jeudi, août 02, 2007

Pas à pas

Je vous ai parlé il y a quelques mois de la chambre vide.

Depuis une semaine, elle ne l'est plus. Nous avons déménagé Bébé dans la chambre de Thomas.

Ce fut étrange d'y accueillir à nouveau la vie après que le dernier qui y ait passé la nuit y fut retrouvé sans vie le lendemain. Briser la glace. Pour nous rendre au test ultime que constitue le fait de laisser à nouveau un de nos bébés dormir loin de nous, il fallut d'abord déplacer des souvenirs: les lampes de poches en forme d'animaux de Thomas, ses petites sandales, les dernières couches achetées pour lui, son dernier bricolage, son coffre de souvenirs. Relire les cartes des funérailles, étouffer quelques sanglots, puis s'offrir le luxe de les légitimer.

Ce fut certes remuant pour nous de déplacer les meubles intouchés depuis près de dix-sept mois, de changer la configuration de cette pièce pour une organisation spatiale "post-Thomas".

La pièce, déjà petite, est surchargée car émotivement, nous ne sommes pas arrivés à défaire le lit de Thomas. Nous avons fait ce pas parce que je ne pouvais plus tolérer Bébé dans notre espace amoureux.

Voilà donc une semaine que Bébé s'approprie tranquillement la chambre de ce frère qu'il n'a eu le temps que de croiser sur le chemin de la vie. La désignation de cette pièce est encore irrégulière. Tantôt, elle est désignée comme étant la chambre de Thomas, tantôt comme étant celle de Frédéric et parfois, pour épargner notre coeur, comme étant celle de "Frédéric...et de Thomas". J'imagine que le transfert finira par se faire entièrement (snif).

Tranquillement, réorganiser les vestiges physiques du passage d'un membre de la famille parti "ailleurs". Délicate entreprise que celle-ci: trouver un moment où les deux parents se sentent d'attaque. Ne rien brusquer. Arriver à sentir de l'intérieur que de réorganiser l'espace ne signifie pas vouloir effacer la trace d'un court mais important passage.

14 commentaires:

S@hée a dit...

Je vous félicite d'avoir su respecter le temps nécessaire à réaménager l'espace de cette chambre de tes deux derniers.

Tendresse.

Forsythia a dit...

Je vous envoie des ondes positives, je pense à vous la-dedans.

Dr Maman a dit...

Grande accolade pour toi Grande Dame et ton Grand Homme.

Cyndie a dit...

J'imagine combien ce doit être difficle pour vous. Je crois que vous faîtes ce qu'il faut. Petit à petit la blessure sera encore moins douloureuse. Le temps fait des merveilles paraît-il! Et sans compter que vous avez le droit de vous retrouver en tant que couple.
Bonne chance et plein de pensées pour vous, Grande Famille.

Mélodie a dit...

C'est bien, je crois, de laisser la vie reprendre son cours… dans cette petite pièce figée. Toutefois, j'imagine la charge émotionnelle que cela représente et je souhaite vous offrir ma sympathie.

Ne craignez surtout pas que le nouvel occupant efface ou remplace Thomas. Ce dernier, digne fils de sa mére, doit être heureux de partager la chambre de son frère.

Prenez soin de votre famille. Je pense très fort à vous. Vous êtes une source d'inspiration pour moi.
Merci pour vos conseils.

Mélodie

Karim'Agine a dit...

Que dire devant une telle épreuve? Rien ni personne ne pourra vous enlever cette douleur qui doit, j'en uis certaine, vous piétiner le coeur jour après jour, minute après minute et j'ose même pousser jusqu'à seconde après seconde.

C'est avec beaucoup d'amour et de compassion que je t'ai lu Grande Dame et que j'ai saisi à quel point ce pseudonyme te va à merveille.

Tu es une grande dame. Je suis remplie d'admiration pour toi qui fait preuve de force et de courage face à ce que la vie t'a repris.

Je me joins aux autres pour t'envoyer un baume de chaleur, d'amour pour panser ta blessure ne serait-ce qu'un petit moment.

Avec tendresse

souimi a dit...

Oui, pas à pas...

Passez une très belle journée.

Moi et ma couvée a dit...

Une grande étape à traverser... à petits pas, dans vos limites et à votre ryhtme.

Thalye a dit...

Moi je pense que Thomas doit être content, de voir sa chambre "revivre"!! Et vous, vous allez retrouver votre intimité! De prendre votre temps est juste normal, c'est une grosse étape!

Thalye -xx-

Belle d'Ivory a dit...

un fleur pour toi...pour ton homme....

Véronique a dit...

Frissons dans le dos...
Tu sais toucher les gens !

Bon courage. C'est une grosse étape. Que vous entrepreniez au bon moment, je crois.

Tangerine a dit...

Tu as raison. Il était temps que vous vous retrouviez en amoureux après tout ce que vous avez traversé. Une nouvelle étape s'amorce.

Gooba a dit...

Ouf! Ça devait être difficile, même si on s'est "fait à l'idée". On a beau se dire que les disparus vivent dans nos coeurs, on a souvent besoin d'un p'tit quelque chose de matériel. De mon père il ne me reste qu'une tasse et des cassettes audio (!). Puis-je te dire que je pleurerais toutes les larmes de mon corps s'il leur arrivait quelque chose?

Méli a dit...

Tendresse...