dimanche, octobre 21, 2007

Exquise


Exquise que cette journée d'automne volée à l'été. Marcher sur les sentiers de la montagne, respirer les odeurs de la forêt, apprécier les cris de joie de Bébé qui viennent briser la perfection de cette denrée rare qu'est le silence...des trappes à moments présents comme je les aime.



Les préposés à l'accueil des centres d'interprétation doutent souvent de la faisabilité de certains sentiers abruptes avec de jeunes enfants. Je m'en inquiète rarement. S'ils voyaient la détermination et le bonheur dans les yeux d'un jeune enfant lâché lousse en forêt, ils seraient aussi confiants.




D'accord, cela exige une (très) grande patience pour donner la main au petit de deux ans qui tient à grimper sur chaque souche et chaque pierre plus grosse qu'un ballon pour qu'on compte: "Un...deux...trois...GOOO!" avant d'en sauter, provoquant de ce fait un sublime éclat de rire qui se perd dans le calme de la montagne, mais ce rire est si sucré, si doux à mes oreilles, je ne peux y résister (Faux. Vive les épaules de papa-maman pour quelques répits!)



C'est l'automne, quoiqu'on pourrait en penser. En fin d'après-midi, et déjà la lune qui se pointe.

J'adore la bonne fatigue de marche en fin de journée. Elle me fait sentir accomplie.

5 commentaires:

Vero a dit...

Je m'y croirais en te lisant... je sentirais presque les odeurs automnales de la forêt et le froid sur mes joues et mon nez rougis!!!
Que c'est joli ce que tu décris...
J'ai pas l'impression d'avoir des paysages aussi beaux ici... la nature semble si présente au creux de ta vie... l'essentiel tout autour de toi.. l'amour de tes enfants...
Douce balade, merci...

Cricri a dit...

Il est chou le petit sur la photo! il a l'air heureux !

Princesse Bleue a dit...

Je suis tout à fait d'accord en ce qui concerne la détermination d'un tout petit à vaincre le chemin ! J'ai le souvenir d'un des miens marchant depuis quelques mois et qui n'a jamais voulu être porté de toute une balade pourtant escarpée. Tombant, soufflant, suant et retombant, il a arc-bouté ses petites jambes et a gagné ce jour là son qualificatif de Marcheur !
Aujourd'hui, il a 5 ans et c'est toujours un enfant sportif et volontaire !

Fragments de lucidité a dit...

C'est drôle de voir que nous avons, toutes deux, goûté à ce sentiment d'accomplissement que génère la montagne et ses montées! Je partage ces petits bonheurs avec vous!

http://fragmentsdelucidite.blogspot.com/2007/10/un-pas-devant-de-lautre.html

pistache a dit...

Mes enfants adorent les sentiers dans le bois. Liberté et découverte!