jeudi, novembre 02, 2006

Les ambitions des uns...

Ambitieux, mon homme convoite dans ses fantasmes les plus avoués depuis un certain temps la place et les fonctions de cette femme.

Avec son charisme, sa prestance, ses merveilleuses aptitudes pédago-historico-politiques, sa sagacité, son articulation sans failles, son art du discours et son charme, il pourrait aisément la surclasser.

Mais pas maintenant. Question de timing.

Je fus quand même bien surprise de voir cette femme de l'autre côté de ma porte d'entrée hier en plein après-midi.

J'étais à la fois amusée et désolée que mon homme vienne tout juste de descendre se reposer; il aurait sans doute été fort heureux de discuter avec elle, question d'étudier de plus près sa future rivale au sein même du comité exécutif de notre circonscription.

Dès que j'eus refermé la porte, je descendis donc narguer mon amoureux avec celle qu'il venait de rater: la candidate à l'investiture... qui tranquillement commençait à assurer sa présence, sa visibilité dans le secteur...

Navré, il m'écouta tout de même attentivement détailler son allure. "(...) Et puis (argument facile!), avec tes aptitudes oratoires et ta superbe voix, tu pourrais la clancher facilement (ne serait-ce qu'au niveau de la séduction de l'électorat): elle zézaie!!"

Mon homme, soudainement très éveillé, considérait attentivement ce qu'il venait de laisser passer lorsque je sortis de la pièce et croisai mon fils de douze ans qui, méfiant des bribes de conversation qu'il venait d'entendre, m'interpella: "Maman, mon exquis-beau-père-que-j'adore veut faire de la politique?"

-Il adorerait!

(le regard terrifé)-Ah non, maman!!! Tout le monde va se mettre à nous haïr!!!

Voilà. Voilà le prix à payer pour les ambitions des uns...

2 commentaires:

Véronique a dit...

Tes enfants sont tellements éveillés!!! Ton gars de 12 ans déjà c'est ce que ça fait la politique :P Bonne chance à vous

Grande Dame a dit...

C'est vrai Véronique, ils ont la conscience bien éveillée!