mercredi, juin 20, 2007

Première mondiale

Je viens de réussir le premier sucre à la crème de ma vie.

Après avoir raté ces douze dernières années, plusieurs fois par année, toutes les recettes de matantes-amies-gardiennes-voisines qui te disent en te donnant une petite tape complice sur l'avant-bras: "Celui-là, il est tellement facile, c'est impossible de le manquer!", je viens de scorer.

Il est destiné à un des profs des enfants, ce qui désole bien Fils Aîné: "Tu pourrais pas juste lui donner la recette?"

Grand-Homme (qui croit fort peu aux compétence culinaires de sa dulcinée), qui prévoyait pour moi un autre échec ce soir, s'en mordra les doigts en apprenant que la volonté peut venir à bout de beaucoup...

(Je suis touchante hein, avouez!) ;-)

16 commentaires:

Fragments de lucidité a dit...

Nous aussi on veut goûter!;)

maree@nne a dit...

et c'est quoi cette fameuse recette?


aller nous aussi on veux réussir!:-)

Gooba a dit...

Et nous, on peut l'avoir, la recette? :-)

ophise a dit...

Du sucre à la crème... Grande Dame il va falloir trouver une traduction compréhensible pour les lectrices du vieux continent :)

Quoique ce soit : bravo !!!!

Dr Maman a dit...

Vite vite... fait laminer la recette, ajoutes-y toutes les modifications que tu aurais pu faire pour que tu puisses la refaire, cette recette miracle afin d'épater à ton tour le réseau de matantes-amies-gardiennes-voisines. Bravo!

(moi j'ai jamais essayé de faire ça... trop peur de l'échec!)

Grand homme se fait prof a dit...

POUR LE VIEUX CONTINENT VOICI UNE DÉFINITION :

Le sucre à la crème est une confiserie essentiellement composée de sucre et de guimauves dont on fait une crème qui durcit en refroidissant. On coupe ensuite ce "morceau de sucre" en petits cubes que l'on sert à nos invités... s'il en reste d'ici l'arrivée de nos invités !

Note: cette confiserie est très très sucrée et donne rapidement mal au coeur. Cependant, la dépendance est telle qu'il faut généralement se rendre jusqu'au mal de coeur afin de se convaincre d'arrêter d'en manger !

Marchello a dit...

Le secret de la réussite d,un sucre à la crème c'est un bon thermomètre.

Mme Jeanne Benoit, encyclopédie de la cuisine.

Une femme libre a dit...

Des guimauves dans le sucre à la crème, Grand Homme? Cet ajout innovateur serait donc le secret bien gardé de la réussite spectaculaire du dernier sucre à la créme de Grande Dame?

Grande Dame a dit...

Je lui ai passé le même commentaire Femme Libre! ;-)

Moi et ma couvée a dit...

Moi ça fini toujours en caramel mon affaire!

Grand homme a dit...

J'ai vendu le secret !!!!

Il me reste encore l'information de la quantité de guimauve à ajouter afin de pouvoir monayer la fameuse recette secrète !

ophise a dit...

Le vieux continent, c'est bien connu, est légèrement lent à la comprenette : faut-il comprendre "guimauve" comme "marsh mallows" ???? (parce que si vous avez le courage de vous appuyer la cuisson de la vraie racine de guimauve c'est décidé j'émigre !)

Gooba a dit...

Alors, elle vient, cette recette?? :-)

Grand homme a dit...

Je suis désespéré de l'écart des langages qui a pu se créer en quoi... à peine 244 ans.

Bon, honnêtement, la guimauve est une plante européenne et je suis prêt à gager que 95% de la population québécoise n'en sait absolument rien. Effectivement, la friandise appelée guimauve était à l'origine fait d'un extrait de cette plante homonyme, ce qui avait d'ailleurs la vertu de calmer la toux en plus de régaler ! Mais je crois qu'aucune guimauve au Québec n'a connue cette délicate fleur blanche, et quand on parle de guimauve, c'est un triste mélange de sucre et de gélatine manufacturé.

Cela étant dit, pour le bénéfice des québécois sur ce blogue, le mot guimauve est l'apanage presque exclusif du Québec. Partout ailleurs, on utilise habituellement le terme Chamallow ou Marshmallow.
Adieu belle langue de Molière !

Anonyme a dit...

ha bien non Grand Homme ! Chez moi, vieux continent, il est hors de question d'utiliser le mot marshemalow ou chamalow, s'il ne s'agit réellement d'un bonbon d'une de ces marques et mes moufflets font régulièrement griller de la guimauve ! Ceci dit ce "sucre à la crème" m'écoeure juste à lire la "recette"....

Anonyme a dit...

eh ben non, nous ne nous servons pas de guimauve pour faire le delicieux sucre-à-crème,,de la crème, du sucre, peu importe la couleur et un petit peu de beurre, c,est tout,,il y a tellement de recettes qui existent au Canada,,mais avec les guimauves, on peut faire des bons carrés de riz soufflé ou de toute autre céréale soufflée..et on eput aussi les faire bruler,,oops cuire sur des baguettes au feu de camp...