mercredi, juillet 25, 2007

Sexe et parentalité

Avoir une famille sous-entend vivre avec plusieurs contraintes quant à la spontanéité de certains élans amoureux. Dans les moments de désir ardent (mutuels!), peaufiner sa capacité à savoir s’éclipser –et ne pas se faire trouver- avant un essentiel moment pour avoir droit à une vie sexuelle digne de ce nom est un must.

Dans les épisodes d’amour en camping (dans certaines régions éloignées du Québec, par exemple), cela signifie, lorsque l’aîné des enfants refuse la petite tente À LUI TOUT SEUL qu’on espérait tant qu’il accepte, de devoir entendre, au petit matin, des confidences de fratrie du genre : « Psst! Maman et Grand-Homme se sont offert une partie de jambes en l’air hier soir! » (et ceci vous fait remettre en question votre discrétion amoureuse dans la nécessité, que vous croyiez quasi sans faille) .

Avoir plusieurs enfants signifie vivre avec la possibilité de se faire interrompre plusieurs fois dans de douillets moments intimes par la marmaille qui suppose naïvement que vous dormez au petit matin.

Avoir plusieurs enfants de deux pères différents signifie que vous pouvez vous réjouir de la charge de travail diminuée la semaine où quatre d’entre eux sont en vacances chez l’autre parent.

Toutefois, s’il est vrai que la maison est plus calme au matin (en partie parce que les systèmes d’alarmes communément appelés « enfants » ne sont pas là pour rapporter les bêtises du Bébé), il serait hasardeux de miser sur cette tranquillité pour vous permettre des épisodes lubriques exempts de soucis parentaux.

Le cas échéant, cela pourrait vous coûter très cher. À titre d’exemple, quel serait l’impact financier sur le budget familial d’une concupiscence matinale en ce milieu de semaine (ou, si vous préférez, à combien monte la facture de la bêtise réalisée par Bébé le temps que vous vous gaviez de délices charnels)?

Allez, osez un chiffre!

13 commentaires:

J. RAFFE a dit...

2000$??

¤Enidan¤ a dit...

J'ose espérer que ce n'est pas davantage que le chiffre lancé par J.Raffe...

Dr Maman a dit...

D'une valeur sentimentale non-monayable? Ayayaye...

Zab a dit...

Pas dans les 4 chiffres toujours ?

souimi a dit...

Je n'en ai aucune idée sauf que même si nous avons moins d'enfants, et qu'ils sont plus vieux, il n'en reste pas moins que les moments de totale intimité sont plus que rares. Nous amenons toujours une copine de la plus jeune avec nous en vacances, elles invitent 3 ou 4 copines à coucher puisque nous possédons une grande maison, ce qui fait que nous nous croyons dans l'ambiance d'une auberge de jeunesse 365 jours par année. Donc, il faut agir en catimini ou bien, comme nous le ferons sous peu, sacrer notre camp quelques jours.
Combien ça coûte????? Inestimable.
Je préfère que ma maison soit squattée plutôt que mes filles squattent ailleurs.

Nathalie a dit...

Un petit plaisir charnel un matin de semaine en plus ça n'a pas de prix, pour tout le reste il y a le crédit ;)

Grande Dame a dit...

J.raffe, Dieu merci, vraiment pas tant que ça!

Dr Maman, re-Dieu merci, le Sentimental est intact...

Souimi, argh, voilà une future problématique ici: bcp d'enfants, petite maison, appréciation appréciable des tendres moments...je n'aimerais pas me perdre dans une foulée trop imposante d'ados...

Belle D'ivory a dit...

très très cher sûrement

alors qu'a-t-il fait que je me console un peu...

nous n,osons plus depuis belle lurette faire quoi que ce soit quand un seul a un oeil ouvert...

bon nous sommes un vieux couple nous et capable de nous retenir :-)

J. RAFFE a dit...

C'est qu'elle nous fait languir... :-)

Grande Dame a dit...

Eh bien voilà, prix d'une fête charnelle, pour "paraexpressionner" Brassens: 69.50$. C'est le coût de réparation de mes lunettes, qu'il a fatalement écartelées.

Grande Dame a dit...

(Quand même, à ce prix, nous aurions pu nous payer des préliminaires du genre souper au resto!)

J. RAFFE a dit...

Ah pis c'est chiant, des lunettes brisées!!

Belle D'ivory a dit...

ha le coco quel plaisir ca dû être!!!