samedi, mai 26, 2007

L'art de faire au plus simple

Il m'arrive régulièrement de trouver sur les murs, sur le plancher, sur les meubles, sur le comptoir, sur la porte du frigo, sur le miroir de la salle de bain, bref, à peu près n'importe où des collants identificateurs de provenance de nos fruits: "tomate du Québec", "kiwi de Nouvelle-Zélande", "banane du Costa Rica", "Granny Smith du Chili", etc.

Se prendre un fruit et s'incommoder du collant? Pas du tout! La maison regorge d'endroits intéressants pour le coller; les possibilités sont infinies! Maman n'aura qu'à les décoller un à un au passage. Ne nous viendrait jamais à l'idée de nous embarrasser d'une si petite chose!

Si j'avais la patience et la noble âme d'une pédagogue, j'installerais une carte du monde sur un mur et je ferais apposer à mes beaux et tendres mousquetaires les collants sur les pays de provenance des fruits qu'ils ingurgitent. Peut-être cette option serait-elle plus intéressante et plus persuasive que le leitmotiv dépassé de la poubelle avec lequel je leur casse les oreilles depuis trop longue lurette?

8 commentaires:

Une femme libre a dit...

Au moins ils mangent des fruits et à la quantité de collants que vous trouvez,vous pouvez constater de visu que les recommandations du Guide Alimentaire canadien sont respectées chez vous. Bravo! Continuez comme ça.

Mamounia a dit...

Lolll, il faudrait faire un concours de l'endroit le plus inusité où on a trouvé un collant ;-DD, j'ai les mêmes décorations ici!

ophise a dit...

La carte du monde est une bonne idée ! Trop tard pour moi qui, depuis des années, ai sacrifié le "dérouleur à papier aluminium et essuie-tout" aux étiquettes de fruits et légumes : d'abord c'est laid ce truc (même les beaux) alors ça décore, ensuite il y a suspense pour vérifier si l'étiquette a déjà été collée ou pas, ensuite cela fait un lieu unique de collage hihi !

tournesol a dit...

hello grande dame !

Moi, ma fille avait collé toutes les étiquettes de clémentines sur sa figure!!! On pouvait y lire le mot "Maroc" à l'infini.

Vraiment charmant !

tournesol

p.s. c'est moi qui étais présente à ce souper spaghetti du mois d'avril dernier :-)

Mèreplexe a dit...

Je suis bien contente de voir que je ne suis pas la seule avec des problèmes de collants!

Est-ce que l'étiquette nous dicterait dans cette situation d'enlever toutes les étiquettes avant de mettre les fruits au frigo?

(tout de même mieux que de leur coller dans le front à chaque fois que j'en trouve un! ;) )

Belle d'Ivory a dit...

Sont pareils ici mais j,ai réussi à imposer ya 3 ans de ne pas en mettre sur mes supers électros neuf, alors j,en retrouve sur le plancher, sur les portes d,armoires et même le miroir de la salle de bain:-S

Anonyme a dit...

Nous on les «pitche»( les étiquettes collantes) dans le lavabo, puisqu'en frottant le fruit sous l'eau on en profite pour s'en débarasser. Moi j'haïs quand ça colle trop et arrache la pelure, section lunch, ça fait des fruits rouillés...Pour l'amour, pourquoi mettent-ils tant d'énergie à gommer chaque fruit!!!
Sur les verres c'est top, j'ai des étiquettes encore collées après des semaines de lave-vaisselle.Ça doit tenir du principe publicitaire« parlez-en en bien, parlez-en en mal, mais parlez-en!
France

Anonyme a dit...

Ah bien, bien... Je ne suis pas la seule à les coller partout !

Une fois j'en ai même retrouvé un dans mon décolleté...