vendredi, février 15, 2008

Ce qui me tire par en-avant

-Le goût amer d'une trop longue et infertile discussion avec une personne qui entretient avec trop de soin sa hargne: parce que je cherche à m'éloigner et me dissocier des propriétaires de cette attitude malsaine énergivore, j'avance en éliminant tout ce qui pourrait ressembler de près ou de loin à de la rancoeur chez moi;

-Rencontrer par hasard cette jeune femme que je croise rarement mais qui chaque fois m'énergise par la sérénité, l'équilibre, l'amour d'elle-même et la simplicité qu'elle dégage: ce genre de personne m'inspire;

-Aller prendre une longue marche par une splendide matinée comme celle-ci, sentir mon coeur battre, respirer l'air frais et me sentir physiquement accomplie;

-Ranger une boîte d'objets dans une chambre mûre pour tourner une page, pour revivifier l'énergie ambiante;

-Penser à l'indécente fondue au fromage promise par mon homme (et regagner les calories perdues par la marche!);

-Penser à mon week-end sans enfants au rythme modéré.

Voilà qui vivifie une journée!

4 commentaires:

Encre a dit...

Bon weekend ;)

grenouille verte a dit...

c'est dans les petits gestes agréables du quotidien que l'on apprécie donc les fins de semaines!! vive les week-ends !! passez en un excellent !! d'une grenouille verte et heureuse toujours contente de vous lire xx

Le Voyou du Bayou a dit...

Hey wo là, la rancoeur c'est moi. Es-tu en train de me dire adieu à jamais?

Grande Dame a dit...

Bon, voilà le Voyou qui possède maintenant un monopole!

Tu possède l'atout social d'être un rancunier sympathique. Tous n'ont pas cette chance.