dimanche, avril 01, 2007

Un dimanche de bonnes intentions


Vos enfants vont chez leur père deux week-ends sur trois. En revenant chaque dimanche soir, ils ne manquent pas de vous souligner qu'ils ont été au Centre de la Nature, qu'ils ont été à l'écurie s'occuper du cheval Jack, qu'ils l'ont brossé, qu'ils ont été marcher à la montagne, qu'ils ont fait beaucoup du très intéressant ceci et énormément du très cool cela.

Vous, vous vous occupez de la peu gratifiante routine de la semaine: rush du matin, ménage, lavage, devoirs, éducation du très "basic".

Vous êtes certes heureuse que vos enfants prennent de l'air avec papa, qu'ils s'occupent d'un cheval et s'y attachent, qu'ils bougent. Avec papa, pas question de paresser: plein air. Beau temps, mauvais temps: plein air. Été ou hiver: plein air.

Vous trouvez parfois votre rôle bien ingrat, mais c'est vous qui avez apposé l'estampe finale sur cette entente et vous l'assumez. Votre routine, même si elle ne bouge pas assez (dans le plein air, s'entend), vous l'appréciez.

Aujourd'hui dimanche, vous décrétez qu'il est hors de question que vous restiez à la maison. Vous envisagez de sortir, d'aller marcher, de prendre l'air. Il fait si beau! Vous êtes bien résolue à faire bouger tout ce beau monde.

Fière de votre détermination et persuadée de susciter un engouement général, vous lancez l'appel en commençant par éteindre la télé. Fils Aîné, Douceur et Petit Caractère vous regardent, hébétés: "Les gars, vous allez vous mettre des bas, on part à la montagne."

Fils Aîné, blasé -Ah non! Pas la montagne! On y va toutes les fins de semaines avec papa!

Petit Caractère -Quelle montagne? Celle où il y a des ours?

Vous -Non. Celle où il y a un lac.

Douceur, soupirant -Ah non! On est tannés de la montagne! Papa nous oblige toujours à y aller!

Fils Aîné -Oui, et en plus, à ce temps-ci de l'année, ça doit être full boueux!

Vous, tentant de ne pas vous laisser toucher par ces arguments dissuasifs -Les gars! On ne fait jamais d'activités ensembles, là, j'ai décidé qu'on allait bouger! Ça fera du bien à tout le monde de prendre l'air!

Douceur, tentant de tirer parti du calvaire qui s'annonce -Est-ce qu'on peut amener nos GameBoys et jouer dans la voiture pendant que tu grimpes la montagne?

Vous, perplexe -Mais bien sûr que non! Vous venez avec moi!

Fils Aîné, résolu -En tout cas, moi j'y vais pas.

Petit Caractère -Est-ce qu'on va avoir du chocolat pour manger en haut de la montagne? Papa nous en donne toujours si on a monté sans chiâler...

Vous, regardant Fils Aîné, qui s'était déjà plaint de l'absence de chocolat dans votre sac lors des randonnées en montagnes -J'ai effectivement prévu emprunter les trucs de papa...

Fils Aîné, méfiant -Essaie pas de me motiver avec ton chocolat! Pourquoi on va pas jouer au bowling à la place?

Vous, pitoyablement déstabilisée, mais tentant de ne pas le démontrer -Je ne discute plus. Allez vous mettre des bas.

Vous montez vous effouarer sur le divan, découragée: "Moi qui pensais leur faire plaisir! Ils me découragent!", que vous lancez à votre amoureux. "Fils Aîné a peut-être raison; ça doit être boueux à la montagne..."

Votre amoureux regarde sur Internet, trouve un avis sur le site du mont St-Hilaire spécifiant de mettre des bottes de pluie à cause de la boue.

Vous, embêtée de devoir revoir vos plans -Merde. Le bowling est peut-être une bonne alternative...et nous pourrons aller après au Centre de la Nature en guise d'exercice...

***

Pendant le dîner, vous expliquez vos changements de plans. Petit Caractère: "Au bowling, je lance toujours la boule dans le...ben le...tsé, le trou, là...!"


Vous, en bonne pédagogue -On appelle ça le dalot...

Douceur, se préparant zennement un deuxième sandwich -Ah oui! Moi aussi, ça m'arrive de lancer la boule dans le pédalo...

***

Les garçons sont en feu: joyeux sans être énervés, reconnaissants, espiègles. Le salon de quille fait jouer une musique instrumentale des grands succès kétaines des années 80 et cela vous rend nostalgique.

Une alarme se déclenche chaque fois (lire ici: un coup sur deux) que Douceur empiète sur la ligne noire. Fils Aîné s'en consterne à voix haute: "Merde! Il ne voit pas la ligne! Il est vraiment "presbytère""!

Finalement, le bowling était une bonne idée. Fils Aîné était aux anges et avait une attitude franchement agréable. Qui plus est, il vous a tous plantés, ce qui rendit son attitude doublement glorieuse (vous savez, de la gloire-fierté plutôt que la gloire-baverie habituelle).

Bon, d'accord, vous êtiez tous vraiment nuls, vous la première, ce qui aurait aisément pu justifier la victoire de Fils Aîné, mais vous vous êtes tous bien amusés.

***

N'empêche, retour à l'école demain, alleluia.

5 commentaires:

Enidan a dit...

Est-ce que c'est ton grand sur la photo ???

C'est super les quilles... une belle activité familiale... surtout quand les enfants sont rendus assez vieux !!!

FD a dit...

Aaaah, finalement ils en font AUSSI chez vous des activités très très cool ! Idem ici aussi... plus moyen d'aller voir un film avec eux,même à sa sortie dans les salles "oooh mais on l'a déjà vu avec papa en Divx il l'a téléchargé". Je leur ai expliqué... pourtant...

Tangerine du Québec a dit...

Bonne idée le Bowling!

Moi et ma couvée a dit...

Qui est ce charmant jeune homme sur la photo?

Petite question (i.e. suggestion) est-ce que tu pourrais nous faire un récapulatif des "surnoms" de tes garçons avec leur âge et la raison du surnom (qui sont tous très mignons en passant)? Car je ne sais plus qui est qui!!

Grande Dame a dit...

Oui voilà, il s'agit bien de Fils Aîné sur la photo.

Moi et ma couvée: hm, il me faudrait bien trouver le temps de taponner dans mes codes pour intégrer ces infos sur la page d'accueil!

En attendant, voici: Fils Aîné (12 ans), Grand-Charme (10 ans), Douceur (7 ans), Petit Caractère (5 ans), Thomas (snif snif), Bébé (18 mois).

Pour te faire patienter...;-)