mercredi, septembre 22, 2010

La vérité

Chères lectrices (permettez, timides messieurs),


Vous le savez, ce n'est pas sur ce blog que vous trouverez des conseils sur ceci ou cela. J'ai horreur des conseils. Bon, je pourrais employer le terme "astuce", qui fait moins moralisateur mais comme je n'ai nulle intention de jouer sur les mots ce matin, je vous présenterai en toute simplicité une de mes meilleures et plus méconnues amies en ce qui concerne le passage hypocrite des légumes aux enfants:
Râpe, voici mon lectorat, lectorat, voici une râpe. (Vous comprendrez que pour préserver l'anonymat de la mienne, j'ai opté pour une image empruntée en toute bonne foi sur le web)



La râpe est celle qui me permet de passer en douce des courgettes dans les salades (c'est à s'y méprendre, on la confond avec les pommes, un visage connu chez nous à travers la verdure de la laitue frisée).

Pour toutes sortes de légumes qui, toute mère le pressent, fera faire la moue aux enfants avant même d'y avoir goûté, la râpe est votre alliée. (J'allais dire que c'est également celle qui vous permet de passer en douce du pepperoni sur les pizzas des amis lors des fêtes pour lesquelles les mères ont strictement interdit le porc mais la chose étant ce qu'elle est, ce serait odieux et déplacé et cela, même si c'est  faux et que pour un seul enfant musulman ici, j'ai plus d'une fois dû changer à la dernière minute, le menu de douze enfants. Il ne faut jamais, tout le monde le sait, oser des coquineries sur l'intouchable sujet de la religion à moins que vous ne cherchiez à vous faire lapider sur la place publique.)

Bon. La râpe, disais-je donc. À voir mon sourire baveux tandis que je rédigeais ce billet il y a une semaine, Fils Aîné, dont l'oeil averti avait décelé une arnaque, partit en ardent défenseur de la transparence inspecter la salade qui attendait patiemment sa vinaigrette sur le comptoir. Si l'oeil averti sut déceler l'arnaque dans le visage, en revanche, il ne vit que du feu dans le plat de salade, renforçant de ce fait la puissance et le mérite de mon hypocrisie.

Quoi qu'il en soit, comme l'occasion s'y prêtait, j'en profitai pour aborder le sujet plus profondément avec lui. À quelques poussières de ses seize ans, on est en droit de se faire révéler certaines vérités: "Non, Fils Aîné, tes frères et ta soeur n'ont pas été livrés par une blanche cigogne. Sache-le, le Père Noël n'existe pas. Tu t'en doutais, la Fée des Dents, même si je l'ai toujours nié, c'est de la bullshit, tout comme le Bonhomme Sept Heures ou la magie de Disney. Fils Aîné, ton père n'est pas ton père.. Mon grand, il faut que je t'avoue: tu manges des courgettes dans ta salade depuis un bon moment déjà alors cesse de prétendre que tu n'aimes pas ça. Si, si, regarde comme il le faut, je t'assure que ce sont des courgettes. Il est même déjà arrivé que je broie des haricots rouges pour les passer incognito dans ta lasagne préférée. Oui, c'est ça, la fois où elle était pâteuse et pas mangeable. Voilà. À présent, deviens un homme, mon Fils."

En vérité, chers lecteurs, je vous le dis: votre tour viendra de devoir dévoiler certaines vérités. D'ici là, la râpe et moi vous en conjurons: abusez, abusez.  Vos enfants ne s'en porteront que mieux.

7 commentaires:

Anonyme a dit...

J'ai, moi-aussi, toujours fait grand usage de la surnoise râpe ;)

France

Diamone a dit...

hahahahaha vraiment très drole comme billet! Je me considère chanceuse, ma puce adore les légumes depuis qu'elle est bébé, je n'ai pas a lui cacher au contraire, c'est ce qu'elle fini en premier dans l'assiette... Bonne chance!

La Belle a dit...

Quel bon tru.. cons... euh je voulais dire, qu'elle bonne astuce !

C'est vrai que lorsque c'est mélangé et petit, les enfants n'y voit rien et mange plusieurs légumes !

Je sens que la râpe va devenir ma meilleure amie dans la cuisine ;-)

Mamounia a dit...

Vive aussi le mélangeur qui permet de faire passer tous les légumes à peine trépassés dans la sauce à spaguetti!

Mongoose a dit...

Ça me donne presque envie d’avoir des gosses juste pour leur faire le coup de la râpe. Moi quand je nourris des enfants c’est au camp de Guides et elles font tout elles-mêmes, pas moyen de leur cacher ce qu’il y a dans leur dîner.

L'Illustre inconnue silencieuse a dit...

Râpe, mixette, robot, tout y passe ma chère, tout y passe! Quelle satisfaction le soir venu n'est-ce pas ? Lorsque à la table la marmaille se régale des légumes maudits...Un pur bonheur.

Bon, je dois arrêter de procratisner....et travailler un peu. J'espère que tu vas bien `;-)

Valéry a dit...

Et bien moi je n'ai pas cette gentillesse d'essayer de camoufler le "délit"... :-D lol Mes légumes, je les aime en gros morceaux... Et je les sers en gros morceaux aux enfants!!! :-) Ils ne sont pas obligés de manger, mais s'ils ne mangent pas, ça va au repas d'après... :-) lol Pas de dessert, ni de collation avant!!! :-) Et bien ils ont appris à manger de tout du coup ils ne font pas de chichi là-dessus... :-) lol