vendredi, mai 11, 2007

Combat de coq


Voilà maintenant trois jours que je désinfecte dans le bas du dos de mon fils de sept ans une grande plaie qu'il s'est faite en tombant du tourniquet au parc.

Chaque fois qu'il se tord de douleur au contact de la plaie et du peroxyde, je lui explique que ce n'est pas agréable, mais que le peroxyde est nécessaire pour tuer toute éventuelle bactérie qui voudrait se servir de sa plaie comme porte d'entrée dans son corps.

Ce matin, je me lève et le trouve brûlant de fièvre sur le divan. Il est dans un piteux état. Je m'accroupis près de lui, regarde sa plaie. Le coeur me lève. Elle suinte de pus.

Je décrète que je vais devoir la désinfecter à nouveau.

Lui, appréhendant le pire -Ça va brûler...

Moi -Un peu, oui, mais il faut le faire.

Lui, tandis que je prépare peroxyde et mouchoirs -Maman, c'est quelle sorte de coq qui a tué Thomas déjà?

Moi, n'ayant pas souvenir d'une quelconque agression de volaille sur mon petit homme -Quoi?

Lui, craintif du sort qui l'attend -Je me souviens plus du nom de la sorte de coq qui a tué Thomas.

Moi, renouant avec le souvenir de la sale bête -Ah, tu veux parler du streptocoque! T'inquiète pas, la même chose ne risque pas de t'arriver.

Voilà que doucement, je verse dans le bas de son dos le bouchon de peroxyde. Il se raidit aussitôt en hurlant à en réveiller la maisonnée: "Cocoricooooo!"

(Bon, d'accord, j'ai inventé le dernier paragraphe, je trouvais que ça enjolivait l'anecdote.)

10 commentaires:

Billybob a dit...

Bonjour grande dame...

Malgré mes lectures régulières, je ne laisse que très rarement des commentaires. Mais je glisse un mot ce coup ci pour vous informer que maintenant, on ne désinfecte plus au peroxyde... ça tue également les cellules saines et retarde la cicatrisation. Vaut mieux mettre un onguent antibiotique. Et c'est moins souffrant....

Grande Dame a dit...

Vraiment Billybob? Ainsi, vous m'apprenez que je torture inutilement mon enfant depuis ces trois dernières atroces journées? Merci du tuyau.

Marchello a dit...

Je corrobore les propos de Billybob, mais le peroxyde étant tout de même doux, faut pas s'énerver avec ça. Un onguent avec de l'oxyde de zinc serait adéquat. Si l'infection perdure encore, faut aller à l'urgence.

Doc Marchello.

FD a dit...

Comment va-t-il maintenant ? brrr... bravo mère courage ! j'espère que ça va vite se résorber, un bon coup d'antibiotiques et hop, parties les méchantes bibittes, gallinacés or not.

Moi et ma couvée a dit...

Dans mes cours de secouriste on disait que l'eau et le savon c'était mieux que le peroxyde. Justement parce-que ça brûle les cellules saines.
Mais je vois que je répète ce qui a été dit... Loin de moi l'idée d'en ajouter à "culpabilité" d'avoir torturé ce pauvre petit.... hihihi

Anonyme a dit...

Je suis certaine que Grande connaissait cette information, c'est son genre de torturer ses enfants, avec un sourire en coin! :P

Gooba a dit...

Je confirme la théorie d'anonyme! :c) Bourreaude d'enfants! ;c)

Pauvre petit homme qui s'inquiète de ce qu'il a...

Tangerine du Québec a dit...

Hahaha! Tu es drôle! Pauvre chou j'espère qu'il guérira vite. Un bain dans la teinture d'iode y as-tu pensé?

Marchello a dit...

Quand ça guéri pas assez vite il y a cette vieille méthode de mon arrière grand-mère.

Mélanger trois partie égal de térébenthine, eau de javel et alcool à friction, laisser un linge s'y imbiber.

Gratter la plaie avec une petit étrier où à défault une bonne vieille laine d'acier, éviter la bull-dog la trop grande quantité de phosphate dans le détergent pourrait amener des complications.

Bien laver avec le linge imbiber et désinfecter la plaie avec de l'eau bouillante afin d'activer le système immunitaire. À l'époque on terminait le tout par une saignée mais je crois que ça ne se fait plus depuis la DPJ à remplacer l'inquisition......lol.

Grande Dame a dit...

Marchello, je commençais à penser qu'il n'y avait pas pire marâtre que moi. :-P

Bon, ce n'est quand même pas mal de me faire remettre les pendules des premiers soins à l'heure à moi, mère de six enfants! Ça aurait pu être pire...:-)

Enfin, je vous affirme maintenant que j'applique de la crème antibiotique malgré qu'il huuuurle de douleur (après une semaine, je suis quand même étonnée de la sensibilité de la plaie).

Il se tape un début d'amygdalite par-dessus le marché et passe ses journées allongé sur la causeuse. Fait pitié mon coco. :-(