samedi, mai 05, 2007

Déclaration d'amour


Je les adore. Elles sont majestueuses, revivifiantes, dépaysantes, accueillantes. Elles changent de visage à chaque saison. Elles s'offrent aux pas de milliers de familles, d'amis, d'amoureux, de marcheurs.

J'adore les montagnes. Chaque année, nous allons saluer de nos pas le mont St-Hilaire. L'été dernier, nous avons embrassé le sommet du mont du Lac des Cygnes dans Charlevoix. Paysages à couper le souffle! Cet été, je fantasme sur l'Acropole des Draveurs et peut-être aussi le mont Jacques-Cartier. Les montagnes, ça goûte la liberté!

Je me disais, avant l'arrivée du printemps, que je devais me remettre en forme, faire pomper mon coeur. J'ai cessé le judo peu après la naissance de Thomas. Je n'étais pas très assidue, mais ça me faisait un bien physique (et donc également moral) fou. J'adore sentir mon coeur battre, se déchaîner. Je me sens alors vivre!

Marche rapide/course, donc. J'ai recommencé il y a deux semaines, plusieurs fois par semaine. C'est énergisant. J'adore rentrer après le dernier sprint de course et m'effouarer sur la causeuse pour simplement apprécier la folie de mon coeur et de ma respiration. Courir dans un boisé et avoir un compagnon de course, ce serait encore mieux.

En montagne, la marche, c'est encore plus génial! Les gens sont réellement sympathiques. Ai-je déja croisé des marcheurs sur la rue qui me saluent aussi gratuitement, en-dehors de l'hypersociabilité contagieuse du jour de la St-Jean-Baptiste?

En montagne, beaucoup de gens que l'on croise sur les sentiers nous saluent, nous donnent une petite tape dans le dos verbale en redescendant. De la montagne émane une sorte d'appel à la joie, à la solidarité. C'est merveilleux.

Je suis encore sur ce high délicieux. J'aimerais bien me faire plusieurs sommets chaque année. En général, les enfants suivent avec leur énergie et leur volonté (si on exclut Fils Aîné, sa peur des ours et ses incessantes plaintes).

Monter en amoureux, ça a une autre saveur, un autre rythme. Ça aussi, j'adore.

Rentrer à la maison sans hâte, faire souper le bébé, prendre un apéro zennement avec cette bonne fatigue agréable, ce sentiment d'accomplissement physique. Divin.

19 commentaires:

Gooba a dit...

Je t'invite à faire un tour dans nos montagnes! Elles sont maginifiques à l'automne. Quatre adultes et neuf enfants, tu crois que c'est possible? :c)

Gooba a dit...

Et puis chez nous, même les gens en bas de la montagne se saluent toujours en se croisant. C'est un village sympa. Je ne m'ennuie pas des endroits où les gens fuient le regard de leurs semblables. :-(

Cricri a dit...

Et ton fils a peur des ours suite à une mésaventure ?

Une femme libre a dit...

Fils Ainé est un artiste (on le voit bien par le dessin du billet précédent) avec une imagination vibrante (ours et voleurs). Ça lui servira. Il est ado et pour un ado, suivre la famille, ça devient plate, quelle que soit l'activité.

La passion des montagnes, de l'air frais, de l'effort physique, je la comprends et la partage tellement! Un grand plaisir gratuit (pas si certaine de ça cependant, me semble que les parcs font payer l'accès maintenant?)

C'est votre photo? Vous êtes très jolie.

Grande Dame a dit...

Cricri, c'est une peur issue d'un écriteau à l'entrée des sentiers d'une montagne. J'ai aussi peur des ours, mais je la confronte.

Femme libre, effectivement, suivre n'est pas toujours agréable pour un ado, mais en vacances, pas le choix: tout le monde suit...

...sauf lors de l'ascension du mont du Lac des Cygnes, ou Fils Aîné, après avoir marché moins d'un kilomètre, a décrété qu'il redescendait pour aller nous attendre dans la voiture. Peureux...mais patient, tout de même! Il a attendu plus de deux heures! ;-)

Merci pour le compliment.

Sarah-Émilie a dit...

Tu es sublime, tellement apaisée... sereine...

Moi et ma couvée a dit...

Une très belle grande-dame!

Caro et cie a dit...

Je te comprend....

suivi d'un gros soupir de compréhension...

tu l'entends?

:-)

Nathalie a dit...

Ah oui le rythme du coeur. Après mon deuxième je me suis mise au jogging j'adorais manquer d'air... Je devrais m'y remettre, tu m'en donnes envie.

Très belle photo, tu resplendis.

Le Voyou du Bayou a dit...

Quoi de mieux que de manger une excellente sandwiche au beurre de peanuts sur le top d'une montagne? Gastronomie et alpinisme se conjuguent à merveille.

La Patachou a dit...

Le mont du lac des cignes c'est vraiment merveilleux (c'est mon coin de pays) je te conseil d'ailleur un jour d'y louer un petit chalet en bois rond, une expérience vraiment cool! Aussi, dans mon village natale, St-Tite-des-caps, il y a le sentier des caps (http://www.sentierdescaps.com/) une pure merveille. Je viens de l'endroit et la 1er fois que je suis arrivée en haut j'en ai eu le souffle coupé! Tu peux aussi y paser la nuit dans des chalets. J'ai fait ma plus grande assencion l'an dernier au Mont-Albert, difficile mais tellement extraordinaire! Tu peux aller voir sur les patachouteries, j'en parlais et il y avait une photo.

Gooba a dit...

Avec ou sans beurre, le Voyou?? :c)

Tangerine du Québec a dit...

Ahhh! tu es allé au 'pain de sucre' du Mont St-Hilaire. Bel endroit! Et tu as raison. Ça fait du bien de faire le plein d'oxygène et de produire de l'endorphine. J'en suis presque droguée maintenant.

Marchello a dit...

Ça aurait très bien pu s'intituler Belle Dame...

Le mont St-Hilaire je me le tape à tous les trois ou quatre ans.

Grande Dame a dit...

Tangerine, nous avons fait changement cette fois...n'avions jamais fait le Dieppe...

FD a dit...

Sereine et apaisée... l'effet de la montagne ? photo qui fait chaud au coeur, Grande Dame. ça fait plaisir de vous voir en photo aussi souriante...

Tangerine du Québec a dit...

C'est vrai qu'elle est jolie comme tout notre Grande Dame :D

Chroniques blondes a dit...

Ouah, qu'est-ce que t'es belle sur ta montagne!

Grande Dame a dit...

Eh bien je pourrai revenir lire ces commentaires flatteurs dans mes moments éventuels de doutes féminins! :-)