lundi, décembre 29, 2008

Apprivoiser la fin

Je vous ai parlé d'elle il y a quelques temps. Sa pensée me quitte peu alors je n'ose imaginer le calvaire de sa famille en ce moment.

Elle ne s'en sortira pas, prévoit-on. Elle est dans un profond coma depuis plus d'un mois. Les plaques au cerveau se multiplient et son corps collectionne les infections. Le corps médical a donc proposé de la débrancher et laisse le temps à la famille de prendre sa décision sur le quand.

Cela m'attriste profondément car mon ex belle-soeur est une personne de grande qualité. Ses deux ados se préparent à dire adieu à leur mère. Cela me brise toujours le coeur quand des enfants sont séparés de leur mère (cette mère-là est/était particulièrement exceptionnelle). Un ado, ça a encore besoin de sa mère. Deux, doublement. Son aîné vient de mettre son sceau sur l'autorisation au départ. Reste maintenant son cadet et son amoureux.

J'espère n'avoir jamais à prendre une décision pareille pour un proche un jour.

7 commentaires:

La fainéante a dit...

Bon courage à vous tous.

La Souimi a dit...

Toutes mes bonnes pensées pour vous...

Anne-Lune a dit...

Oh lala... Quels moments horrible en ce temps de festivités. J'aurai une pensée pour cette famille éprouvée...

Bon courage.

Dr Maman a dit...

Sympathies à Fils Aîné. C'est une fin qu'on ne veut pas voir..

Belle D'ivory a dit...

Tres triste pour ton grand et toi

Grande Dame a dit...

J'espère que toutes les bonnes pensées réunies se rendent jusqu'à sa famille.

Fils Aîné et moi sommes passés à l'hôpital cet après-midi mais la gastro étant présente dans le département, nous avons fait demi-tour.

Partie remise.

Alexandra a dit...

Ayant vécu des moments terribles au temps des fêtes, je peux comprendre aisément cette famille qui doit faire un choix très douloureux, je suis de tout cœur avec eux, avec vous dans cette période qui devrait être réjouissante et pour certain qui est le souvenir de durs passages de la vie...Une pensée affectueuse pour eux...