jeudi, août 02, 2007

Histoire de trous...

Histoire à prendre par le bon bout !

Branle-bas de combat dans la maisonnée: l’heure du départ arrive pour une petite excursion cinématographique familiale. Chacun fini sa préparation et, comme à l’habitude, réquisitionne un bout d’une salle de bain déjà contingentée. Pas du tout inquiété par une quelconque offense à la pudeur, voire à la puanteur, Coco s’installe sur le trône, chassant les autres occupants d’un malaise malodorant.

- Dépêche toi, Coco, dit maman.

Mais il est de tradition pour Coco de dialoguer sur la toilette avec quiconque passe par là, à son nauséabond malheur. Au désespoir de ses interlocuteurs, il ponctue ses phrases de « mmmmmm » forcés, accompagnés du froncement de sourcils traditionnel, qui trahissent son occupation parallèle. Et, comme par peur de voir la famille s’en aller sans lui, il appelle sa maman au loin en lui jetant une superficielle interrogation par delà le couloir.

- Tais-toi et dépêche de sortir, c’est l’heure de partir Coco.

- Oui, mais maman

Grand homme, impatient de pouvoir lui aussi profiter de ce lieu d’aisance, ordonne de son ton sec :

- Coco. Dépêche-toi de sortir.

- Oui mais c’est que… Est-ce que

- Coco. Arrête de parler et dépêche-toi de sortir.

- Oui, m

- Aie ! Un seul orifice à la fois !

L’air hébété, incertain du mot utilisé mais persuadé du sens à lui donner, Coco se tait et se force, tant au sens propre que figuré, pour finir rapidement sa besogne biologique. Satisfait du succès de sa réplique, Grand-Homme, suffisant, croise le regard stupéfait et surpris de son amoureuse qui hésite entre indignation et fou rire.

2 commentaires:

Dr Maman a dit...

Quelle belle répartie!!!

lilas a dit...

Savoureux!