mardi, juin 01, 2010

Ma popularité

Ma popularité est telle que pour être près de moi, on n'hésite pas à user de violence, on griffe, on pousse, on tire les cheveux.

Pour un contact privilégié avec un bout de ma peau, on se bouscule, on s'insulte, on hurle.

Ma popularité est si grande qu'on est même prêt à me broyer pour avoir l'honneur d'être celui ou celle qui me possède entièrement.

Pour gagner sa place près de moi, on use de stratégie, on affine ses méthodes, on essaie d'attirer plus loin ses rivaux pour avoir le champ libre jusqu'à ma peau sacrée, on bloque l'accès à mon sein si convoité, on suscite volontairement ire, jalousie, hargne, instincts de belligérant.

Ma popularité est si grande qu'on n'hésite pas à piétiner sans pitié son propre père pour gagner quelques millimètres de proximité avec moi.

En vérité, je vous le dis, chers lecteurs, dans le lit conjugal ou sur un divan l'amour filial peut mener à des actes d'une violence inouïe.

4 commentaires:

Une femme libre a dit...

Je ne suis pas certaine que j'aimerais être si populaire que ça! Je n'aime pas flirter avec le danger.... ;o)

Grande Dame a dit...

Ironiquement, tant de violence pour s'approprier de la tendresse. L'être humain abrite tant de dualités !

Aux grandes convoitises les grands instincts. ;)

Pur bonheur a dit...

Vous m'en voyez très attristée. Ça va vous prendre un body-gard.

Evyzamora a dit...

Tu m'as bien fait rire!