mercredi, mars 25, 2009

L'ironie

J'aime l'ironie. L'absurde, l'incongruité, aussi. Trop. Avec les inconnus j'ai tendance à en (ab)user lorsque j'estime le contexte fertile à la chose. Évidemment, ça déstabilise, on me considère le doute dans l'oeil. La lueur de sourire dans le mien ou le ridicule de mes énormités trahissent parfois l'ironie, d'autres fois pas.

Il arrive qu'on demeure stoïque ou inquiet de ne pas savoir si je suis sérieuse si je ne rajoute pas d'élément confirmant le sens de mes propos.

On se retourne parfois avec un peu de méfiance devant l'étrangeté de la personne que je suis. Avec les proches, c'est exquis, l'ironie. De part et d'autres. Avec les étrangers, ça peut l'être aussi. Plus souvent qu'autrement, par contre, c'est osé et impertinent.

Je l'ai constaté une fois de plus hier dans ce café en discutant avec deux femmes.

Apprendre à me taire malgré la forte tentation de faire de l'esprit. Voilà ce qu'une fois de plus je me suis dit lorsqu'elles se sont retournées un peu secouées par mes énormités spontanées.

Je suis incorrigible.

14 commentaires:

Pur bonheur a dit...

Ah ben là! J'aurais espéré que tu nous en dise plus long sur ton énormité. Partages avec nous là!
Pleeeaaaase, je te demande jamais rien...

anne-isabelle a dit...

Je trouve aussi que ça manque un peu de "contenu" savoureux ce billet! hihi

Que devient ta coiffeuse préférée?

ophise a dit...

Difficile de se brimer... et pourtant il arrive que l'on finisse pas renoncer à ces mots d'esprit - à peine calculés - car ils peuvent faire mouche : j'en suis là. A tourner parfois ma langue 7 fois dans ma bouche alors que j'étais moi aussi une grande praticienne de l'ironie (savoureuse et savourée). Et puis, un jour, quelqu'un m'a dit avoir peur de ce que je pouvais rétorquer... depuis je suis frileuse. M'en voudrais de faire (encore) mal à quelqu'un parce que je n'aurais pas résister à un joli mot... Je vieillis :)

Yannick a dit...

Tu manques de contenu... je suis sur ma faim. Quels heureux jeux de mots as-tu pu créer pour faire rouler les hamsters trop vite?

Mijo a dit...

Ce n'est pas pour me déplaire.

Ophise : C'est dommage de devoir brimer son sens de la répartie. C'est tout un jeu tellement trucculent à pratiquer.
J'aime aussi en être la "victime", de ne pas l'avoir vu venir et me trouver décontenancée au même moment où je perçois l'étincelle dans le regard ou le sourire de la personne de la personne qui a voulu jouer avec moi. Je me dis à chaque fois "Zut, j'aurais tellement voulu avoir ce genre de sortie".
Une vraie régalade.

moi m'aime a dit...

J'adore la répartie. Et je suis excellente quand je suis en forme pour ça! Mais plus souvent qu'autremenet, mon ironie ressort devant des étrangers. Donc je me retrouve avec le même problème que toi. Je me suis un peu domptée avec le temps!

Grande Dame a dit...

Pur Bonheur, Anne-Isa, Yannick, quoi, vous me trouvez agace? Je dirais plutôt que je suis pudique de la niaiserie ratée. :o)

Ophise, une grande maître, alors? Tant que le but n'est pas d'être blessant

Mon élan verbal empli d'ironie? Eh bien je...c'est-à-dire que...à ces femmes qui s'étonnaient aimablement que j'amène mon bébé au café, j'expliquai que je la trimballais partout: resto, cinéma (ce qui est véridique)...et là spontanément, j'ai eu envie d'avoir l'air odieux et je lance que je suis une amateure de films d'horreurs et que j'aime en écouter avec eux (mes bébés) au cinéma.

Je me mets alors à parler avec un enthousiasme emprunté des scènes d'horreur où l'on se massacre et se déchiquette à qui mieux mieux, où le sang gicle partout et ainsi de suite. L'emphase sur la bêtise me semblait évidente mais je pense que les dames n'ont pas apprécié.

Bref, ce fut amusant dans ma tête... l'espace d'un instant.

Grande Dame a dit...

Mijo, j'aime votre commentaire. Je le sens ainsi aussi. J'aime être déstabilisée, embarquer dans un jeu d'esprit avec un étranger qui possède, en plus du pouvoir des mots, l'atout de me surprendre par son caractère inconnu.

Une femme libre a dit...

Le bébé s'en fout bien que ce soit un film d'horreur ou pas! Il est bien au chaud sur sa maman. J'ai découvert les films "gore" lors de la Nuit Blanche du Festival en Lumières et j'y ai trouvé un certain intérêt. L'absurde à son meillleur. Un film sur les arbres de Noël assassins qui arrachent les cerveaux des gens en passant par leurs yeux avec leurs branches (pour se venger d'avoir été coupés violemment contre leur volonté)m'a particulièrement amusée. Ce n'est pas trop le cas de Quatorze ans qui m'a fait promettre de ne pas faire d'arbre de Noël l'an prochain! C'est super car justement, on va être dans trop petit pour en faire un!

Grande Dame a dit...

Mieux vaut parfois se taire, certains sont vraiment plus doués que moi pour la chose...encore une fois!

Marie l'urbaine a dit...

Moi ce qui me fait halluciner c'est qu'on s'étonne qu'une maman aille dans un café avec son bébé ???!!!
Heureusement qu'elles étaient aimables, car je trouve l'étonnement incongru... et ta réponse, géniale !
(En plus aller dans un café c'est une des activtés que j'aime le plus faire avec mon garçon depuis qu'il est né, moua !)

Grande Dame a dit...

Marie, il n'y avait aucun mépris dans le ton des dames. C'est vraiment moi qui ai un certain talent pour dire des niaiseries qui figent les gens.

Anonyme a dit...

http://voldemots.blogspot.com/ http://www.petassecapitaliste.fr/ et femme libre comme si de rien n était ;D & http://kanya.over-blog.com/ et...http://www.penelope-jolicoeur.com/page/4/, le trône, quelle merveille de sagacité. Ah y a ça, aussi :D
http://www.traou.net/blog/,copine de tarquine,grandeclasse comme d'habitude.... ah,cesblogs du pouvoirs qui lynchent lesgens qui s'expriment avec l'argent public.... allez hop,et puis ça aussi...http://plagiat.ec-lille.fr/... tiens, encore un truc de la " blogosphère "
: http://histrion.agapi.free.fr/index.php?2008/11/29/149-fde
" le processus commence par un bon bottage de fesses molles. Surmonter les faiblesses. Pousser la chair récalcitrante.
Heureusement que la musique existe en ma petite boite magique! " (sic - vol de mots, ca méritait de circuler ce genre de trucs - Il parait qu'il faut une licence créative pour voir protéger ses textes
de plagiat de dernière dame...) et puis tiens encore de l'analogie : http://www.vinvin.org/2009/02/avec-la-nano-de-chez-tata-tas-bobo-au-cucul-.html - Pourtant Ce gros guignol ferme les fenêtres : http://www.vinvin.org/ - Il trie les commentaires quand on parle de ce qui le dérange,
un gros scandale public par exemple, manque d'humour l'abruti, pas sport. Bon, et si finalement on parlait lynchage, plagiait comme devrait en rendre
compte tous ceux du peuple qui ferait la même chose plutôt que de se lever le matin pour le financer comme on le lui commande ? On trouve aussi ça aussi surle web : http://din.d.flowright.free.fr/blognote/ - des dessins de chiottes en pagaille, le genre qu'on peut
faire avec des trucs du genre " l intimité n est qu un leurre " avec photo de sarkozy, à l époque ministre de l intérieur, ça signifie écoutes, mises sous surveillance illégale ?

L'aubergiste en devoir a dit...

Qui se souvient du film "Ridicule" ? http://www.imdb.com/title/tt0117477/

Un chef-d'oeuvre de répartie où à la Cour de Versaille; les esprits s'affrontent dans des tournois d'esprits vifs, de répartie, de sarcasmes ou d'ironie où un mot manqué peut tuer ou un mot bien placé élever au stade d'héros du jour? Un vrai régal.

La répartie est le trait de personnalité dont je voudrais être le plus pourvue; même si j'en suis capable, comme dit si bien MIJO, je m'incline et rend hommage à ceux qui en sont capable en tout temps. Comme si leurs cerveaux n'avaient jamais aucun répit....