vendredi, octobre 19, 2007

Automne

Un de mes plaisirs favoris de l'automne est le passage bruyant des oies sauvages. Je les trouve magnifiques, autant par leur beauté que par leurs cris ou leur organisation sociale. Chaque fois qu'une déléguation nous avertit de son passage par ses cris d'encouragement, je laisse mon occupation du moment, je les regarde et je suis émue.

Comme j'habite au bord de la rivière, je les observe se reposer dans l'eau. De toute beauté!

Bien qu'elles soient mes préférées, il n'y a pas qu'elles. Depuis deux semaines, des oiseaux viennent s'aggriper à la vigne pour manger les minuscules raisins. Je les ai identifiés: il s'agit d'étourneaux sansonnets. Ils ne sont pas clairs sur ma photo, mais on les voit en train de s'alimenter.



Cette semaine, il y eut de nouveaux arrivants. C'est Grand-Charme qui les a vus. Ils sont minuscules, jaunes, délicats, gracieux et ils apprécient les graines de mes échinacées. Ce sont des parulines jaunes. Encore une fois, ma photo n'est pas claire, mais ils sont bien là, les tout charmants.



La visite de ces oiseaux me fait tellement plaisir que je rêve depuis deux nuits de gigantesques oiseaux tropicaux colorés qui viennent se percher dans l'érable pour m'attendre et m'émouvoir.

3 commentaires:

Princesse Bleue a dit...

Ton texte m'a enchantée, Grande Dame. Il s'en dégage une atmosphère de douceur et de sérénité.
Moi, qui venait de vivre une expérience plutôt négative avec des grands oiseaux... cela m'a fait du bien de te lire.
Je t'imagine à ta fenêtre en train de contempler la nature environnante et je me dis qu'il faut de temps en temps retourner à l'essentiel.
Bisous à toi et ta tribu !

Tangerine a dit...

Je ne sais pas si tu as remarqué mais les jours où on nous annonce un réchauffement, les oies rebroussent chemin et retournent vers le nord. Et quand on annonce du froid, l'inverse. Depuis quelques années, elles ont l'air pas mal mêlées..

Cricri a dit...

:-) merveilleux monde des oiseaux n'est-ce pas ? :-)