vendredi, juin 08, 2007

Odeurs de vanité

Fils Aîné prend très au sérieux son nouveau statut d'adolescent. Il voue à son image physique, son style et son hygiène corporelle un soin quasi démesuré.

Si certaines filles sont vendues aux crèmes diverses et au maquillage, Fils Aîné, en fait de rituel beauté, n'a rien à leur envier. C'est ainsi que chaque matin, il se coiffe avec soin, utilise religieusement (*ALERTE* Exagération maternelle!!! *ALERTE*) son déodorant, ses crèmes pour la peau et le rasoir électrique que lui a offert son père.

Ce matin, il y eut innovation dans sa rigoureuse toilette. Après la délicate opération, il vint me voir dans le bureau arborant des effluves nouvelles pour quémander ma féminine opinion sur l'effet olfactif de la lotion après-rasage offerte par sa marraine.

Bien que profondément incommodée par l'odeur qui me donna envie d'éternuer, je me fis un devoir d'épargner son jeune mais Ô combien puissant ego: "Euh...c'est plutôt... concentré."

Je humai son cou pour évaluer l'odeur réelle par rapport à l'odeur surexploitée.

"L'odeur n'est pas mauvaise. Je crois simplement que tu en as trop mis. Quoique...attends un peu, elle va peut-être finir par se dissiper..."

Confiant de la pertinence de l'opinion de sa mère, il partit améliorer les bases de Légo dans la chambre de Grand-Charme.

Au bout d'une trentaine de minutes, je descendis au sous-sol et décrétai à ces jeunes hommes que nous allions prendre une marche.

Je me dirigeai vers la chambre de Grand-Charme. C'est là que, prise d'un profond dégoût, je me mis à toussoter.

"Pouaaah! Ah que ça sent mauvais ici! Non, Fils Aîné, tu as VRAIMENT exagéré avec la quantité d'après-rasage! C'est vraiment trop concentré! Sors d'ici!"

Interloqué, il me regarda comme si je venais de lui proférer une impardonnable insulte.

Voyant qu'il ne bougeait pas, je le pressai: "Fils Aîné, reste pas ici! Tu te souviens de ce qui est arrivé la dernière fois que tu as abusé des odeurs! Tu te souviens aussi de comment ça s'est fini. Ouste!"

C'est alors que Grand-Charme réalisa le grave danger qui se tramait sur son territoire. Hystérique, il se mit à pousser de grands cris aïgus et se rua sur la cage de son animal.

Il le sortit de là et héroïquement, il lui prodigua une respiration artificielle nouveau genre qui consistait à prendre la tête de l'animal dans sa bouche tandis que lui-même respirait par le nez tout en continuant de pousser ses cris perçants.

La scène était d'un ridicule et mes requêtes le sommant de cesser d'entretenir ses angoisses théâtrales demeuraient stériles.

Nous convinrent donc qu'il pourrait apporter son animal avec nous en promenade afin que Chicko puisse "renouveler avec nous l'air de ses petits poumons".

Dans l'espoir naïf qu'une promenade au grand air améliore la situation chez mon fétide aîné, je lui suggérai de nous accompagner. Devant son hésitation, je lui avouai cruellement que si j'étais une fille de sa classe, je ne m'asseoirais pas à ses côtés aujourd'hui.

Il fit quelques pas avec nous, puis déclara d'un air mystérieux qu'il allait rentrer à la maison. Quelques minutes plus tard, alors que je rentrai pour récupérer mes clés, je compris à son torse nu que mon aîné possédait un excellent jugement: il s'enlignait pour une douche.

10 commentaires:

Une femme libre a dit...

L'argument de la fille qui ne voudrait pas s'assoir à ses côtés a été convaincant!

Ce n'est pas l'apanage des adolescents cependant de s'asperger copieusement d'eau de cologne. C'est une particularité assez répandue chez les hommes de mon âge et bien au-delà. Un vieux monsieur qui sent l'aftershave, c'est assez commun en fait. Il y aurait de plus en plus de gens allergiques au parfum, dixit un homme rencontré récemment qui souffre de ce mal mystérieux et handicapant (au point de ne pas pouvoir fréquenter les lieux de spectacle et plein d'autres endroits dans son cas).

Grande Dame a dit...

Aurais-du spécifier que Fils Aîné est très "vieux garçon" dans l'âme?

En témoignent ses habitudes intouchables, son ordre immuable pour tout, ses grandes pantoufles placées quotidiennement perpendiculairement à son lit et qui sont également le système d'alarme pour savoir si quelqu'un est entré dans sa chambre? :-)

M'enfin, les hommes qui portent un après-rasage discret, du genre que l'on doit humer de près pour sentir, vieux garçon ou pas, moi, j'adore!

Mariée et heureuse !?? a dit...

vraiment un texte charmant! (et je suis aller voir les liens aussi) Bravo!

FD a dit...

Adorable Fils ainé qui fait l'apprentissage des codes de la séduction ?! Avec un tel entrainement il fera un jour parti des trop rares hommes à savoir doser le parfum !

Fragments de lucidité a dit...

Trop charmant cette anecdote!
La respiration artificielle nouveau genre m'a vraiment fait rigoler et fils aîné qui enchaîne pour une deuxième douche...c'est trop hilarant! Vous êtes vraiment mignons à imaginer toute la petite famille à combattre contre toutes ces odeurs de vanité!

ophise a dit...

Euh zetes en avance au Canada ou quoi ??? Parce que, douze ans, vers chez nous, les garçons sont encore nains, imberbes et inodores (enfin... j'imagine !) ???
Sérieusement, je suis surprise qu'il en soit déjà là (côté maturité cela ne m'étonne pas mais un rasoir électrique ?????)...

Grande Dame a dit...

Ophise, mon fils n'est pas la norme. Il est velu, a réellement des favoris de jeune homme, des jambes d'hommes à douze ans!

S'il n'a plus cette typiquement adolescente et disgracieuse moustache en devenir, c'est que son père l'a encouragé à la raser.

Mon fils de dix ans commence lui aussi à transpirer. Encore discret comme transpiration, mais je crois qu'effectivement, mes garçons sont précoces!

Tangerine a dit...

Rien de tel que l'opinion de maman. C'est une des rares personnes qui peut nous parler direct et sans détour, en nous aimant et en voulant notre bien. C'est rare!

Nathalie a dit...

Hum il a de l'avenir avec la gente féminine s'il contrôle un peu ses ardeurs, car un après-rasage discret qui demande de la proximité pour le sentir... je craque et je ne suis pas la seule les jeunes filles aiment aussi pas juste les vieilles madames ;)

anne-isabelle a dit...

Je suis très sensible aux odeurs! J'adore un certain parfum pour homme légèrement vanillé hummm