vendredi, juin 15, 2007

Chroniques d'une anti-magasineuse déprimée

Avant de débuter mon billet, voici quelques énoncés véridiques:

1) Ma femme de ménage a 58 ans.

2) Je ne possède plus mon corps d'adolescente.

3) Je déteste magasiner.

Je me disais récemment qu'il était, d'un point de vue purement physique, dommage que j'aie eu mes enfants si tôt. Malgré mon grand bonheur d'avoir une famille nombreuse, j'aurais volontiers profité de ma chair fraîche de jeune femme quelques années de plus. Déjà que le potentiel de "perfection physique" d'une femme est limité temporellement par rapport à celui d'un homme, par mes choix, j'ai sacrifié mon corps et raté quelques unes de ces années.

Après mes quatre premiers enfants, obsédée par mon rachitisme, je ne savais apprécier ma sveltesse, ni même l'exploiter en portant de jolis bikinis.

Aujourd'hui, notre femme de ménage, fort épanouie, me fit part de son appréciation de ses moments au bord de sa piscine "en bikini".

Je me dis donc que j'étais peut-être extrêmement sévère envers moi-même, que si une jolie femme de 58 ans pouvait porter un bikini, je pouvais peut-être me réconcilier avec mon extrême pudeur et risquer le coup au lieu de pleurnicher sur mon sort et de me dire une fois rendue à 58 ans que finalement, à 32 ans, j'aurais pu en porter un.

Convaincue par le touchant témoignage de notre FDM ainsi que par la nécessité qui est ce qu'elle est, je pris ce soir mon courage à deux mains et décidai d'accepter le décès imminent de mon vieux maillot de presque sept ans.

Grand-Homme accepta de m'accompagner. J'en fus heureuse parce que:

1) Tourner en rond durant vingt minutes pour chercher du stationnement me met hors de moi (je deviens frustrée contre les propriétaires de voitures, que je soupçonne irrationnellement d'aimer magasiner et de prendre encore toutes les places de stationnement qui pourraient être libres autrement).

2) Un avis extérieur pourrait toujours être utile, malgré la fâcheuse et galante tendance de mon Homme à vouloir me dire les mots gentils qui réconfortent plutôt que les mots francs mais percutants qui désillusionnent sur mon allure réelle.

3) Comme je déteste magasiner, partager mon calvaire pourrait l'alléger.

Avant de poursuivre, voici quelques platoniques constats tirés de mes observations:

a) Les mannequins sont toujours parfaitement proportionnés (tiens donc!).

b) Sur un mannequin parfaitement mince et proportionné, un maillot, même affreux, finit par n'avoir pas l'air si moche.

c) Les patronistes de maillots semblent penser que les femmes ont tous des seins énormes.

d) Les patronistes de maillots semblent considérer uniquement deux types de femmes: les nymphettes et les femmes obèses appréciant les imprimés de palmiers et les nénuphars.

e) Je ne suis pas une nymphette.

f) Je ne suis pas obèse.

g) Je déteste magasiner.

Après l'essai de TREIZE maillots, je me suis découragée. De voir le jeune femme de la cabine du bout de la rangée essayant un maillot qui lui seyait à ravir m'acheva.

Ne me restait que ces solutions:

a) Repartir chez moi bredouille en pestant contre les patronistes qui ne pensent qu'aux filles parfaites, aux obèses et jamais aux grandes.

b) M'empiffrer de chocolat jusqu'à ce que mon corps atteigne une taille convoitée par les patronistes.

c) Me précipiter à la cabine du fond pour forcer la jeune fille au corps parfait à avaler tout ce chocolat ET PLUS VITE QUE ÇA de façon à partager mon terrible fardeau.

d) L'étrangler froidement avec son soutien-gorge au fond de sa cabine, plaider la folie passagère et pour soulager ma conscience, me confier à Grand-Homme, qui ne pourra de toute façon témoigner contre moi.

e) Boycotter les maillots à jamais et pratiquer le nudisme.

f) Me convertir à l'islam et déménager en Irak.

g) Me faire confectionner un maillot sur mesure.

h) Angoisser car finalement, comme je n'ai pas trouvé de maillot, je vais devoir récidiver bientôt.


Hm. Finalement, je n'ai rien à rajouter que... Je suis déprimée par mon statut de cliente oubliée...

14 commentaires:

Fragments de lucidité a dit...

C'est trop drôle Grande Dame...j'ai exactement vécu la même situation aujourd'hui!!! J'ai désespérement cherché un maillot dans lequel je me sentais jolie et dans lequel j'avais l'impression que j'allais pouvoir sauter, nager et plonger sans toujours avoir l'impression que j'allais perdre des morceaux!!! Rassurez-vous puisque tout comme vous (même avec ce petit corps encore intacte de quelconques grossesses), ma course au maillot s'est révélée un vrai calvaire. J'en suis revenue déprimée et quasiment résignée à me procurer un wetsuit ou encore ces maillots de natation qui nous donne ces airs d'athlètes!

Décourageons-nous pas, j'ai lu aujourd'hui dans le journal que les maillots étaient en pleine négociations sur les besoins de leur réelle clientèle...semble-t-il que demain tout ira mieux!;)

Marchello a dit...

Grande-Dame, tu exagères surement. Le paraître, toujours le paraître. C'est l'être qui compte.

Par contre j'avoue être toujours plus enclin à jeter un coup d'oeil sur les plus jeunes encore sculpturales. Probablement un vieux réflexe d'homme des cavernes qui devait choisir la plus belle pour perpétuer les plus beaux gènes.

JMartyne a dit...

Personnellement, j'ai choisie la solution "e" et ai décrété que nous passerons l'été dans un camp naturiste !
Reste que j'ai aussi eu à me procurer un maillot, question de rentabiliser la piscine, ici... Le calvaire. Ma solution ? Hihi. Drastique. Et très aveugle. Je me suis rendue chez Sport Expert, j'ai fouillé les étagères pour trouver un motif qui me plaisait, et j'ai pris le premier "medium' du genre.
Peu avantagée par dame nature en fait d'excroissance mammaire, mais bien avantagée en fait de hanches, je ressemble maintenant à un cocotier aux petites noix avec un bien gros tronc !!

Une femme libre a dit...

Le meilleur choix,ce sont les maillots de nageuse, speedo ou tyr pour ne pas les nommer. C'est comme une seconde peau,ça se moule au corps donc ça fait à tout le monde. Et en plus on peut nager pour vrai avec ça et c'est tellement confortable! Il faut se rappeler que les cabines d'essayage sont trop éclairées de lumière artificielle peu flatteuse et qu'au soleil, on sera bien plus jolie. Mais dans votre cas, Grande Dame, le meilleur choix, c'est le bikini. Osez!

lilas a dit...

J'ai moi-même durant quelques années eu de la difficulté à me trouver un bikini à mon goût. Finalement la semaine dernière j'ai trouvé! Vous voulez mon tuyau? J'ai décidé que cette année, j'exposerais effrontément ma culotte de cheval, cellulite et autres nouveaux amis fidèles et je me suis décidée pour un minuscule bikini brésilien. Au lieu de tenter de faire entrer mes bonnes fesses dans le tissu élastique, elles sont vivement à leur aise, la culotte brésilienne n'ayant pas la prétention de les encarcaner mais plutôt d'exhiber ces deux rebondies. Au diable tout le reste! C'est maintenant où jamais!

Grande Dame a dit...

Fragments, je me réjouis que les "jeunes femmes intactes" aient AUSSI un peu de misère. ;-)

JM, votre image m'a fait sourire. Bravo pour votre faculté d'accepter votre "arbre corporel". Le mien ressemblerait plutôt à un grand pin qui cherche le soleil. :-P

Eh bien voilà, la question est réglée en ce qui me concerne: j'ai finalement trouvé un maillot ET un bikini à mon goût. Eh oui Femme libre, j'ai bravé ma pudeur. :-)

Lilas, je salue votre assurance!

Marchello, vous seriez plus malheureux que moi en Irak!

FD a dit...

Il n'y a pas de porteuse de maillot idéale, je n'en ai jamais vu a ubords des piscines ou des plage, sauf si elles ont entre 15 et 18 ans... Je commençais ) peine mes maternités à l'âge où vous terminiez les votres et je n'ai pas pour autant plus apprécier mon corps dans un bikini ... Finalement, on fait au mieux avec ce qu'on a... tant qu'on l'a ! Ou alors on évite piscines et plages l'été... c'est une solution aussi.

Tangerine a dit...

Je suis comme toi, assez grande et je dois trouver les modèles 'longs' ce qui réduit pas mal le choix.
Pour le bikini, ce n'est pas facile non plus. Je dois trouver un endroit où les deux pièces se vendent séparément. Je suis petite des fesses et large de la poitrine, bref on est jamais contente !

Caro et cie a dit...

Hum, hum... Tu es super jolie, mince.. mais tu es (très) sévère avec toi même...

Faudrait que je te donne des cours d'acceptation de soi... ;-)

Grande Dame a dit...

fd, ma limite en ce qui concerne le port du bikini est la maison. :-)

Caro, loin de moi l'idée de vouloir geindre mon infortune physique.

Je n'ai plus le corps de mes 18 ans, mais je me trouve fort bien pour une femme qui ai porté six enfants.

Toutefois, je dois t'avouer que tu es mon modèle suprême en matière d'acceptation de soi... (pas difficile en ce qui te concerne, mais puisqu'on est souvent plus sévères envers soi-même...)

Belle d'Ivory a dit...

ha je sais combien l'on peut-être si dure envers soi-même:-( et se comparer à avant et etc...

mais tu es si belle...grande, mince, élégante...

ta silhouette a vraiment une très belle ligne

je suis sûre que tu as trouvé quelque chose de cute

Je sais que ma part, fini les bikinis/ les 2 pièces :-Bouh mais je trouverai sûrment quelque chose de potable entre le cocotier et la grosse fleur...

anne-isabelle a dit...

Et moi qui croyais plus tôt que les patronistes de maillotspensaient que les femmes avaient toutes un PETITE poitrine! pfff

Mlle K a dit...

Je rectifie le point d)
Les patronistes PENSENT que les obèses aiment les maillots fleuris avec des nénuphars dessus... ;o)
Ce n'est pas du tout le cas. On s'entend qu'on n'a pas nécessairement envie d'être visible à deux kilomètres à la ronde ou d'être la cause de crises d'épilepsie avec ces horribles motifs psychédéliques!

Ceci dit, je partage votre haine du magasinage de maillot. Je vous offre donc quelques adresses pour alléger votre fardeau:

www.aquasport.ca (du maillot sportif au maillot mode, il y en a pour tous les goûts.)

http://www.paradisdumaillot.ca/ (grande sélection, toutes tailles et bons prix)

http://www.grandheur.com/ (pas sûre s'ils ont des maillots, mais ça vaut la peine de se renseigner)

Sur mesure, mais cher:
http://www.lililesbains.com/

En espérant que vous trouverez maillot à votre corps...

Une toutoune fervente admiratrice de votre blogue.

Petitspetons a dit...

Je rectifie 3c) pour ma part - ou bien je ne magasine décidément pas aux bons endroits! Parole de fille qui porte du D, les patroniste de maillot ne pensent jamais aux filles qui ont de gros seins.

Même en taille 12 ou 14 ans (ce qui fait dans mon cas que le bas est légèrement trop grand), à part trois modèles affreux cachés au fond du magasin, aucune brassière ne réussit à englober mes melons. Une seule solution, trouver le moyen de déborder "joliement" si je veux porter le bikini!