lundi, octobre 01, 2007

Débute la ronde


La ronde des anniversaires! En douze jours, la moitié de la famille y passe. C'est notre rush de gâteaux, de ballons, de cadeaux, de fêtes intimes, fêtes avec la famille, fêtes avec les amis. Intensément agréable, mais on arrive à la mi-octobre épuisés.

Ce week-end, nous recevrons nos familles pour célébrer toutes les fêtes de façon condensée. J'adore recevoir famille et amis -actuellement en de trop rares occasions.

Comme je suis chaque année désolée de ne manger de repas de Noël que durant les courtes festivités de la fin de l'an, j'ai décidé de remédier à la situation en préparant un repas de Noël pour l'occasion.

Je pourrais prétendre à un repas de l'Action de Grâce, mais qui célèbre réellement l'Action de Grâce au Québec? Ce n'est pas une tradition culturellement établie comme le Thanksgiving américain. Inutile, donc, de m'inventer un prétexte pour apprécier un tel repas.

Habituellement, ce sont les femmes des générations avant nous (mère, belle-mère, femme de mon père, tantes, grands-mères) qui cuisinent dindes, tourtières, ragoût, farce et cie.

Chères lectrices, bienheureux lecteurs, je vous informe humblement (mais somme toute fièrement) que pour la première fois de ma modeste vie, je ferai moi-même cuire une dinde de Noël et ses compagnons de table habituels pour mon très égoïste plaisir (et celui de mes invités, je l'espère)...en dépit de ma témérité insolente de m'approprier le savoir-faire respectable des mains des aïeules qui me précèdent.

6 commentaires:

Anonyme a dit...

Comment ça?
C'est toujours une ainée qui la faisait cuire dans le temps des fêtes?
Pas plus compliqué qu'un poulet en fait, si elle est bien dégelée ça se farcit très bien.
Bon ben... Bonne dinde et bonnes fêtes!
France

Anonyme a dit...

Eh bien je vous direz grande-dame qu'au Québec, je fêterai la fête de l'Action de Grâces pour la deuxième fois dans une famille bilingue québécoise n'ayant pas de lien avec celle de la première fois (québécoise mais plutot unilingue anglaise). Et nous mangeons de la dinde en octobre et non en novembre comme aux USA. Donc, turkey for Canadian's Thanksgiving Day c'est tout ce que je connais comme expérience traditionnelle québécoise pour cette occasion.
Ratata

Annette a dit...

Grande dame,

Il y a tellement d'enfants dans ma famille et celle de mon mari (et tout le monde voudraitt des cadeaux!), que cela me prend l'équivalent de deux mois complets de magasinage le dimanche et près de trois semaines de salaire à temps complet à travailler pour payer ces foutus cadeaux. Je n'en peux plus !!! Il y a une semaine, j'ai oublié l'anniversaire d'un des enfants et sa mère me l'a reproché devant tout le monde.

As-tu des suggestions?

Qui donne des cadeaux à tes enfants parmi les oncles, les tantes, les grands-parents? Et toi, à qui donnes-tu des cadeaux (en-dehors bien entendu de tes enfants)?

Rouquine a dit...

@Annette
Bien que la question s'adressait à Grande Dame, je me permets de vous donner mon opinion sur la question.
Je n'ai pas encore d'enfants mais chez moi, dans ma grande famille (16 cousins), il n'y a pratiquement jamais eu de cadeaux données des oncles/tantes aux neveux/nièces, sauf lorsque les oncles/tantes étaient parrain/marraine ou lorsqu'un des cousins était officiellement "invité" à la fête de son cousin (enfants du même âge qui étaient des amis en plus d'être cousins).
Cela n'a jamais créé de frictions et nous ne nous sommes jamais sentis lésés.
Je trouve personnellement un peu dommage de "s'en vouloir" pour de pareils sujets dans une famille, alors que l'important est d'apprécier les moments passés ensemble.

maman a dit...

Wow! Je me réjouis à l'avance.

Et pourquoi pas, des patates au riz, c'est pas compliqué. Un petit pushshhhhhhhh
et le tour est joué. Il ne reste plus que la sauce à faire. Petite suggestion, laisse brûler le fonds un peu,à quelques reprises pour une belle sauce dorée.

Grande Dame a dit...

France, la dinde n'est pas mon principal défi. C'est plutôt tout ce qui l'accompagne ainsi que le temps limité.

Ratata, et puis, c'était bon? :)

Annette, les cadeaux, ce sont bien plus les enfants qui ont des attentes. Chaque année, devant leur emballement, je leur remémore de ne pas avoir d'attentes.

Je préfère toujours lorsque nos proches offrent du temps privilégié avec eux (théâtre, cinéma, sorties) que du matériel. En général, la famille proche offre tout de même des cadeaux (les enfants aiment bien les certificats cadeaux, vous y avez pensé?).

Je ne donne pas toujours de cadeaux aux anniversaires de mes proches. Par contre, j'aime bien offrir des cadeaux de façon spontanée lorsque je déniche quelque chose qui plairait bien à une personne que j'apprécie.