samedi, mars 17, 2007

Impudeur adolescente


Vendredi après-midi. Voilà un Fils Aîné joyeux qui rentre de l'école avec son meilleur ami.

Vous rédigez tranquillos (ou tentez de vous convaincre que).

Les deux ados laissent tomber leur sac sur le plancher, enlèvent leur manteau en rigolant.

La bonne humeur extrême de votre aîné est agréable à entendre. Vos souriez. Les deux ados s'en vont dans la chambre de Fils Aîné, où ils commencent à se chamailler, puis à se courir après dans la maison en brassant beaucoup, beaucoup d'air.

À plusieurs reprises, vous leur demandez de baisser leur volume.

Puis, l'horloge biologique de Fils Aîné, plus efficace que votre autorité, lui dicte de se calmer et d'aller à la salle de bain. Ce qu'il fait.

Or, dans votre humble demeure, la porte de la salle de bain est une porte française givrée. Donc par une implicite convention de politesse, on ne demeure pas planqué devant la porte lorsque quelqu'un d'autre s'y trouve.

Sauf pour l'ami de Fils Aîné. Leur amitié dépasse les conventions. Déféquer seul, c'est bien, mais à deux, c'est mieux. L'Ami reste donc devant la porte pendant dix minutes et ils discutent comme ils le feraient évachés côte à côte sur un divan.

Donc, disais-je, vous rédigez. C'est plus facile maintenant que le calme est revenu. Toutefois, vous ne pouvez vous empêcher de vous étonner de l'impudeur du contexte de leurs échanges.

Fils Aîné, assis sur la toilette -(...)TOUT LE MONDE RÊVE! Tu peux pas ne pas rêver!

Meilleur ami, nez collé sur la vitre de la porte (j'exagère à peine) -Je te dis que non! Depuis qu'on a mis un capteur de rêves dans la fenêtre de ma chambre, je-ne-rêve-plus.

Fils Aîné -C'est impossible, que je te dis...

Meilleur ami, enfin "libéré" du fardeau onirique -Et c'est bien tant mieux que je ne rêve plus! Je faisais toujours des cauchemars épouvantables, je me réveillais épuisé le matin!

Fils Aîné -Les rêves font partie du cycle normal du sommeil, tu en fais, c'est juste que -

Vous, interrompant ironiquement leur discussion -Écoute Fils Aîné, tu sembles avoir besoin d'un soutien amical dans tes activités, pourquoi n'ouvrirais-tu pas la porte de la salle de bain et n'inviterais-tu pas Meilleur Ami à s'asseoir sur la marche du bain. Comme ça, vous pourriez discuter autrement qu'en vous criant à travers la porte...

Meilleur Ami et Fils Aîné s'esclaffent. Fils Aîné s'indigne gaiement -Jamais! Je tiens bien trop à mon intimité!

Les deux s'esclaffent à nouveau, puis poursuivent.

Fils Aîné -Je te disais que tu rêves la nuit. La plupart des gens ne se souviennent pas de leurs rêves. Je t'assure que tu en fais.

Meilleur Ami, tanné de se justifier -Fils Aîné, je te dis que ce capteur de rêve m'empêche RÉELLEMENT de rêver! On n'est pas obligés de rêver. Moi, quand je me couche, je n'écoute pas la télé et je ne pense à rien. C'est pour ça que je ne rêve pas.

Fils Aîné -Les capteurs de rêves sont supposés te débarrasser uniquement des MAUVAIS rêves!

Meilleur Ami -Ben le mien, il me les a TOUS pris!

Vous, baveuse -Fils Aîné, t'es sûr que tu n'aimerais pas avoir une plus grande proximité de Meilleur Ami? Parfois, une petite tape sur l'épaule, c'est tellement encourageant!

Fils Aîné, indiscutable -Jamais, je te dis! Meilleur Ami, lui, après une partie de hockey, il prend sa douche avec un tas d'autres gars. Moi, ce n'est pas mon genre, je tiens à mon intimité.

Vous jetez un oeil à Meilleur Ami, un brin embarrassé, puis vous continuez de rédiger avec de moins en moins de concentration. Leur discussion vous intéresse et vous appréciez les arguments dont chacuns s'arment pour appuyer ses idées.

Vous les écoutez distraitement, puis au bout de dix minutes d'intense débat, Fils Aîné, vainqueur, sort de la salle de bain et reprend la course après son ami. Les deux se remettent à rigoler.

Néo-générationnel? Typiquement masculin? Vous avez beau chercher, vous ne vous rappelez pas avoir entretenu une amitié ou même un amour aussi "intime".

Chers garçons! C'est bien comme ça qu'on les aime, non?

6 commentaires:

Mélodie a dit...

Oui, on les aime comme ça. Surtout lorsqu'ils nous laissent être les témoins discrets de leurs discussions d'adolescents…

Belle tranche de vie.

Marchello a dit...

Très beau bout de vie. Les gars c'est de même.

Cricri a dit...

Tiens, ma mère disait qu'il y avait juste les filles qui faisaient ca ! ;-)

Moi et ma couvée a dit...

Un homme en devenir... une gang de gars ça pue, c'est sale et c'est très heureux comme ça! Ça partage des moments d'intimité que nous les filles n'oserions jamais envisager. Faut dire que les gars n'ont pas vraiment de rivalité au niveau physique que nous les filles. Ils se prennent peut-être moins au sérieux?

Tangerine du Québec a dit...

Ben les filles sont un peu comme ça. Au resto ou dans un bar, les filles vont toujours faire pipi ensemble! Et ça jase malgré les cloisons.

Grande Dame a dit...

Mélodie, on apprend, en les écoutant avec leurs amis, à connaître des aspects d'eux qu'ils ne nous présentent pas toujours. C'est un plaisir! :-)

T'as bien raison Tangerine! J'avais oublié! Je ne dois pas aller assez souvent au resto avec des copines! :-))