mardi, avril 03, 2007

Manger bio, ça coûte cher!


Depuis presque un an, nous achetons 80% de nos fruits et légumes bio. J'adore recevoir mon panier: ça sent bon, ça sent frais, je découvre plusieurs légumes et fruits, ça me donne envie de cuisiner, j'encourage l'agriculture et l'économie locales, c'est meilleur pour la santé de ma famille, meilleur pour l'environnement, le service est excellent, c'est génial et qui plus est, j'ai des élans de bonne conscience en songeant que je suis une citoyenne de plus en plus modèle.

Le hic: on gaspille plus (les légumes qu'on aime moins et qu'on ne réussit pas à passer) et...ça coûte cher!

Pour faire baisser le prix du bio, loi de l'offre et la demande oblige, il faudrait être beaucoup, beaucoup à en consommer. Nous sommes de plus en plus nombreux, certes, mais reste que je remets mes choix écolo-santé en question: ce choix représente une différence de 20$ par semaine par rapport aux fruits et légumes non bios.

Vingt dollars par semaine. Quatre-vingt dollars par mois. Neuf-cent-soixante dollars par an. Environ le coût de de nos vacances d'été. J'arrive de la fruiterie -beaucoup plus économique, il va sans dire- et je suis perplexe.

7 commentaires:

Nathalie a dit...

J'avoue que moi aussi ça me turlupine le coût. Il y a beau dire avec plusieurs enfants 20$ par semaine c'est 20$, mais j'essaie de penser au bien que l'on fait à notre santé. Et en saison je m'approvisionne directement chez les cultivateurs bios comme ça je choisis exactement ce que je veux (le choux il y a beau dire, après 2-3 on a fait le tour). En plus, les bios sont toujours super gentils et prêt à rendre service. J'en ai rencontré plusieurs au marché, certains vendent leur bio là d'autres m'ont référé à des bios.

Tangerine du Québec a dit...

Comment être certain que c'est bel et bien bio? Comment être certain de la provenance? Moi c'est ça qui m'inquièterais.

Cricri a dit...

Peut-être pourrait tu trouver un marché aux fruits et légumes local plutôt que de recevoir ton panier à la maison ? Et de un, tu vas choisir toi-même ce que vous aimez, donc pas de perte. Et de deux tu vas payer moins cher (je suis certaine que les agriculteurs qui participent à ces envois de panier se prennent une "cote" plus élevée....

Il y a aussi les agriculteurs qui permettent la ceuillette dans leurs champs. Pour les fraises par exemple. Belle sortie en famille le samedi que d'aller chercher soi-même un plein panier de fraises...c'Est souvent moins cher aussi puisque tu fais toi-même ta cueillette.....(mais là, je suis daccrod, faut trouver un champ bio...pas facile)

Caro et cie a dit...

J'ai arrêté de faire venir le panier, au bout de 3 ans. J'étais tannée de gaspiller moi aussi.. 5 paquets de carottes d'avance mais jamais assez de tomates, de salades et de poivrons. J'ai bien essayer de négocier des changements mais ce n'était jamais assez. Donc, je vais dans une petite épicerie santé et j'achète ce que je veux et l'Été les produits locaux sont plus faciles à trouver. Au moins de cette façon, le surplus me dérange moins puisque nous mangeons ce que nous voulons!!

tournesol a dit...

Bonjour Grande Dame,

Je te lis régulièrement mais c'est la première fois que je te laisse un mot.

Comme toi, je reçois un panier bio à la maison (jardin des anges). Il m'arrive aussi de jeter certains légumes, rarement, mais cela arrive. Mais durant l'été, je suis abonnée à la ferme des Jeunes au travail à Laval. C'est une ferme bio qui aide à la réinsertion des des jeunes qui ont eu moins de chance dans la vie, en leur fournissant des outils pour s'en sortir. J'aime bien le côté communautaire de cette ferme. Je les encourage depuis quelques années maintenant.

Je pense que malgré le prix, c'est un bon choix pour nos enfants et pour le développement de notre agriculture locale.

Gooba a dit...

C'est vrai que c'est un bon choix. Mais encore faut-il avoir les moyens de se le permettre...

Grande Dame a dit...

Nathalie, c'est vrai, il y a plusieurs fermes bios par chez-nous. Jamais visité encore...

Tangerine, il existe des certifications bio.

Cricri, l'auto-cueillette, miam! Les enfants adorent! :-)

Caro, nous avons le même problème. :-S

Tournesol, d'abord, bienvenue! :-) Je trouve que le Jardin des Anges a une stratégie fort judicieuse pour nous aider à intégrer les légumes qu'on connait moins avec le répertoire sur leur site ainsi que les capsules info et recettes sur leurs factures.

Toutefois, à moins de toujours avoir cette latitude (et cette envie, et ce temps) pour cuisiner des recettes plus élaborées, peut-on vraiment passer à côté d'un peu de gaspillage de temps à autre?

Je déteste gaspiller, mais ça me semble inévitable. Toutefois, ça me brise moins le coeur de gaspiller une courge payée des peanuts que de gaspiller la moitié d'une courge bio payée presque le double.

Gooba, bien d'accord avec toi. On évalue où mettre nos priorités. Seulement, les priorités liées à notre réalité financière ne sont pas toujours celles qui arrivent au premier plan des priorité du point de vue de la conscience...