vendredi, mars 06, 2009

La patience

Je suis une mère plate. 'Savez, vieux principes. C'est du moins ce que semblent penser mes garçons lorsque je leur refuse la permission de jouer avec leur DS dans certains contextes.

Par exemple, ce n'est pas parce qu'on s'apprête à faire un trajet d'une heure et demie en voiture que cela leur donne le droit acquis de jouer sur leur jeu électronique. Ils l'apportent et s'ils sont bien sages en route (lire ici: pas de chamaillage, de provocation et de harcèlement à la sauce "je peux jouer, làààà, maintenant?...Est-ce que j'ai été assez gentiiiil? Et maintenant?....Et maintenant?...Et là, maintenant???") après un certain moment, j'autorise. C'est un privilège.

À table, interdiction de jeux électroniques. "Dans notre temps" (je croirais entendre mon père!), on n'écoutait pas son walk-man à table. C'était impoli. S'isoler dans sa bulle aux repas avec son mp3 ou son DS, je trouve cela aussi inconvenant que le walk-man de mon époque lors de moments qui devraient être partagés.

Je me dis que je suis conservatrice lorsque je vais souper au restaurant, que j'interdis les jeux électroniques à mes enfants et qu'aux tables autour, cela semble être la norme de jouer avec son DS en attendant le repas.

Et la patience, dans tout ça? Pourquoi faut-il toujours à tout prix divertir les enfants pour leur éviter de devoir apprendre à patienter? On apporte de petits jouets à un jeune enfant dans certains contextes mais à partir de quatre-cinq ans, il me semble que la patience devrait s'inculquer tranquillement, s'apprendre.

On fait quoi du temps à tuer, alors? On en profite pour discuter avec les nôtres, pour relaxer un peu avant de manger et/ou en route, pour apprécier ce moment d'arrêt, pour réfléchir, pour créer une bulle familiale au lieu de s'isoler des autres.

Comment les enfants peuvent-ils apprendre la valeur de la patience si on se précipite toujours au-devant d'eux pour éviter qu'ils puissent ressentir l'espace d'un instant une petite dose d'ennui?

18 commentaires:

Véro FDM a dit...

Si tu savais comme je me retrouve dans ce billet... Je me pose justement ses questions...

maman a dit...

Entièrement d'accord! La patience, le savoir-vivre,les bonnes manières ça s'apprend MAINTENANT.

Et la bonne discipline n'est pas un luxe, mais une nécessité qu'on apprécie souvent plus tard. Les enfants négocient, s'essaient et ils connaissent nos points faibles (je me rappelle d'une ado avec des dents d'écureuils qui se pointaient de temps à autre dans les moments ou elle voulait garder certains privilèges.) Elle m'avait à tout coup! Et elle le savait, je pouffais de rire.

Dans le métro ce soir, je regardais des ados évachés, garçons et filles - des pieds sur le siège ou a demi-couché sur les bancs, chahutants, mal engueulés, ils comprennent pas ce que l'autre dit, ils ont les écouteurs dans les oreilles. Encore une chance qu'ils n'ont pas perdu leur pantalon avec la mode actuelle où le remonte-pantalon équivaut à tirer la laisse d'un chien plusieurs fois par jour.

Et je pensais à ma petite fille spécialement...plus tard

Alors les mamans, oubliez les sentiments de culpabilité si vous avez certaines exigences avec vos enfants, ils ne vous en apprécieront que plus par après -

Bravo ma chérie...ce sont les grand-mamans qui généralement sont plus permissives maintenant, mais sur ces points 100% d'accord avec toi.

Maman Papoute a dit...

Amen to that! (désolée pour l'anglais).

Nous avons une petite Papoute de 2 ans et le prétexte qu'elle pourrait s'ennuyer ou trouver le temps long ne fait pas parti de notre langage, ni des raisons qui nous empêcherait d'aller au resto en famille ou de faire une longue "ride" de voiture à jaser et chanter en famille. Puis dans ces moments, nous ne recherchons pas continuellement à "remplir" les longueurs (selon sa perspective) ou à faire les bouffons pour la divertir (elle n'est pas rendue au DS).

Nous croyons que de l'habituer dès maintenant à ce genre d'activités est justement bon pour développer sa patience et pour nous trois à développer des manières de passer du bon temps en famille, simplement.

Quand j'étais petite, au resto on faisait ma soeur et moi, des mélanges dans le fond d'un verre d'eau... on ne jouait pas à des jeux électroniques.

Bref, contente de voir que je ne suis pas la seule "maman plate" :-)

Anonyme a dit...

Tu ne leur permets pas de dessiner? J'avoue leur donner le droit de jouer aux cartes ou de dessiner partout.

Dans les restos où le service dépasse une heure, j'avoue leur permettre le DS. Je considère que ce n'est déjà pas un bon choix pour des enfants... alors je permets ce que je ne permettrais pas ailleurs!

Mme Unetelle

Grande Dame a dit...

Mme Untel, lorsque la serveuse a l'audace de leur apporter des crayons, je les lui fais avaler à coup de terribles menaces. :o)

Eh oui, il arrive qu'ils dessinent. Ils ont même déjà traîné un livre et LU!

Dans quel genre de resto le service met plus d'une heure? Tu inclus le temps de prendre l'apéro? Tu ne commandes pas un petit quelque chose pour elles en attendant?

Bon, et je dois l'avouer: je n'ai pas de montre alors lorsque vient le temps de savoir l'heure, je leur permet d'allumer leur DS pour assouvir mes propres égocentriques fins.

La Belle a dit...

C'est tellement vrai ce que tu dis. Lorsque j'allais au resto avec mes parents plus jeune nous apportions rien car c'était nos parents qui s'occupait de nous en nous parlant ou en faisant des jeux sur les verso des naperons en papiers ! Comme Maman Papoute aussi des fois on faisait des mélanges dans les verres !! ;-P Des bons souvenirs !

J'ai l'impression aujourd'hui que la plupart des parents aiment mieux avoir la "paix" de leurs enfants pour mangé à leur rythme. Donc ces enfants ont leur iPod, DS, etc... pour pouvoir passer le temps.

Je me dis que lorsqu'on fait des enfants c'est pour s'en occuper non ?

Caro et cie a dit...

Salut,

Mes enfants sont de leur temps mais ils ne sont pas accros à leurs gugusses électroniques. Je n'ai jamais eu à gérer cela...

Il est certain qu'ils ont appris à s'occuper autrement depuis qu'ils sont petits et qu'ils n'ont pas besoin d'être toujours devant un écran pour s'occuper..

Nous avons beaucoup joué à trouver des indices sur les napperons (on joue encore d'ailleurs), ils amènent souvent un jeu de cartes lors des gros soupers de fêtes au resto... Ceux qui peuvent se terminer tard!!

Lors des voyages en voiture, ils lisent, écoutent leurs ipods, jouent à des jeux de société...

ps... Il ne faut pas oublier que ce sont les parents qui montrent aux enfants à jouer... ;-)

Anonyme a dit...

Jeunes en voiture, nous jouiions à celles qui devineraient la couleur de la prochaine voiture rencontrée! :-) c'était drôle et divertissant...et ça ne coûtait pas le prix d'un DS...;) Les jeux simples se perdent. Je suis daccord avec toi pour le resto. C'est pareil comme ceux qui usent et abusent de leur cellulaire au restaurant! Il me semble que chaque chose en son temps!

cricri

Anonyme a dit...

Il n'y a aucun jouet dans ma voiture, il n'y en a jamais eu. En auto, on se parle, on chante, ou écoute des histoires audio, on compte les voitures rouges ou les camions bleus et on regarde le paysage.

Mais au resto, des fois, quand on veut décompresser, quand on veut échanger trois phrases sans être interrompus... Je ne vois pas pourquoi on ne permettrait pas aux enfants de feuilleter un livre, de colorier ou de faire des serpents en pâte à modeler. DS, vous dites? Cela nous ferme au reste du monde, ce n'est pas la même chose, à mes yeux. Colorier, ce n'est pas se fermer à l'humanité entière. Écouter son baladeur, jouer à un jeu vidéo, oui.

Faut pas se sentir coupable de dire "non" à certains jeux à table, mais faut pas se sentir coupable de laisser certains principes de côté, parfois, pour discuter entre adultes ! Cela ne signifie pas que l'on n'aime pas ses enfants, ni qu'on les a faits sans désir réel de s'en occuper...

De toute façon, moi... J'aime bien dessiner avec mes moustiques. Ça m'aide à patienter...

Enne

Anonyme a dit...

Grande-Dame, je trouvais vos principes bien durs... pour les parents!

Je suis, dans à peu près tout, pour la modération. Pour 12 heures de route, j'anime (de manière fort pédagogique) les premiers six heures. Ensuite, je l'avoue, j'aime bien que les enfants puissent jouer avec leurs bébelles, qu'elles soient électroniques ou non.

À mon humble avis, l'important c'est de bien doser et d'encadrer. Une heure par jour de DS, en vacances, ça donne juste un répis aux parents.

Mme Unetelle

Anonyme a dit...

Au fait, il est même hyper important que les enfants s'ennuient de temps en temps...c'est ce qui amène la création...toujours donner des choses à faire aux enfants est, je pense, un frein au développement de nouvelles idées...

Je suis naturellement contre les DS en général (je suis vraiment plate, inutile de me le dire, le le sais)...si tes enfants te trouvent sévère, conservatrice ou autre, Grande Dame, tu pourras toujours les menacer de venir chez moi....ici pas de DS, pas de MP3 et pas de console de jeux dans la maison...le goulag!

Laurence la petite démone....

Grande Dame a dit...

Enne, votre point rejoint le mien. J'aime bien que l'on puisse se divertir autrement.

Mme Unetelle, je ne suis pas contre le DS. J'ai appris à l'apprivoiser mais comme tu dis, je dose et encadre. Comme dit cricri, un temps pour chaque chose.

Anonyme a dit...

Moi j'avoue permettre ipod et DS en auto. Mes fils n'ont pas le même âge et cela crée des problèmes au niveau de la gestion musicale commune. Aussi, je déteste répondre à l'éternelle question :quand est-ce qu'on arrive ? Quand c'est plate, c'est plate, je ne ferai pas semblant de dire à mes enfants que 4 heures d'auto, pour aller chez mes parents, c'est la porte d'à côté.

Par contre, chez moi, l'ordi, le DS et même la télé sont extrêmement régimentés : jusqu'à 9hrs 30 les samedi et dimanche, point à la ligne. Après, ils doivent se trouver d'autres choses à faire.

Au resto, ça dépend.... de l'apéro ;-) Apéro = DS, pas d'apéro = discussion familiale. Compte tenu que je vais très rarement au resto, l'homme et moi aimons bien pouvoir prendre l'apéro au complet sans avoir à négocier le "c'est dont ben long !!!" À cinq et 10 ans, le temps ne passe pas de la même façon qu'à 35.
Mélanie

Grande Dame a dit...

Mélanie, en voiture, il n'est pas rare que notre musique "cohabite" avec le son de cacanne de la musique de Fils Aîné écoutée sur son psp dans le fond de la camionnette.

On essaie d'être tolérants mais après une certaine dose, des écouteurs deviennent requis, pour ne pas dire essentiels à notre survie! :o)

Marie l'urbaine a dit...

Ah là là... suis d'ac avec toi, mais que fais-je avec mon amoureux quand, dans ses périodes de stress, il saute sur l'ordi pour jouer à des jeux dès le repas principal consommé ???!!! (C'est horrible de venir confier cela, car mon chum est extraordinairement impliqué. Il fait plus de ménage et de popotte que moi, il joue plus avec fiston que moi, etc. Je ne peux pas me plaindre, mais vraiment pas, au contraire ! Mais voilà... je ne compte pas les heures d'ordi, pff !) En fait je lui ai posé une question qui va dans le sens de topn billet ce midi : "quand notre fils aura 15 ans, lui permettras-tu qu'il sorte de table à peine la dernière bouchée de plat principal avalée pour faire ses devoirs ?" Et il a trouvé l'argument très bon...

Super-maman a dit...

Je suis entièrement d'accord avec vous, mais...

Il arrive parfois, que par respect pour les gens qui nous entourent dans l'environnement immédiat (qui seraient dérangés par des enfants qui cahutent), il vaille mieux les occuper... Je parle ici de mon grand garçon malentendant et TDAH.

Oui, j'ai peut-être l'air d'une mère qui ne socialise pas son enfant en lui permettant, lorsqu'on va au resto, de jouer à son jeu vidéo, écouter son MP3, dessiner ou lire en attendant le repas.

Mais j'aurais encore plus l'air d'une mauvaise mère si je le contraignait à ne rien faire de tout ça, à une période (le souper) où il n'est plus médicamenté, donc incapable de tenir en place (hyperactivité), de tenir sa langue (impulsivité), et d'écouter mes interventions jusqu'au bout (déficit d'attention), sans compter que le contexte d'un repas au resto (ambiance bruyante) ne lui permet pas de suivre les conversations !

Je tenais à apporter ce point pour démontrer que parfois, il ne faut pas trop juger sévèrement les autres parents, puisqu'on ne sait pas ce qu'ils vivent...

Je me souviendrai toujours d'avoir lu une lettre d'opinion dans mon journal local me confirmant cette réflexion.

Une dame était offusquée d'avoir vu une jeune fille écouter son MP3 pendant la messe de Noël, et critiquait les parents de la demoiselle. C'est compréhensible !

La semaine suivante on pouvait lire la réponse de la maman de la jeune adolescente, qui expliquait que sa fille était trisomique et habituellement paniquée dans une foule. Étant directrice de la chorale, la seule façon de tenir sa fille "tranquille" dans cette circonstances était de lui permettre d'écouter sa musique...

Alors pour résumer : oui, il y a des parents qui ne font pas leur "job", et c'est excessivement triste et inquiétant pour l'avenir de notre société..

Mais il y a aussi des parents qui font ce qu'ils peuvent pour limiter les "dégâts", même si ça implique qu'ils vont se faire juger... :0/

Et au fait, concernant l'anonymat, nous auront sûrement la chance de nous croiser lundi soir ! ;0)

Grande Dame a dit...

Ton point de vue est très intéressant super-maman. Merci de le partager.

Au plaisir de te rencontrer demain soir!

Super-maman a dit...

Je suis allée au resto ce soir en famille et j'ai pensé à toi et ce billet. C'est ici !
http://mamanprofessionnelle.zeblog.com/406133-une-journee-speciale/
Faut croire que mes cocos vieillissent ! :0)