lundi, septembre 13, 2010

La prudence

Frédéric, à quelques poussières de ses cinq ans, de décréter un "matin de vidanges" en rentrant dans la maison: "Maman, z'ai ramené les poubelles sur le terrain."

-Comme c'est gentil ! Tu les as toutes ramenées?

-Non, zuste la bleue et la grise. L'autre grise, ze l'ai laissée au bord de la rue parce qu'il y avait deux vers dedans.

-Deux vers (verres?)? Des vers qui bougent?

-Oui, mais pas des vers de terre là, une autre sorte, ceux qu'on doit pas toucher pour pas se transformer comme eux.

-Mmpff?

-Oui, tu sais, les vers qu'il faut pas toucher? Ze voulais pas les toucher pour pas devenir comme eux.

-C'est quoi cette histoire?

Haussement d'épaule désinvolte.

-Coco dit que si on les touche, on se transforme en ver nous aussi.

Prudent, il n'en fit pas de cas, s'est simplement tenu loin de la menace.

Qui c'est qui s'est tapé l'atelier pratique pour infirmer la théorie du grand frère bullshiteux, vous pensez?

3 commentaires:

LaReineChocolat a dit...

ahahah! Les sacrifices qu'une mère peut faire des fois!!

Mamanbooh a dit...

Hi! Hi! Pauvre maman...

Mamantroispointzero a dit...

Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour nos enfants? :-)