lundi, juillet 09, 2007

Grandes choses expliquées aux petits

Coco (5 ans), compassif: "Maman, toi tu pleures des fois parce que Thomas est mort...c'est parce que c'était ton enfant préféré, han?".

-Ooh, non! Tu penses vraiment ça?

Il acquiesce en souriant, désinvolte.

Je lui explique que je les aime énormément lui et ses frères et que je me trouve vraiment chanceuse de les avoir avec moi, de les entendre se chamailler, rire, apprendre de nouvelles choses comme écrire, lire ou faire du vélo. Ils grandissent! Je suis choyée de pouvoir les embrasser, les serrer dans mes bras ou jouer avec eux si j'en ai envie. Je lui explique qu'avec Thomas, je ne peux plus faire cela et que ce sont toutes ces impossibilités qui causent le vide et qui me rendent triste.

Tout-Doux (7 ans) soupire et explique à son frère: "Coco, tu ne comprends vraiment rien! Maman NOUS AIME! Thomas n'était PAS son préféré, elle pleure parce qu'il est mort, si tu étais mort, elle pleurerait aussi pour toi!"

Coco sourit. Il n'en demandait pas tant. Il est heureux.

8 commentaires:

Fragments de lucidité a dit...

C'est incroyable comment dans leurs petites têtes d'enfants, il se brasse de grandes choses... À tout coup, ils me font craquer avec leurs répliques et leurs visions de la vie tellement épurées...

Rassuré, maintenant il est, de savoir que vous pleureriez également pour lui si c'était le vide de son absence que vous auriez à gérer! Ils sont adorables...

Moi et ma couvée a dit...

Wow! Juste wow! (et des larmes à mes yeux)

Une femme libre a dit...

Je suis impressionnée par la sagesse précoce de ce Tout-Doux.

Oréole a dit...

C'est souvent dans leur sagesse et dans leur parole très simples qui nous font souvent comprendre qu'on essaie toujours de voir les solutions trop loin!!

Rox@nne a dit...

Un tout petit mot, moi qui n'ai jamais osé, pour te dire que j'adore te lire, dans tes moments douloureux comme dans ceux tout simplement charmants comme celui-ci... Tu écris merveilleusement et tu touches mon coeur de maman dans un cas comme dans l'autre. Merci et longue vie a ton blogue.

Rox@nne

Tangerine a dit...

Ils sont tellement 'songés' tes gars, on voit que tu communiques facilement avec eux et vice-versa. C'est bien, tu vas faire avec eux des super-hommes, tes brues vont t'adorer !

jef a dit...

Wow, quelle première lecture pour moi ici !!

C'est fou comment autant des fois les petits nous soufflent leur énergie comme souvent ils en ont besoin eux aussi.

Je ne connais pas ton histoire, mais je n'ose pas imaginer ce que ce doit être de perdre un enfant !

Renart L'éveillé a dit...

Je suis très ému. J'ai perdu un ancien copain de travail dernièrement et ça m'a beaucoup retourné. Je n'ose m'imaginer comment je me sentirais si je perdais un enfant. Et je n'ai pas encore d'enfant alors...

Bon courage!