vendredi, mars 02, 2007

Tempête


Cinq enfants à la maison. Par choix, parce qu'une drôle de commission scolaire a décidé de ne pas fermer.

Télé, jeux d'ordi, jeux de société, pleurnichage, rapportage à toutes les deux minutes, obstination, insultes, bébé insatiable (rebaptisé affectueusement Estomac...très agréable à l'oreille! :-) ) qui revendique SANS ARRÊT de la bouffe, dîner, enfants qui coupent la parole, qui se et me harcèlent pour des niaiseries, la fratrie ne se peut plus d'insultes, mère qui pogne les nerfs: tout le monde dehors.

***

Silence jouissif. Pour vingt minutes avant le premier rapportage. "Redites-moi donc lequel a lancé de la neige le premier déjà? Ce genre de détail m'intéresse tellement!"

***

Entendu une jolie expression de Douceur à Petit Caractère, qui venait de cesser subitement la partie de Stratégo pour se précipiter vers la chambre:

(avec autorité): "Par la colère des Dieux, va pas chercher des Légo qui sont à moi!"

Je m'exclaffe et lui demande d'où lui vient cette expression. Il hausse les épaules: "J'suis habitué à dire ça. Ça vient de ma tête. À l'école, mon ami Markhly dit "Dieu du ciel!". Moi je préfère dire "Par la colère des Dieux. C'est plus beau. Ça me fait penser à une BD d'Astérix".

Charmant. J'aime les expressions qui sortent de l'ordinaire.

***

QUIZZ-ÉCLAIR Testez vos connaissances!

Quelle solution trouve un jeune adolescent de douze ans frustré de devoir se rhabiller pour la quatrième fois parce que sa mère ("qui le prend pour son esclave") le renvoie pelleter l'allée COMME DU MONDE ("COMME DU MONDE" désignant AUSSI le banc de neige laissé par la charrue)?

a) Retrousse ses manches et en brave garçon qui a le coeur à l'ouvrage, PELLETE avec un enthousiaste "Tout pour te rendre service, ma si merveilleuse maman!"!!!

b) Bullshite un de ses petits frères en lui déclarant avec désinvolture que c'est dommage que ça ne lui tente pas de pelleter car maman offre 5$ à celui qui abattra le boulot

c) Se pousse en douce chez un ami, persuadé de passer inaperçu en prenant soin d'effacer au fur et à mesure ses traces dans la neige

d) Rentre en claquant la porte en prenant soin d'amener son air bête avec lui et en revendiquant la chaudière grise, que vous lui apportez gentiment en lui soulignant qu'il serait surpris de voir le taux de coopération augmenter dans son entourage s'il demandait les choses avec un ton agréable. Il maugrée quelque chose d'inaudible, puis remplit ladite chaudière d'eau chaude (ce qu'il fera à quatre reprises), résolu à faire fondre le banc de neige laissé par la charrue. Ben quoi?? Il est écoeuré de pelleter!!

Bonne réponse à l'endos.

Euh... Je voulais dire...

.....D

***

Tactique d'une mère pour s'offrir le plaisir d'avoir sa fille et son gendre pour souper: les prendre par les sentiments en les invitant au Bâton Rouge sur son bras (d'où ladite fille sort exténuée par un bébé incapable de rester en place et qui veut toucher à tout).

***

Fin de soirée: un sac cadeau au contenu raffiné de ma maman. Une jupe tellement gracieuse que j'ignore quand je pourrai la porter, un recueil de nouvelles de Suzanne Myre, que j'apprécie, un collier vraiment élégant, une veste très belle et...et...et....un quelque chose qui m'a fait sourire tendrement: une flamboyante robe rouge d'une classe incroyable...mais...mais..."Momz, c'est une robe de bébé fille!" (regard charmé, mais désolé)

Momz -Je sais, je sais. Mais...si un jour tu as une fille...Je voulais juste être sûre d'être la première à lui acheter une robe...

Chère Momz! C'est tout à fait elle. :-))

4 commentaires:

Madame Unetelle a dit...

Bonne Fête Grande Dame! ;0)

Cricri a dit...

Un très bel anniversaire!...
Je te souhaite une année remplie de tout ce que tu désire au fond de ton coeur...

Je t'apprécie vraiment beaucoup!
xx

Une femme libre a dit...

Oulala! Votre mère se projette vraiment vraiment loin. De là à acheter une robe à un bébé qui se sera pas nécessairement de sexe féminin, qui n'est pas encore né et peut-être pas encore conçu (ça relève de votre vie privée dont je ne me mêlerai pas ;o), bon acheter la robe et la cacher dans un tiroir au cas où, je peux comprendre (et même pas tant que ça!), mais de là à la donner à sa fille au cas où! C'est surprenant!

Grande Dame a dit...

Euh merci bien, mais ce n'est pas mon anniversaire! ;-)