens de terminer les kits pour chacun des garçons à partir du stock que nous possédions déjà. Le reste suivra, même pas envie de me stresser avec ça, quoique le boulot abattu ce soir soit déjà soulageant.

En faisant l'inventaire des étuis de mes marmots, je me suis posé une question: à quoi bon se donner la peine d'étiqueter les crayons des miens alors que j'ai retrouvé dans chacun d'entre eux jusqu'à une quinzaine de crayons identifiés aux noms d'autres enfants ou dont les marques n'avaient rien à voir avec ce que j'avais fourni comme matériel au début de l'an passé?

Quel enfant se donne la peine de vérifier si le crayon tombé par terre est réellement à lui avant de le ramasser et de le ranger dans son étui? Pas que je sois dérangée par les mélanges de crayons mais si je peux éviter de me taper du boulot inutile...

Demain, la rentrée scolaire. Pas une journée complète, mais quand même. Cela signifie un avant-midi juste à moi.

Halleluia.

3 commentaires:

ophise a dit...

Tiens, il y a des corvées intercontinentales :)
Hello Grande Dame !
J'ai un souvenir ému de l'année où j'ai trouvé des crayons avec une petite zone blanche en haut prévue spécifiquement pour y inscrire le nom de son futur et négligent propriétaire :) (peut-être le modèle a-t-il cours chez vous ?).
Bon courage !

zygoth a dit...

Et la saga des lunch-collation aussi va rprendre... Je pense souvent à toi quand j'ai moi-même de la difficulté avec mes "2" ;)

Pssssst... je crois qu'une rencontre familiale sera impossible, mais on pourrait se rabattre sur une soirée entre nous :)

MC PICHETTE a dit...

J'aime bien l'odeur du matériel scolaire neuf. Je n'ai jamais vraiment aimé l'école mais étrangement cette odeur me manque un peu. J'aimais bien ouvrir ma boîte à lunch en plastic et y trouver un milles feuilles vachons avec un jus minute maid au raisin. Y'm semble qu'un lunch s'est tellement meilleur quand c'est notre mère qui nous le fait ... OK fin de ma capsule d'oedipien nostalgique d'attardé qui vis dans le passé :o)