mardi, janvier 23, 2007

De l'or en fils

Impossible de bouger ce matin.

Les quatre petits mousquetaires sont dans le lit conjugal (familial?), chacuns pour leurs requêtes respectives.

Petit Caractère -Je peux jouer à l'ordi? Huuum, maman? Mon lit est fait-ma chambre est rangée-je suis habillé et j'ai déjeuné.

Grande-Dame -Ah! Hou!Ouch! Ne me touchez pas! Je suis incapable de bouger!

Merde. Je suis littéralement paralysée.

Grand-Charme -Qu'est-ce que t'as, maman?

Grande-Dame, évaluant ses nouvelles limites -Je ne peux plus tourner ma tête, ni même la soulever autrement qu'avec mes mains. Je n'arrive plus à tourner mes épaules!

Petit Caractère, inquiet -Peut-être que t'as plus de colonne ver....trrré...brrrale?

Grande-Dame -J'ai dû me déplacer quelque chose en sortant Bébé de son lit...

Grand-Charme -Tu veux un massage?

J'acquiesce et, péniblement, je me retourne. Grand-Charme fait preuve d'une douceur extrêmement prudente à l'épicentre de mon mal.

Petit Caractère l'imite en continuant d'hypothétiser : "Peut-être que t'as un trou dans ton corps?"

Je souris dans ma tête, car j'ai trop mal pour sourire pour vrai. Et puis, hypocondriaque que je suis, j'imagine déjà ma vie pour le reste de mes jours: paralysée, en fauteuil roulant. Ça y est, ma vie est foutue.

Petit Caractère -Maman, peut-être que t'as une égratignure?

Mon égratignure me fait atrocement souffrir, tue dans l'oeuf tout espoir ou tentative de mouvement (voyez comme je fais pitié).

Grand-Charme se relève, déclare qu'il s'occupe de Bébé.

Je fais quelques vaines tentatives pour me redresser avant de réussir.

Grand-Charme -Maman, moi, quand je vois quelqu'un qui file pas, j'suis prêt vraiment à tout pour lui remonter le moral. À l'école, l'an dernier, il y avait un autre Benjamin qui avait fait moquer de lui parce qu'il avait les dents croches. Il était triste et pour le consoler, j'ai essayé de le faire rire et je lui ai dit qu'il était mon pote.

Grande-Dame -T'as vraiment un grand coeur toi.

Grand-Charme -Tu veux que je reste aujourd'hui? Je pourrais aller reconduire Petit Caractère et Douceur à l'école et revenir ensuite m'occuper de toi et de Bébé. Tu veux que je te prépare un déjeuner au lit? Je peux aller préparer les sandwichs de mes frères...

Il disparaît. Du haut des escaliers, je souris en l'entendant crier: "Les gaaaaars!! Vouuuus vouuuleeez quoiiii dans votre sandwiiiich? Moutaaaarde ou mayonnaiiiise?"

Je fais monter les petits, qui se préparent à partir. Grand-Charme habille son Bébé frère (avec un jeans + un haut de pyjama), range quelques trucs qui traînent.

Supportant difficilement le poids de mon Bébé, j'accepte finalement l'aide de mon fils en or, qui était résolu à demeurer à la maison de toute façon et qui avait pris soin de ne pas se préparer de sandwich.

Il accompagnera ses frères à l'école, puis reviendra me prêter main forte pour l'avant-midi en attendant le retour de Grand-Homme.

Mon beau Grand-Charme me prend à part et me confie :"Maman, tu sais, chaque matin, on arrive en retard à l'école parce que Petit Caractère et Douceur s'arrêtent pour compter chaque pipi et chaque crotte de chien dans la neige. Et quand il pleut, ils comptent les vers de terre dans les flaques d'eau. C'est pour ça que c'est long arriver à l'école, parce que je dois toujours les attendre. Au moins, ce matin, je n'arriverai pas en retard à cause d'eux."

Que rajouter de plus? J'adore cet enfant.

11 commentaires:

Chocolyane a dit...

Oh là...

Ça a beau être un truc détourné pour ne pas aller à l'école (je sais, je faisais pareil!) reste que ça fait fondre le coeur, hein? :o)

Donne-nous des nouvelles!

Rox@nne a dit...

Vraiment charmant ce grand-charme... un surnom qui lui va a merveille quoi!

Anonyme a dit...

C'est ton ainé? Les ainés sont ainsi, responsables, fiables et matures.
Heureusement que tu l'avais aujourd'hui, je sais ce que c'est avoir un nerf coincé dans le cou c'est tellement douloureux. Et ton bébé à s'occuper! J'espère que tu vas guérir vite..

Grande Dame a dit...

Choco, hum, vilaine fille!

Foxanne, est-ce utile de dire que je suis bien d'accord avec toi!? :-)

Tangerine, c'est mon second fils. Il aura dix ans dans quelques semaines. Il fait tellement toujours tout de bon coeur, c'est si facile!

Il a profité de son avant-midi avec moi pour faire, de sa propore initiative, du lavage, du pliage, le ménage de la chambre de ses frères, de notre bureau, s'est occupé du Bébé, etc.

AH! Et c'est lui qui a préparé le dîner aussi! :-))

Grande Dame a dit...

Oups, RRRoxanne! ;-)

Nathalie a dit...

Il est adorable cet enfant. C'est incroyable ce que nos mousses peuvent être plein de ressources parfois. Prends soin de toi.

Kinishao a dit...

Il est vraiment génial cet enfant !

Anonyme a dit...

Bonne chance avec ton dos. Quel amour ce grand Charme! Qu'il l'aime sa maman!!!!!!!

Anonyme a dit...

Admirable!! :-)

JM a dit...

Une pomme de même, c'est clair que ça n'est pas tombé très loin du pommier... Il est génial. Vraiment. Qu'est-ce que c'est, au fond, manquer quelques heures de français/maths de 5e année, pour apprendre la vie avec sa maman ? Vive les torticolis !

Anonyme a dit...

Bonsoir.

J'ai découvert votre blog depuis peu et j'aime beaucoup toutes ces petits histoires. J'ai mis depuis aujourd'hui votre blog sur ma liste des blogs préférés...si cela vous dérange, je peux vous y enlever.

Quelle chance d'avoir un enfant aussi adorable !

J'espère que ce torticolis est parti et vous vous portez mieux.