mercredi, septembre 08, 2010

Se liquéfier de honte

Ils m'ont tous passé un commentaire sur le sujet un jour ou l'autre quand ils ont pris conscience des différentes couleurs de peau (même après avoir côtoyé plusieurs petits métisses) mais j'avoue que parfois, le plancher est juste la seule issue.

Tandis qu'un jeune papa faisait sauter sa demoiselle sur ses cuisses dans la salle d'attente du pédiatre, qu'elle roucoulait de joie et que je souriais de voir tant de bonheur sur le visage du bébé, le jeune homme à mes côtés (ce n'est pas mon fils-ce n'est pas mon fils-ce n'est pas mon fils) de s'exclamer: "Maman, j'aime pas que dans tous les humains, on fasse aussi des bébés bruns parce que je trouve pas ça très beau."

OUCH  !

26 commentaires:

Steph a dit...

En effet le plancher semble de mise. Je suis soudainement bien moins pressé d'entendre mon fils parler !!
Pardonne moi aussi, parceque ça m'a tellement fait rire et fait peur en même temps hehe. Une autre petite histoire savoureuse à conter lorsqu'il sera plus grand.

Valéry a dit...

Et bien c'est parce qu'il ne connaît pas MON bébé brun... ;-) lol Qui a toujours été le favori des éducatrices et éducateurs, des profs et des petites filles de la garderie ou de la classe... ;-) lol Sans compter partout où il passe... :-) lol Il aura bientôt cinq ans dans cinq dodos mon bébé brun... ;-) lol

Quant à mon fils Yann, il m'a déjà foutu une honte quand il avait 3-4 ans dans le métro... Il s'est mis à dire très fort qu'il n'aimait pas la couleur de l'hindou à côté de nous... Hooooooon!!! :-S lol

Pur bonheur a dit...

C'est comme quand la fille de mon chum, qui avait 5 ans à l'époque, me dit à voix haute et pointue en voyant un gros robuste musclé Hells Angel entré dans le même wagon de métro que nous :HAHAHA UN GARS AVEC UNE BOUCLE D'OREILLE !!!!
J'ai moi aussi fait semblant, de ne pas la connaitre...

Grande Dame a dit...

Bah, Steph, si c'est pas pour la couleur de peau, ce sera pour autre chose. Les enfants trouvent TOUJOURS le moyen de nous faire honte. ;)

Val, pourtant, Fred a toujours eu des "amis bruns" à la garderie et puis il aime beaucoup ton fils (il m'en parle régulièrement), je ne sais trop ce qui lui est passé par la tête...:#

Grande Dame a dit...

Pur Bonheur, c'est ça quand on se décide à sortir nos enfants...:)

Zab a dit...

Ma fille a déjà dit dans un grand magasin tout en mimant : Oh, il a une grosse bédaine le monsieur !!! Et j'avais beau changer de place dans le rayon, elle trouvait encore le moyen de faire le gros monsieur, j'étais tellement gênée !! J,ai fini mon magasinage assez vite !

Valéry a dit...

Ah ah!!! Grande Dame!!! Suite à la lecture de ton message, j'avais pensé qu'il s'agissait d'un autre que ton fils qui avait dit ça!!! ;-P lol Mais là tu es démasquée!!! ;-P lol

PS: Pas rapport mais bon, je ne sais plus quoi faire pour régler mon problème... Mon cell a perdu tous mes numéros de téléphone en juillet quand je l'ai échappé et fait réparer... :-S Je cherche à te joindre pour organiser quelque chose avec les gars... Appelle-moi quand tu pourras... :-S

Grande Dame a dit...

Zab, les gabarits humains, un autre sujet de prédilection de la gent enfantine ! :)

Eh oui Val, je ne suis pas immunisée contre ce genre de commentaire même si ma copine a un bébé brun ! :) Idem pour mon cell, j'ai tout perdu ma liste de contacts et donc tes coordonnées...

Tania a dit...

Ah l'horreur...Ah l'horreur... je pense que je serais devenue CRAMOISIE!! Ça doit être dur de trouver quoi dire dans ce temps-là... pfff. Pas même possible de changer de place ou de faire semblant que ça ne concerne pas qui on croit que ça concerne..Arg.

(PS: très drôle de savoir que ma soeurette avait aussi un grand tact, quant à elle au sujet des Hells avec percing :D) Ça passe je suppose avec l'âge :D

Valéry a dit...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.
Grande Dame a dit...

Tania, heureusement, on finit par déchiffrer dans le visage de nos enfants (Dieu merci, ils se trahissent souvent avant l'irréparable) qu'une énormité s'en vient.

J'ai donc eu le temps de demander à mon fils de baisser le volume (ce qu'il a fait) mais n'empêche, je crois, que la mère du bébé a entendu...
Glurp.

Grande Dame a dit...

Noté, Val. J'ai supprimé ton msg.

Grande Dame a dit...
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Valéry a dit...

Merci... ;-) lol

PS: Désolé aux autres pour cet accro... :-S

Grande Dame a dit...

Je te remercie pour tes excuses Val, tout le monde sait que quand tu viens sur mon blog, c'est pour jeter de l'huile sur le feu de la polémique...là au moins, tes péchés sont véniels ! :o))

Diamone a dit...

Ma fille, quand elle avait environs 2-3 ans, a vu une asiatique à l'épicerie et s'est exclamé très fort ''Bébé chinois!!!'' ...À cause du jeu maman chinois papa chinois bébé tout mélangé..ou quelque chose du genre..en tout cas, c'était très gênant! Surtout qu'elle le répétait à chaque rangée quand on la recroisait :S

Valéry a dit...

Pouahahahahahaha... :-D lol Ben oui je dois être celle par qui la merde arrive... ;-) lol Ça doit être que j'aime faire des péchés de tous genres... :-P lol

Anonyme a dit...

Mais nous les mamans d'enfants noirs savont faire la différence entre le propos déplacé de l'enfant et son parent (en général cramoisi) Nous ne jugeons pas les parents quand ça arrive. Cependant ça me mets hors de moi de savoir que si jeune, nos touts-petits ont associés l'image de la beauté à ce qui était blanc, blond et préférablement avec yeux bleus.

Ça c'est triste, pour ma très belle petite fille mais pour tous les enfants aussi.

Laurence

Grande Dame a dit...

Hum, Laurence, pas sûr que ce soit une association liée à la beauté, mais bien à ce qui est connu de l'enfant. L'enfant noir trouvera peut-être de son côté que quelque chose "cloche" chez l'enfant blanc.

J'ai demandé à Frédéric s'il se souvenait de la couleur de peau de son ami Matthew (mulâtre). Eh bien non, il ne s'en rappelait pas, comme quoi son apparence n'est pas ce qui l'avait interpelé chaque fois qu'ils ont joué ensemble.

La beauté liée à la blondeur? Un mythe, je crois.

Valéry a dit...

J'ai cinq enfants blancs et un sixième métissé... :-) Je me rappelle qu'au début, quand je suis devenu enceinte de mon nouvel amoureux quelques années après ma séparation d'avec le père des cinq premiers, il se trouvait plein de gens pour me demander comment les grands allaient réagir à ce petit frère "noir"... :-) Certaines personnes avaient donc l'air de trouver ça terrible de leur imposer ça... :-o lol

Mais bon en bout de ligne, le petit frère a toujours été la coqueluche des cinq grands, particulièrement des trois filles... :-) Ils l'entourent d'amour, le trouvent cute, rient de ses bêtises ce qui est même parfois problématique et en a fait un gros bébé gâté... :-o lol Il reçoit beaucoup d'amour cet enfant de la part de ses frères et soeurs et jamais ils ne l'appellent "demi" frère... Comme quoi ce sont plus les adultes qui font une différence que les enfants...

La seule chose avec les petits métis, c'est qu'ils sont vus par les blancs comme des noirs... Pour ma famille et mes amis, Matt est un petit "black"... Et pour la famille et les amis de mon homme, c'est un petit blanc... lol Ça peut être difficile pour eux de se situer dans cette histoire... :-S

Je me rappellerai toujours la première fois où, pendant les présidentielles américaines, je lisais un livre à mon fils dans le salon... À la TV, un documentaire sur la vie de Barack Obama jouait... Un moment donné, on voyait une photo de celui qui allait devenir le président des États-Unis à l'âge de deux ou trois ans avec son père et sa mère... Mon fils s'est écrié: "Maman regarde!!! Barack Obama il est comme Matthew!!!" :-DDDDDD lol Et puis tout fier, il me regarde et continue: "Maman, Barack Obama c'est mon ami hein???!!!"

Enfin... Je pense que c'est à ce moment-là que mon fils a vraiment compris... ;-) lol C'est comique parce que justement, ce reportage abordait la période d'adolescence de Barack Obama où il a justement eu de la difficulté à se définir en tant que "noir" ou "blanc"... :-o

Marie-Hélène a dit...

LOL! Oh c'est bien comique cette histoire. Moi aussi j'aurais voulu me cacher sous ma chaise.

Mme Laurence, je ne pense pas qu'à cet âge la beauté est un truc de blonds aux yeux bleus mais bien de ce à quoi ils sont habitués de voir.

Peut importe, le truc je pense, c'est d'en parler aux enfants avant qu'ils puissent nous sortir des affaires de même. Sur ce, je pense que ce soir, mes trois lurons et moi, allons avoir une conversation. Surtout qu'au parc près de chez nous, c'est comme les Nations Unies version Bébé.

Grande Dame a dit...

Marie-Hélène, en parler avant qu'ils nous sortent un truc du genre?

J'ai récemment parlé à mon jeune fils de relations homme-homme/femme-femme alors que le contexte s'y prêtait.

Or, quelques jours plus tard, il côtoyait son grand-oncle et son chum (pensant que l'un était en fait le père de l'autre) et lorsque nous en avons parlé, en dépit de notre conversation de quelques jours plus tôt, il était complètement horrifié. :o))

Comme quoi les enfants sont...euh...juste très très imprévisibles ! Ça ne veut pas dire par contre qu'ils sont irrécupérables...:o)

Marie-Hélène a dit...

Pouahahaha! Bon bien dans le fond, on est foutu d'une manière ou d'une autre! Trop drôle!

Valéry a dit...

Et puis bon, ils sont tellement spontanés que ce genre de commentaire ne relève pas d'un fond méchant mais juste d'une idée qui leur passe par la tête et qu'ils n'ont pas, comme les adultes, appris à censurer... ;-) lol

anne-isabelle a dit...

Hi hi c'est bien drôle quand ce ne sont pas NOS enfants qui disent de telles choses ;O)

Anonyme a dit...

Ma fille, à l'âge de 3 ans, très fort dans le bus, bondé évidemment, me lance: "Moi là, j'aime pas les noirs". J'étais pétrifiée.

Première réaction (je suis couverte de honte): "Ben voyons, ma poule, on dit pas des choses de même". Et ensuite, après avoir réfléchi 2 secondes, je lui explique que c'est pas parce qu'elle a de la misère avec une éducatrice (haitienne), qu'elle doit pour autant ne pas aimer les noirs... Et je lui parle de toutes les personnes à la peau noire qu'elle aime.

Gosh, j'étais tellement mal...