jeudi, octobre 11, 2007

Codes

J'aime les codes sociaux courtois, les conventions de politesse implicites. J'apprécie le savoir-vivre et la galanterie, en personne comme au volant.

Je suis courtoise en voiture. J'aime faire un signe de la main pour remercier un conducteur qui m'a gentiment laissée passer, j'aime recevoir un signe de reconnaissance d'un automobiliste à qui j'ai cédé galamment le passage. Le savoir-vivre de certains de mes compères humains me fait chaud au coeur.

Je ne vois jamais leur visage. Une simple main levée à mon intention suffit pour me faire sourire.

Mes enfants me demandent parfois pourquoi j'ai fait un signe, comment l'autre conducteur a fait pour savoir que je voulais lui signifier quelque chose (un pneu dégonflé, une voiture de police qui fait du radar). La politesse au volant est un concept abstrait dont ils n'ont pas conscience de leur point de vue d'enfant.

Je pense à voix haute en voiture. Je beugle contre les zoins-zoins qui me coupent, omettent de mettre leurs clignotants ou dépassent le traffic sur l'accotement. À l'inverse, je passe des commentaires gratifiants à l'endroit des automobilistes gentils.

Devant mes monologues, mes enfants s'étonnent, questionnent (quand ils ne sont pas occupés à s'obstiner). Je leur explique alors les codes officieux, la galanterie.

Je serais fière que mes fils deviennent des gentlemen.

5 commentaires:

maman a dit...

Et moi, donc!

Elevée par une mère qui nous a impliqué le savoir-vivre, la courtoisie, la bienséance, je la remercie aujourd'hui et j'aimerais bien que ce soit remis à l'ordre du jour un peu partout. Dans les écoles, les autobus, dans le métro, au travail, à la télévision au lieu des films de violence.

Tiens ma fille, je te donne un autre défi...un petit article dans les journaux pour une autre plaque au mérite. (Que dirais-tu des sacs à dos en pleine face, des baladeurs à tue-tête (boum boum boum) assise à 6 pieds dans le métro, tu entends la mausique qui t'écorche les oreilles, les gens qui crachent sur le trottoir, essaient de voler une place devant toute une file d'attente. Le manque de courtoisie en demandant quelque chose...)Remercier.

je suis certaine que tu peux allonger ma liste.

Et Bonne fête encore mon petit poussin. Je t'aime.

La femme d'un militaire a dit...

c'est souvent l'implication des parents qui constitue la différence!

anne-isabelle a dit...

Je souhaite aussi que mes enfants continue (car ils sont bien partis) la voie du "savoir vivre".

BabS a dit...

Je fais pareil comme toi quand je suis en voiture. Mes deux gars aussi posent beaucoup de question. J'espÈre que mon discours ne tombe pas dnas l'oreille d'une sourire. :)

Sally Fée a dit...

Je constate que la courtoisie est peu répandue. Une personne sur quatre me remercie lorsque je tiens une porte pour les laisser passer, les autres se tiennent coites, sans même un regard. Je réprime un "Qu'est-ce qu'on dit?", après-tout ce ne sont plus des enfants. Cependant, je ne peux m'empêcher de dire à haute voix "Merci"... comme un petit rappel du savoir-vivre.