dimanche, février 03, 2008

Tous dysfonctionnels

Après avoir eu Bismuth le lapin "claustrophile", Spermo le chat schizophrène (mort-né, je l'ai ranimé de justesse mais il porta son traumatisme toute sa vie), Saki la narcissique chronique et d'avoir été témoin du grave problème d'inhibitions sociales de Fifille et de l'hystérie ajouté au dédoublement de personnalités aigü de Tella (la chatte de ma mère qui se prend pour un dragon), je livre maintenant un nouveau diagnostic: notre chatte Mimi souffre d'un grand trouble de dépendance affective.

Un chat sain d'esprit, ça existe?

6 commentaires:

Circé a dit...

Non, c'est pour ça que seuls les fous aiment les chats :)

Tania a dit...

*hahaha* Non!!! Non je pense pas... Les dernières en liste chez nous sont une dépendante affective ultra-profonde (miauler toute la journée devant la porte-patio comme si elle était affamée...ça a fait d'elle une obèse (ma mère a trop de coeur), tout ça juste parce qu'elle veut sa part de câlins aux 15min), puis une troublée traumatisée qui a vécu le sevrage trop vite (sa mère a disparu, les 4 autres s'en sont sortis, mais elle, elle continue de sucer son pouce OU le pouce/orteil de l'obèse!!!), avant ça yavait les matous en quête de liberté, ceux qui sont trop cons pour regarder avant de traverser la rue (j'ai eu trop de ces chats trop cons)... J'ai eu des chattes qui se croyaient tout permis en s'installant dans la niche du chien (quelle déception de voir cette grosse berger allemand nous regarder avec un air penaud parce qu'elle ose pas foutre dehors une petite chatte maligne), 2 chattes soeurs qui ont décidé de tout faire ensemble (accoucher dans la même boîte de 5 chatons chaque...et les allaiter tous à la fois sans distinction)... Bref...j'ai rarement eu des chats sains d'esprit... mais tout de même beaucoup de plaisir avec leurs troubles mentaux (la plupart du temps! ;o))

Grand homme a dit...

Ce chat est une plaie. Et sachant que l'Égypte ancienne faisait une place particulière aux chats dans leur culture et leurs cultes, je soupçonne ainsi l'émergeance de l'expression si juste de "plaies d'Égypte".

Ce chat attaque mes pieds alors que dans l'obscurité, ces derniers tentent d'échapper aux griffes du matou pour se réfugier dans le lit et se camoufler sous les couvertures.

Parler de cette monstrueusité poilue ici ne peut que attiser ma haine latente à son égard, mais ce serait trop d'honneurs que de gaspiller ce temps à exprimer mon dégout de cette chose.

Je concluerai donc simplement en réaffirmant que les poissons sont les animaux parfaits. Ils n'offrent que des avantages, embellissent les coeurs et les demeures, et ont eux aussi... horreur des chats !

Anne a dit...

Oh que non! Ici on a une chatte accro au fast-food qui est une vraie "attention whore" et qui vendrait sa mère pour une chips ou un câlin, et une grosse moumoune farouche qui devient sociale seulement quand elle est en chaleur!

Intellex a dit...

À mon avis, les CHAkra doivent être plutôt sains d'esprit... À la prochaine adoption, demandez l'avis d'un CHAman. Qui sait ? ;-)
(Ici, mon gros matou, Evil Knievel, nommé d'après ses exploits en hauteur, est un chat-chien. Il jappe, se précipite sur la porte quand on sonne, essaie de mordre sa queue, et répond en miaulant quand on l'appelle. Y'a pas de chat parfait, huh ?)

Circé a dit...

Intellex, j'adore le nom de ton chat.