mercredi, juin 27, 2007

Quête de silence



Envie de n’avoir à répondre à aucune demande. De pouvoir demeurer silencieuse sans me faire tirer sur le bras pour que je réponde, sans devoir offrir une caresse sur la tête en guise de réconfort parce qu’il y a encore une victime aux négociations fraternelles injustes, sans devoir répondre d’urgence à quelque besoin infantile que ce soit.

Les demandes qui fusent continuellement de toutes parts me rendent folle.

Être assaillie de requêtes me donne envie de devenir sourde, insensible à ce qui m’entoure. Être assaillie de plusieurs questions simultanément fait grimper de plusieurs degrés ma chaleur corporelle. Je m’évanouirais pour jouir d’une intouchable bulle, pour devenir entièrement indisponible.

« Maman, est-ce qu’on peut se baigner? Maman, je peux aller chez Maxime? Maman, je peux jouer à l’ordi? Je peux prendre un popsicle (« Nooon, c’est pas juste, c’est lui qui a pris le dernier Mr. Freeze! ») Tu veux jouer au Stratego? Je peux écouter la télé? Tu peux venir me conduire chez Ulrich? Tu joues avec nous au Monopoly? Quand est-ce qu’on mange? Mamaaaan, j’ai faim!!! On peut se baigner? Je peux faire un feu? Je peux mettre des guimauves au micro-ondes? Si ça explose, je vais tout nettoyer, promis! Maman, quand est-ce qu’on va aller passer une semaine chez Papi? Il reste combien de jours avant qu’on aille chez papa? On peut se baigner? Où est mon maillot? (« Où tu l’as laissé traîner la dernière fois? ») J’ai cherché partout et je ne le trouve pas, peux-tu m’aider? Mamaaan! Benjamin ne veut pas que je joue dans ses Lego! Mamaaan, quand est-ce que je pourrai appeler Gabriel? Mamaaan, Charles m’a dit que je pue! Maman, lis, lis, lis ça! C’est drôle, han maman? Trouves-tu ça drôle? Vraiment drôle? Mamaaan, ma chaîne de vélo s’est brisée! Maman, je peux aller au dépanneur? Maman, peux-tu me donner des sous? Je peux faire une tâche pour les mériter. Dis-moi quelle tâche je pourrais faire pour 1$ -ou plus, si tu insistes- et je vais la faire? Tu as besoin d’aide au jardin? Maman, as-tu réfléchis à ce que je t’ai demandé ce matin? L’eauuuu, l’eauuuu, l’eauuuu, maman, l’eauuuu!»

À travers ces incessantes -légitimes- demandes, terminer mon travail de fin de session, dénicher un boulot, m’occuper de maison + marmaille et trouver une denrée rare –le temps- pour poursuivre la rédaction de mon livre.

Les vacances viennent à peine de commencer, au secours!!

Mes soupirs excessifs à la sursollicitation infantile m’indiquent que j’ai vachement besoin de m’éloigner d’eux pour redevenir une mère digne de ce nom.

Je voue une admiration royale à mes copines qui sont heureuses d’avoir leur marmaille avec elles pour l’été pour faire plein d’activités palpitantes tandis que moi, je fantasme allègrement sur le camp de jour, bienheureux fournisseur de répit.

Les grands partent trois jours chez leur père et dans ma tête, je suis déjà évadée en camping dans un parc national loin, loin de chez moi dans cette épatante nature qui possède la faculté merveilleuse de nous faire décrocher du quotidien et de nous éloigner des sources de sollicitation extrême.

Camping, marche, dodo tôt, lever tôt, silence, sainte paix, ma simple exquise personne à penser (ma foi, ce serait du jamais vu!) et idéalement, montagnes. L’Acropole des Draveurs? Depuis l’an dernier qu’il me fait de l’œil…

10 commentaires:

souimi a dit...

Étant sollicitée autant au travail par mes 4 groupes de 32 élèves qu'à la maison par mari et enfants, je me suis offert le luxe du voyage solitaire à 2 reprises. Deux voyages toute seule. Vraiment seule. J'ai sacré l'camp, j'ai pris l'avion, j'ai loué une voiture et j'ai visité le sud des États-Unis, ailleurs qu'en Fleuride. Je ne voulais pas de Québécois aux alentours non plus. La paix! Personne à qui parler. Une vraie "retraite". Personne avec qui faire des compromis, manger si ça me tentait, m'en passer si ça me tentait, aller à l'endroit désiré, n'aller nulle part.Ce fut ainsi 2 fois. Un vrai plaisir.
Je te le souhaite. Ce n'est qu'une question d'hygiène de l'esprit.

Mais merde que j'ai reçu une pluie de questions avant de partir! On me regardait de travers, on ne comprenait pas. Sauf mon mari ;-)
J'ai même eu des problèmes aux douanes américaines! On m'en a posé des questions!

lilas a dit...

Je vous envie d'avoir une grande famille, j'aurai toujours voulu plusieurs enfants, je vous envie d'avoir une grande famille à travers vos histoires drôles et touchantes. Si nous pouvions faire un échange le temps de repaître, le temps pour vous d'aller vous ensilencer et moi de m'empagailler délicieusement...

Je fais une retraite de méditation en août, dix jours en silence, faire le plein d'espace, laisser de la place pour toutes ces choses qui seront à l'étude en septembre!

Je vous souhaite votre retraite.

lilas a dit...

errata: de SE repaître

FD a dit...

C'est souvent nécessaire et vital de s'éloigner un temps de nos poussins qu'on aime pour pouvoir mieux les aimer ! Pas les aimer plus, les aimer mieux. 2 jours de thalasso annuel pour moi. Incontournables. Alors n'hésitez pas, l'appel de la montagne ça ne se refuse pas ! On n'est ni parfaite ni sans faille ni indestructible... Quand parfois c'est insupportable pour moi chez moi, je m'enferme dans la toilette avec un truc à lire et je deviens sourde !

Anonyme a dit...

Je crois qu'au minimun 1 semaine de vacance par année est nécessaire pour notre survie!!
cette année on se gâte, on part 2 semaines en voyage de noce!! ca va faire du bien de s'ennuyer de nos 3 mousses!!!!
Bonne chance Grande Dame!!!!
Patou

Miss Sushi a dit...

Haaaaaaaaaaa comme je te comprends !!

Je donnerais j'sais pas combien présentement pour être dans un lieu de paix et de calme TOUTE SEULE DANS MA BULLE !!

pistache a dit...

Quelques minutes pour s'entendre penser. Sans etre interrompu .

Anonyme a dit...

Ici c'est pareil... Je ne sais pas s'il ne sont pas encore habitués au grand large des vacances d'été, mais j'ai dû emprunter un ami(dont la mère semblait aussi exaspérée) de toute urgence cet après-midi, avant que mon Benjamin n'invente une nouvelle bêtise pour passer le temps(genre frapper le chien avec un «tout petit marteau qui fait pas mal voyons», vider 2 gros bacs de jouets et être foudroyé par une incapacité physique pour ramasser, mettre de la litière de hamster partout sur le divan et dans le lit, pleurer à chaude larmes pcq «peeeeerrrsooooonne ne veut jouer au Pokémon» et que sa soeur, elle, est partie et que c'est pas juste puisque «tous ses amis à lui sont partiiiiss»...) Ça fait combien de jours qu'ils sont en vacances déjà?(pas juste 5?)
Un voyage en solitaire je n'y pense même pas... mais j'espère que ma mémoire n'est pas si sélective et que comme l'an passé, nous aurons un bel été de plages, de jeux et d'amis... un été reposant? Gageons qu'ils s'habituerons bientôt à ne pas être organisés comme à l'école, à respirer par le nez et à apprécier ce temps de baignades, d'amis exilés, de soccer et... de télé... (pour les parents désespérés) Vite, vite... il faut que j'emmène ces petits au parc avant que l'ami emprunté démolisse toute la clôture!!!(c'est une blague, pas le parc, la clôture)
Bonne journée! (mon truc c'est la plage, mais là il fait trop «frette» après 3 jours de canicule. Je me baigne et flotte une heure avec eux et puis je décroche. Je roupille, je flâne, j'étudie, je lis, je cuis. Quand ils s'amusent ça laisse un break...)
France

Anonyme a dit...

Je n'ai que trois petits à la maison, mais pour leur santé, la mienne aussi, il vaut mieux qu'ils aillent au camp de jour. Ils y font des rencontres(ils peuvent jouer avec d'autres que leurs frères!), ils ne questionnenet pas à savoir quel jeu ils vont entreprendre et ils sont hors de la cuisine(entendre ici "du frigo"!). C'est pour le bien de tous qu'ils sont au camp. Bonne vacances à toi.
Toutenplume

Fantastique4 a dit...

À ta place j'aurais sûrement besoin de plus que 3 jours dans les bois...
Ne te sens pas coupable, il est normal que tu ais besoin de vacances... Je connais aucune mère qui craquerait pas avec une marmaille comme la tienne!
En tout cas moi, j'aurai jamais la patience!
Pepper
xxx