lundi, janvier 29, 2007

Ce qui rend folles les femmes comme moi

Le travail autonome. L'absence de "bonjour" prononcé à l'endroit d'une chaleureuse et sympathique secrétaire le matin. Les salutations progressives distribuées aux collègues au fur et à mesure que l'on avance vers son bureau. Les fous rires avec les collègues. Les bribes de discussions fortuites autour de la photocopieuse ou au tournant d'un bureau. Le travail d'équipe. Les insolences loufoques entre collègues. La puissance de la dynamique de groupe. La stimulation et l'effet d'entraînement. La satisfaction collective des bons coups. La nourriture qu'est le contact social. La cohésion professionnelle. Les débats d'esprit.

Je suis viscéralement en manque d'humanité.

Mon travail quasi quotidien autour de ce café latté aux amandes n'est qu'un salvateur et hélas temporaire plaster sur mon bobo social.

6 commentaires:

Anonyme a dit...

En manque de ce moteur de la vie professionnelle, quoi. Ce qui contribue à ce qu'on aime se lever le matin pour aller à la rencotre des autres, et acessoirement accomplir le labeur pour lequel onest payés ! L'ideal serait de pouvoir choisir chaque jour en fonction de son humeur. Parcequ'il ya des jours où l'envie de se taire et de se murer dans le silence est forte également. Bonne journée.

Une femme libre a dit...

Vous êtes mûre pour un changement, votre post l'indique clairement. Bien beau l'autonomie, mais quand on en vient à s'ennuyer de la secrétaire et de la machine à café, il faut momentanément revoir ses choix. Au moins, et c'est tellement rare, votre beaoin actuel est clair et clairement exprimé. Ne reste qu'à créer les conditions pour le résliser. Un beau défi. Stimulant!

Anonyme a dit...

Travailler à la maison est assez ennuyant en effet. Faut trouver la motivation etc. Par contre, on peut facilement faire sa lessive tout en travaillant :D

Sally Fée a dit...

Après 8 ans de travail en gang, j'ai choisi d'installer mon atelier chez-moi et ... j'adore. Je ne me sens pas seule ... comment le pourrais-je avec ma ménagerie (7 amis à plume et à poils)? Il y a des avantages incontestables, particulièrement celui de décider de mon horaire. Courage ... le printemps est là pas loin.

Grande Dame a dit...

Il y a certes plusieurs avantages forts appréciables à travailler de chez soi. J'adore la flexibilité que ce travaille me procure.

Je suis toutefois nettement plus efficace ailleurs...loin de ma réalité quotidienne. Je me rends donc plusieurs fois par semaine travailler dans un café. Ça décuple ma productivité et ma motivation.

Je me donne d'ici la fin d'un projet sur lequel je travaille (+ ou - deux mois) pour réévaluer ma vie professionnelle et m'enligner en fonction de mes constats.

Anonyme a dit...

Hé bien, voilà chose triste. Je ne suis personne, mais je voudrais réagir. :).
Les choses étant ce qu'elles sont, ne trouvez vous pas que l'être humain manque cruellement de naturel?

Si nous pouvions, voir les choses simplement, posément, et amoureusement, avec calme, compassion, un retour au source si l'on veut.
Nous sommes peut-être coupé de ce qui nous fait humains, loin des forêts denses et des chansons autour du feu, qu'il est triste de dépendre d'une voiture, de l'électricité, de l'argent (bien qu'essentiel!!), d'un ordinateur :D, ou autre.
Nous dépendons de choses qui ne nous rendrons pas plus humains. Help, un retour aux sources et aux racines de la terre que nous sommes, oui, l'âme de chaque chose réside en l'humain, beau et grand, nous possédons plus de choix que nous ne le pensons.

Bien à vous étrangère.