jeudi, juillet 24, 2008

Minorité visible (2)

En roulant en voiture, Frédéric (à l'instar de Mazsellan qui fait le même genre de constat ces temps-ci) énumère pour lui-même les attributs de sa famille: "Pilippe a un pénis, Bendamin a un pénis, Yayiiie a un pénis, papa a un pénis..."

Pause (on entend la réflexion silencieuse).

-Maman? Pilippe a un pénis hein?

-Oui mon minet, Philippe a un pénis parce qu'il est un garçon.

-Bendamin a un pénis hein?

-Oui, lui aussi c'est un garçon.

-Comme papa.

-Oui.

-Moi aussi l'a un pénis.

-Ben oui! Toi aussi tu es un garçon!

-Mamaaan? Toi l'as un pénis?

-As-tu déjà vu maman avec un pénis?

-Ben oui!

-T'es sûr?

-Mais oui, maman l'a un pénis.

-Eh bien non, tu te trompes, maman n'a pas de pénis. Maman est une fille!

-Ben là maman! T'as quoi dans ta culotte toi?

En voilà un qui pourrait tirer grandement profit des leçons de sexo de cette chère Gooba!

5 commentaires:

Gooba a dit...

Je m'attendais à une autre fin, je dois te l'avouer bien honteusement...

Je te laisse le soin de deviner laquelle...

:o))

Grande Dame a dit...

Quelle indécente tu es! Pff! Voir si une autre fin aurait été envisageable!

Anonyme a dit...

Je suis bien curieuse de savoir avec quel tact intelligent tu as répondu à une si franche question... Mais comme un silence vaut mille mots et finit, sommes toutes, fort bien cette charmante histoire...Je me contenterai d'imaginer la suite des propos...

Trop «cute» ce Frédéric!

France

Mazsellan a dit...

Mon affirmation fait des vagues... mais là, je suis comparé à un enfant en bas âge :) hahaha

J'ai bien rit à la lecture de ce billet. ;-)

Gooba a dit...

Moi, je la voyais bien, l'autre fin, pourtant... Une fin qui t'aurait fait rougir? :o)